Questions aux députées (és ) .

Pour les dento-prothésistes (denturologistes) traitant directement avec la clientèle
Bureau RDF .

Questions aux députées (és ) .

Messagepar Bureau RDF . » sam. 29 févr. 2020 08:56

Cent fois sur le métier nous remettons notre ouvrage .
Vous pouvez vous aussi faire poser la même question par votre député .


Sébastien Jumel
Question N° 3341 au Ministère des solidarités

source
Question soumise le 28 novembre 2017
Être alerté lorsque cette
question aura une réponse
e-mail
par e-mail

M. Sébastien Jumel attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le caractère injuste des marges effectuées par les dentistes sur les prothèses dentaires. Le métier de prothésiste dentaire, en France, consiste à réparer ou créer des prothèses dentaires sur prescription médicale d'un chirurgien-dentiste. La profession n'est pas réglementée par le code de la santé publique car elle n'est pas reconnue comme une profession de santé médicale ou paramédicale. Le prothésiste dentaire est un artisan qui dépend de la chambre des métiers et de l'artisanat. La législation lui interdit d'effectuer les prises d'empreintes, l'adaptation et la pose de prothèses dentaires. Un arrêt de la Cour de cassation du 17 juin 1992 interdit également la vente directe de prothèses par le fabricant. En conséquence, les chirurgiens-dentistes achètent les prothèses aux prothésistes dentaires et les revendent aux patients. Le chirurgien-dentiste fixe librement son prix de revente. Le taux de marge au bénéfice du chirurgien-dentiste n'est jamais porté clairement à la connaissance du patient. Les chirurgiens-dentistes n'ont pas vocation à faire du commerce et à faire du profit sur la vente d'un bien auprès de leur patientèle. M. le député rappelle à Mme la ministre la réalité des soins dentaires et les frais importants qu'ils représentent pour les personnes. Ces frais, à la charge des patients, entraînent beaucoup d'entre eux à renoncer aux soins dentaires. Pour limiter les frais à la charge des patients et lutter contre le renoncement aux soins, il attire son attention concernant la législation sur la denturologie au Canada, en Belgique, en Suisse ou encore en Espagne. Dans ces pays, le champ d'intervention des denturologistes est élargi et la législation les autorise à vendre directement leurs prothèses dentaires ce qui limite les marges effectuées par les chirurgiens-dentistes et la recherche du profit dans le champ médical agissant en défaveur de la santé des citoyens. Ainsi, il lui demande de bien vouloir examiner les éléments qu'il évoque et de lui faire part de sa position.
Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Walter

Re: Question de député .

Messagepar Walter » sam. 29 févr. 2020 08:58

Objet: Reconnaissance du diplôme de denturiste-denturologue conformément aux directives 89/48/CEE et 92/51/CEE
Réponse(s)

Les mécaniciens-dentistes qui effectuent toutes les phases de la fabrication des prothèses dentaires - de la prise de mesures à la pose - et qui ont suivi à cet effet une formation clinique supplémentaire, sont désignés de façon différente dans les différents États membres. La Belgique utilise l'appellation "prothésiste dentaire-denturiste", les Pays-Bas "tandprotheticus" (prothésiste dentaire), le Danemark et le Royaume-Uni "mécanicien-dentiste clinique" et la France "denturologue". La Fédération professionnelle internationale s'en tient, quant à elle, à l'appellation "denturiste-denturologue".

Eu égard à la mobilité croissante observée à l'intérieur de l'Union européenne, il est important de savoir si les formations professionnelles qui donnent accès dans les différents États membres à la profession de "denturiste-denturologue" relèvent ou non des directives 89/48/CEE(1) et 92/51/CEE(2), qui prévoient un système de reconnaissance de diplômes de l'enseignement supérieur sanctionnant une formation professionnelle d'au moins trois ans. Il importe également de savoir quelle est la relation qui existe entre ceux qui exercent la profession de "denturiste-denturologue" et les dentistes. Certains États membres confèrent aux dentistes le monopole de toutes les opérations effectuées en bouche c'est-à-dire également des opérations non médicales comme des traitements mécaniques et cliniques. En revanche, dans d'autres États membres, les "denturistes-denturologues" peuvent poser des prothèses sans intervention du dentiste. Entre les deux, il y a des législations qui habilitent les "denturistes-denturologues" à placer des prothèses dentaires après que le patient ait reçu une attestation de son dentiste. Il est clair que les législations en la matière ne sont aucunement harmonisées.

La Commission pourrait-elle indiquer:
1. Ce qu'il en est de la reconnaissance des diverses formations "denturiste-denturologue" dans les quinze États membres?
2. Pourrait-elle également indiquer quelle est la relation qui existe entre les dentistes et les "denturistes-denturologues" dans les quinze États membres?
3. Que pense-t-elle d'une initiative qui permettrait aux "denturistes-denturologues" d'exercer leur profession en toute indépendance, éventuellement en collaboration avec un dentiste?
4. Si la formation professionnnelle de "denturiste-denturologue" peut être considérée conforme aux directives 89/48/CEE et 92/51/CEE, la Commission peut-elle accepter l'existence d'une législation nationale ou sa promulgation, mettant cette catégorie professionnelle dans l'impossibilité d'exercer légalement sa profession? Peut-elle accepter que des personnes ayant une formation médicale (dentistes) aient le monopole de l'exécution d'opérations non médicales, concrètement des opérations cliniques et techniques? Dans le cas en cause, la Commission estime-t-elle que l'octroi d'une position de monopole pour l'exécution d'opérations déterminées ("les travaux en bouche") à une catégorie professionnelle déterminée est compatible ou non avec la législation communautaire? Dans l'affirmative, quelles mesures va-t-elle prendre à cet égard? Dans la négative, quels arguments fait-elle valoir en la matière?

(1) JO L 19 du 24.1.1989, p. 16.
(2) JO L 209 du 24.7.1992, p. 25.

Invité

Re: Question de député .

Messagepar Invité » sam. 29 févr. 2020 10:34

[buestion N° 14862
de Mme Élisabeth Toutut-Picard (La République en Marche - Haute-Garonne )
Question écrite
Ministère interrogé > Solidarités et santé
Ministère attributaire > Solidarités et santé

Rubrique > professions de santé
Titre > Pratique de denturologiste
Question publiée au JO le : 04/12/2018 page : 10876
Date de changement d'attribution: 16/02/2020
Date de signalement: 05/02/2019
Texte de la question

Mme Élisabeth Toutut-Picard attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la pratique de denturologiste. Des prothésistes dentaires conventionnels ont fait le choix de quitter l'artisanat pour une formation paramédicale de technicien dentaire clinique (TDC), dite aussi denturologiste. Ils ont approfondi leurs connaissances dans les domaines de l'anatomie, de la physiologie et de la cinématique mandibulaire, ce qui les autorise à fabriquer et à vendre directement leurs produits à une clientèle autre que les chirurgiens-dentistes. Cette pratique offre ainsi aux patients l'accès à un prix raisonnable des appareillages, tout en respectant les exigences de santé et de traçabilité. C'est aussi un facteur d'économie pour la sécurité sociale. Enfin, elle apporte une solution au problème du manque de praticiens dans certaines zones médicalement sous dotées. Les représentants des denturologistes demandent leur intégration dans la catégorie des auxiliaires médicaux, aux côtés des prothésistes et orthésistes. Elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement en la matière.

Texte de la réponse ....... ( Pas de réponse à ce jour . ) :diablo:
][/b]

Lillois .

Re: Question de député .

Messagepar Lillois . » sam. 29 févr. 2020 10:40

Ces abrutis de mon syndicat n'ont rien dit sur la denturo, des vendus pourris . :diablo:

La sénatrice de Loire-Atlantique, Mme Sarah El Haïry, a participé dans le cadre de la Semaine Nationale de l’Artisanat, à l’opération ARTISAN D’UN JOUR au sein du laboratoire de prothèse dentaire BIODENTHESE à Sainte-Luce-sur-Loire, qui emploie près de 35 personnes et qui est entré de plein pied dans l’ère de la CFAO et des nouvelles technologies.

Une occasion pour M. Stéphane Le Moal, le dirigeant du laboratoire Biodenthèse, d’échanger avec la sénatrice sur l’avenir de la profession et de l’impact du reste à charge zéro sur les prothésistes dentaires.

Ces problématiques rencontrées par les chefs d’entreprise (importation, concurrence et bientôt le zéro reste à charge pour le patient annoncé par le gouvernement), qui pourraient finir par laminer les prothésistes dentaires artisanaux, ont été relayées par l’U2P, qui a demandé à ce que les prothésistes dentaires participent à la concertation et soient associés à la négociation sur les tarifs des prothèses dentaires.

Invité

Re: Question de député .

Messagepar Invité » sam. 29 févr. 2020 10:46

Celui là, on dit que c'est un prothésiste dentaire ? C'est vrai ?

Le député LREM de la 1ère circonscription de la Haute-Garonne, Pierre Cabaré, fait l’objet d’une enquête du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse après qu’une ancienne assistante parlementaire, qui est également sa suppléante, l’a accusé d’agression sexuelle. Dans le même temps, un autre de ses salariés affirme avoir été licencié pour avoir dénoncé ses agissements, révèle France 3.

Invité

Re: Question de député .

Messagepar Invité » sam. 29 févr. 2020 10:51

Oui , c'est exact .La preuve :

Né à Toulouse, Pierre Cabaré est marié, il a trois enfants et trois petits-enfants. Son grand-père, René Duffour, a été international de rugby (1 sélection en 1911), et a cofondé le Stadoceste tarbais, club deux fois champion de France. Pierre Cabaré est cousin de Wilfrid Forgues, champion olympique de canoë en 1996. Il pratique le snowboard depuis 25 ans, le kayak et la natation. Son envie de politique remonte à 1973, où à 17 ans, il remporte le premier prix national du Concours de la Résistance avec un poème sur le thème de «L'action des jeunes dans la Résistance française», dans un collège du Maine-et-Loire. Il rencontre alors Simone Veil à Paris. Après un CAP dans un lycée professionnel à Montpellier, il s'installe comme prothésiste dentaire en 1980 à Toulouse. Il aidera «une demi-douzaine de confrères» à s'installer dans ce métier jusqu'en 2017. Il continuera à mener son activité «l'équivalent d'une journée par semaine» pendant son mandat de député. Engagé associatif (parents d'élèves de la Terrasse à Toulouse, associations de quartier, humanitaire), il veut continuer à s'appuyer sur le tissu associatif pendant son mandat. «C'est là que se trouvent les experts dont les élus devraient s'inspirer».

[i][/un saint ce type, faut que vous le contactiezi]

ben ben

Re: Question de député .

Messagepar ben ben » sam. 29 févr. 2020 16:12

N'oublions pas ce vendu .... qui est le garde chasse de la voyoucratie dentaire et qui n'a jamais rien fait pour que les prothésistes obtiennent leur indépendance .
Depuis des années les chambres de métiers fournissent de la chair fraîche au lobby dentaire ! :gigakach: :gigakach:




M. Patrick TOULMET, Artisan prothésiste dentaire à Pierrefitte-sur-Seine vient d’être nommé en tant que délégué interministériel au développement de l’apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Après des études de prothèse dentaire à l’Ecole Nationale pour Handicapés de Garches, où il a obtenu son CAP, il fut salarié pendant 14 ans à Aubervilliers. Le 4 janvier 1988, il décide de s’installer en qualité d’artisan prothésiste dentaire à Pierrefitte-sur-Seine. Il a participé à la vie de notre organisation professionnelle au travers du Syndicat des prothésistes dentaires de la région parisienne. Il est Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Seine-Saint-Denis depuis le 5 décembre 2005.

L’homme a un double avantage : Président de la chambre des Métiers de Seine-Saint-Denis depuis 2005, il connait bien l’apprentissage et les quartiers difficiles.

Mais Patrick Toulmet est aussi un macroniste de la toute première heure, puisque c’est dans son CFA, à Bobigny, qu’Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle…

«Au-delà de mon engagement politique et de ma mission pour l’apprentissage dans les quartiers prioritaires, je garde un attachement profond à ma profession de prothésiste dentaire. Mon cœur penchera toujours vers mon métier d’origine qui m’a permis d’en arriver là. De toutes mes années passées à la cheville dans mon laboratoire, je garde des souvenirs intenses et je ne manquerai pas de relayer au cours de mes travaux les difficultés rencontrées par les laboratoires de prothèse dentaire pour recruter et former des apprentis afin de trouver des solutions pour un métier d’avenir» déclare Patrick Toulmet.

SON PARCOURS

1988 : Patrick Toulmet devient artisan prothésiste dentaire à Pierrefitte-sur-Seine (93), après 14 années passées comme salarié d’un laboratoire d’Aubervilliers.
2005 : préside la Chambre de métiers et de l'artisanat de Seine-Saint-Denis et le campus des métiers de Bobigny.
2016 : Emmanuel Macron annonce sa candidature à l’élection présidentielle, en novembre, depuis la Maison de l’artisanat et de l’apprentissage que dirige Patrick Toulmet en Seine-Saint-Denis.
2017 : un jeune sur dix habite dans l’un des 1 500 quartiers prioritaires de la politique de la ville, mais seulement 6 % des apprentis en sont issus.
2018 : nommé délégué interministériel au développement de l'apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) avec l’ambition de doubler le nombre d’apprentis issus des quartiers.
[img][/[img][/img]img]

Invité

Re: Question de député .

Messagepar Invité » sam. 29 févr. 2020 16:36

Invité a écrit :
Invité a écrit :[bEt celui là .... il est en chocolat , :dash1:

A Forbach, le nouveau député est aussi l’un des vingt dentistes de la commune de près de 22.000 habitants. Christophe Arend, le candidat de la République en marche a effacé dimanche le front national Florian Philippot en rassemblant près de 27 % des suffrages.

La double vie de Christophe Arend

Le dentiste s’est couché tôt dimanche après la victoire. Dès le lendemain de son élection, Christophe Arend a troqué le costume pour la blouse orange et le masque et retrouvé son fauteuil de dentiste et ses fraises, dans son cabinet feutré de la rue nationale à Forbach.

Avec six patients le matin et cinq l’après-midi, son emploi du temps est chargé. Au programme, des soins classiques, des caries, et des extractions.

Depuis un mois, Christophe Arend a allégé son emploi du temps de dentiste et Marjorie son assistante jongle avec ses rendez-vous. Globalement les patients sont compréhensifs, même ceux qui ont des soins urgents, surtout depuis qu’il a été élu député.


Un député dentiste qui a une belle casserole au cul !
:haha:


Après le classement sans suite d'une 1ere plainte, l'ex-attachée parlementaire de Christophe Arend vient d'en déposer une deuxième à l'encontre du député LREM de Forbach. L'avocat de Christophe Arend dénonce une prise d'otage judiciaire pour éviter son procès à elle pour dénonciation calomnieuse.

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 901
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Question de député .

Messagepar BenDenturo » sam. 29 févr. 2020 17:05

Tiens un chirdent qui n'a pas une dent contre nous , ça peut servir !

Chirurgien maxillo-facial installé à Ajaccio depuis de longues années, Jean-Jacques Ferrara est entré en politique en mars 2008 lors des élections municipales aux côtés de José Rossi et participe au tour suivant sur la liste de Paul Ruault, sur laquelle figure Laurent Marcangeli. Trois ans plus tard, Jean-Jacques Ferrara se porte candidat aux élections cantonales dans le troisième canton d’Ajaccio et l’année suivante il est suppléant de Laurent Marcangeli aux législatives. Il entre au conseil municipal dans les rangs de l’opposition après la démission de Laurent Marcangeli. En 2014, Monsieur Ferrara est élu conseiller municipal et vice-président de la CAPA dont il deviendra le président l’année suivante. Investi par la CNI en 2017, il est le seul candidat issu d'un parti "traditionnel" élu aux législatives. Actuel député de la première circonscription de Corse du Sud, il siège à la commission de la Défense et a été nommé Rapporteur du Budget de l'armée de l'air pour l’année 2017-2018.

Bureau RDF .

Re: Question de député .

Messagepar Bureau RDF . » dim. 1 mars 2020 10:01

Question envoyée ce matin à la députée de la REM madame EL HAÏRY en souhaitant qu'elle aussi la pose au nouveau Ministre de la Santé et des Solidarités .


de Mme Élisabeth Toutut-Picard (La République en Marche - Haute-Garonne )
Question écrite
Ministère interrogé > Solidarités et santé
Ministère attributaire > Solidarités et santé

Rubrique > professions de santé
Titre > Pratique de denturologiste
Question publiée au JO le : 04/12/2018 page : 10876
Date de changement d'attribution: 16/02/2020
Date de signalement: 05/02/2019
Texte de la question

Mme Élisabeth Toutut-Picard attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la pratique de denturologiste. Des prothésistes dentaires conventionnels ont fait le choix de quitter l'artisanat pour une formation paramédicale de technicien dentaire clinique (TDC), dite aussi denturologiste. Ils ont approfondi leurs connaissances dans les domaines de l'anatomie, de la physiologie et de la cinématique mandibulaire, ce qui les autorise à fabriquer et à vendre directement leurs produits à une clientèle autre que les chirurgiens-dentistes. Cette pratique offre ainsi aux patients l'accès à un prix raisonnable des appareillages, tout en respectant les exigences de santé et de traçabilité. C'est aussi un facteur d'économie pour la sécurité sociale. Enfin, elle apporte une solution au problème du manque de praticiens dans certaines zones médicalement sous dotées. Les représentants des denturologistes demandent leur intégration dans la catégorie des auxiliaires médicaux, aux côtés des prothésistes et orthésistes. Elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement en la matière.

Texte de la réponse ....... ( Pas de réponse à ce jour . ) :diablo:
][/b][/quote]


Retourner vers « Dento-prothésiste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité