Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Pour parler de tout ce que vous voulez
Bureau RDF .

Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Bureau RDF . » mar. 11 févr. 2020 08:04

Le positif dans cette escroquerie morale et financière, c'est l'ouverture que cet avenant donne une superbe ouverture à la pratique de la denturologie sur notre territoire, le négatif c'est toujours les patients qui sont encore escroqué !
Le comique c'est le retour des prothèses qui ne se fabriquait plus depuis plus de 60 ans !
Ha ! Le progrès médical !
:gigakach:

Avenant n°3 à la convention dentaire est entré en vigueur
L’avenant n°3 à la convention dentaire, promulgué le 7 février 2020, modifie le devis conventionnel et valide de nouveaux dispositifs, tels que la prise en charge des patients en situation de handicap sévère, l’indexation des plafonds sur les charges du cabinet et un supplément pour favoriser l’avulsion des dents de sagesse en cabinet de ville.

L’avenant n° 3 à la convention nationale organisant les rapports entre les chirurgiens-dentistes et l’assurance maladie, conclu le 26 novembre 2019, entre, d’une part, l’Union nationale des caisses d’assurance maladie, et, d’autre part, les Chirurgiens-dentistes de France, l’Union dentaire et l’Union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie (UNOCAM) a fait l’objet d’une approbation le 7 février 2020.
Révision du devis conventionnel

Tout d’abord et au regard du « 100% santé », il a été convenu de modifier le modèle de devis conventionnel. Si vous proposez au patient un ou plusieurs actes avec un reste à charge (après la prise en charge de la complémentaire), vous vous engagez à proposer « une alternative sans reste à charge ou à défaut avec un reste à charge maîtrisé chaque fois qu’une alternative thérapeutique existe ». Les éditeurs de logiciels devraient proposer très prochainement des aides au remplissage concernant la partie de devis relative à l’information sur les alternatives thérapeutiques.
Clause d’indexation des plafonds

Par ailleurs, et pour tenir compte de l’évolution des charges des cabinets dentaires, les partenaires conventionnels ont défini la clause d’indexation des honoraires limites de facturation par la création d’un indice dentaire synthétique. Cet indice correspond à la somme pondérée des indices de prix relatifs aux différents postes de charges liées à l’activité dentaire. Afin de s’appuyer sur des données objectives, il est est construit à partir des différents indices fournis par l’INSEE.

Dans le cas où l’évolution observée de l’indice I(N-1) est supérieure de 1 % entre l’année de comparaison (N-1) et l’année de référence, les honoraires limites de facturation concernés sont augmentés de l’évolution observée au 1er janvier de l’année suivante (N+1). Cette augmentation s’effectue par voie d’avenant.
Mesures spécifiques pour les personnes en situation de handicap sévère

Les partenaires conventionnels, à l’issue des réflexions menées dans le cadre des groupes de travail, conviennent d’élargir le champ des bénéficiaires des mesures portant sur le handicap et étendent la valorisation de la prise en charge de cette patientèle spécifique à de nouveaux actes. Sont concernés les patients atteints d’handicap physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap. Afin de faciliter l’identification des situations nécessitant une adaptation de prise en charge en santé bucco-dentaire et permettant au chirurgien-dentiste de bénéficier de ces mesures, une grille d’évaluation du comportement et de la coopération de ces patients au cours d’une séance de soins dentaires a été élaborée.

VOIR LA GRILLE D’ELIGIBILITE

Dès lors que pour un des domaines de la grille, l’adaptation de la prise en charge en santé bucco-dentaire du patient en situation de handicap nécessaire est “modérée” ou “majeure”, les mesures de valorisation sont applicables :

Création d’un nouveau supplément pour les actes techniques réalisés en deux séances ou plus à hauteur de 200 € non cumulable avec le supplément YYYY183.
Prise en charge d’une consultation bucco-dentaire complexe à hauteur de 46 €.
Création d’un supplément de 23 € cumulable à la rémunération de l’examen de prévention bucco-dentaire ainsi qu’à celle de l’examen avec la réalisation des radiographies.

La grille d’éligibilité doit obligatoirement être complétée par le praticien à la fin de chaque séance et pourra être remise au service médical de la caisse primaire à sa demande en casavenant n°3 à la convention dentaire est entré en vigueur
L’avenant n°3 à la convention dentaire, promulgué le 7 février 2020, modifie le devis conventionnel et valide de nouveaux dispositifs, tels que la prise en charge des patients en situation de handicap sévère, l’indexation des plafonds sur les charges du cabinet et un supplément pour favoriser l’avulsion des dents de sagesse en cabinet de ville.

L’avenant n° 3 à la convention nationale organisant les rapports entre les chirurgiens-dentistes et l’assurance maladie, conclu le 26 novembre 2019, entre, d’une part, l’Union nationale des caisses d’assurance maladie, et, d’autre part, les Chirurgiens-dentistes de France, l’Union dentaire et l’Union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie (UNOCAM) a fait l’objet d’une approbation le 7 février 2020.
Révision du devis conventionnel

Tout d’abord et au regard du « 100% santé », il a été convenu de modifier le modèle de devis conventionnel. Si vous proposez au patient un ou plusieurs actes avec un reste à charge (après la prise en charge de la complémentaire), vous vous engagez à proposer « une alternative sans reste à charge ou à défaut avec un reste à charge maîtrisé chaque fois qu’une alternative thérapeutique existe ». Les éditeurs de logiciels devraient proposer très prochainement des aides au remplissage concernant la partie de devis relative à l’information sur les alternatives thérapeutiques.
Clause d’indexation des plafonds

Par ailleurs, et pour tenir compte de l’évolution des charges des cabinets dentaires, les partenaires conventionnels ont défini la clause d’indexation des honoraires limites de facturation par la création d’un indice dentaire synthétique. Cet indice correspond à la somme pondérée des indices de prix relatifs aux différents postes de charges liées à l’activité dentaire. Afin de s’appuyer sur des données objectives, il est est construit à partir des différents indices fournis par l’INSEE.

Dans le cas où l’évolution observée de l’indice I(N-1) est supérieure de 1 % entre l’année de comparaison (N-1) et l’année de référence, les honoraires limites de facturation concernés sont augmentés de l’évolution observée au 1er janvier de l’année suivante (N+1). Cette augmentation s’effectue par voie d’avenant.
Mesures spécifiques pour les personnes en situation de handicap sévère

Les partenaires conventionnels, à l’issue des réflexions menées dans le cadre des groupes de travail, conviennent d’élargir le champ des bénéficiaires des mesures portant sur le handicap et étendent la valorisation de la prise en charge de cette patientèle spécifique à de nouveaux actes. Sont concernés les patients atteints d’handicap physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap. Afin de faciliter l’identification des situations nécessitant une adaptation de prise en charge en santé bucco-dentaire et permettant au chirurgien-dentiste de bénéficier de ces mesures, une grille d’évaluation du comportement et de la coopération de ces patients au cours d’une séance de soins dentaires a été élaborée.

VOIR LA GRILLE D’ELIGIBILITE

Dès lors que pour un des domaines de la grille, l’adaptation de la prise en charge en santé bucco-dentaire du patient en situation de handicap nécessaire est “modérée” ou “majeure”, les mavenant n°3 à la convention dentaire est entré en vigueur
L’avenant n°3 à la convention dentaire, promulgué le 7 février 2020, modifie le devis conventionnel et valide de nouveaux dispositifs, tels que la prise en charge des patients en situation de handicap sévère, l’indexation des plafonds sur les charges du cabinet et un supplément pour favoriser l’avulsion des dents de sagesse en cabinet de ville.

L’avenant n° 3 à la convention nationale organisant les rapports entre les chirurgiens-dentistes et l’assurance maladie, conclu le 26 novembre 2019, entre, d’une part, l’Union nationale des caisses d’assurance maladie, et, d’autre part, les Chirurgiens-dentistes de France, l’Union dentaire et l’Union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie (UNOCAM) a fait l’objet d’une approbation le 7 février 2020.
Révision du devis conventionnel

Tout d’abord et au regard du « 100% santé », il a été convenu de modifier le modèle de devis conventionnel. Si vous proposez au patient un ou plusieurs actes avec un reste à charge (après la prise en charge de la complémentaire), vous vous engagez à proposer « une alternative sans reste à charge ou à défaut avec un reste à charge maîtrisé chaque fois qu’une alternative thérapeutique existe ». Les éditeurs de logiciels devraient proposer très prochainement des aides au remplissage concernant la partie de devis relative à l’information sur les alternatives thérapeutiques.
Clause d’indexation des plafonds

Par ailleurs, et pour tenir compte de l’évolution des charges des cabinets dentaires, les partenaires conventionnels ont défini la clause d’indexation des honoraires limites de facturation par la création d’un indice dentaire synthétique. Cet indice correspond à la somme pondérée des indices de prix relatifs aux différents postes de charges liées à l’activité dentaire. Afin de s’appuyer sur des données objectives, il est est construit à partir des différents indices fournis par l’INSEE.

Dans le cas où l’évolution observée de l’indice I(N-1) est supérieure de 1 % entre l’année de comparaison (N-1) et l’année de référence, les honoraires limites de facturation concernés sont augmentés de l’évolution observée au 1er janvier de l’année suivante (N+1). Cette augmentation s’effectue par voie d’avenant.
Mesures spécifiques pour les personnes en situation de handicap sévère

Les partenaires conventionnels, à l’issue des réflexions menées dans le cadre des groupes de travail, conviennent d’élargir le champ des bénéficiaires des mesures portant sur le handicap et étendent la valorisation de la prise en charge de cette patientèle spécifique à de nouveaux actes. Sont concernés les patients atteints d’handicap physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap. Afin de faciliter l’identification des situations nécessitant une adaptation de prise en charge en santé bucco-dentaire et permettant au chirurgien-dentiste de bénéficier de ces mesures, une grille d’évaluation du comportement et de la coopération de ces patients au cours d’une séance de soins dentaires a été élaborée.

VOIR LA GRILLE D’ELIGIBILITE

Dès lors que pour un des domaines de la grille, l’adaptation de la prise en charge en santé bucco-dentaire du patient en situation de handicap nécessaire est “modérée” ou “majeure”, les mesures de valorisation sont applicables :

Création d’un nouveau supplément pour les actes techniques réalisés en deux séances ou plus à hauteur de 200 € non cumulable avec le supplément YYYY183.
Prise en charge d’une consultation bucco-dentaire complexe à hauteur de 46 €.
Création d’un supplément de 23 € cumulable à la rémunération de l’examen de prévention bucco-dentaire ainsi qu’à celle de l’examen avec la réalisation des radiographies.

La grille d’éligibilité doit obligatoirement être complétée par le praticien à la fin de chaque séance et pourra être remise au service médical de la caisse primaire à sa demande en cas de contrôle.
Favoriser la prise en charge ambulatoire de l’extraction des dents de sagesse

Enfin et afin de favoriser la prise en charge en ambulatoire (soins externes ou cabinet de ville) de l’extraction des dents de sagesse les partenaires conventionnels s’accordent pour créer un supplément de 125 € pour l’acte d’avulsions de 4 troisièmes molaires retenues ou à l’état de germe réalisé en cabinet sous anesthésie locale (HBGD038).
esures de valorisation sont applicables :

Création d’un nouveau supplément pour les actes techniques réalisés en deux séances ou plus à hauteur de 200 € non cumulable avec le supplément YYYY183.
Prise en charge d’une consultation bucco-dentaire complexe à hauteur de 46 €.
Création d’un supplément de 23 € cumulable à la rémunération de l’examen de prévention bucco-dentaire ainsi qu’à celle de l’examen avec la réalisation des radiographies.

La grille d’éligibilité doit obligatoirement être complétée par le praticien à la fin de chaque séance et pourra être remise au service médical de la caisse primaire à sa demande en cas de contrôle.
Favoriser la prise en charge ambulatoire de l’extraction des dents de sagesse

Enfin et afin de favoriser la prise en charge en ambulatoire (soins externes ou cabinet de ville) de l’extraction des dents de sagesse les partenaires conventionnels s’accordent pour créer un supplément de 125 € pour l’acte d’avulsions de 4 troisièmes molaires retenues ou à l’état de germe réalisé en cabinet sous anesthésie locale (HBGD038).
de contrôle.
Favoriser la prise en charge ambulatoire de l’extraction des dents de sagesse

Enfin et afin de favoriser la prise en charge en ambulatoire (soins externes ou cabinet de ville) de l’extraction des dents de sagesse les partenaires conventionnels s’accordent pour créer un supplément de 125 € pour l’acte d’avulsions de 4 troisièmes molaires retenues ou à l’état de germe réalisé en cabinet sous anesthésie locale (HBGD038).

Invité

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Invité » mer. 12 févr. 2020 16:34

Contrôles CNAM des Honoraires Limites de Facturation
22 janvier 2020/

Information importante :

La CNAM va mettre en place un contrôle du respect des honoraires limites de facturation.

Dans un premier temps une analyse exhaustive des Feuilles de Soins sera effectuée automatiquement. Le contrôle a pour but de vérifier le respect des honoraires limites de facturation.

En cas d’anomalies constatées de manière répétées, une première phase pédagogique est enclenchée. Des courriers sont adressés aux praticiens fautifs les enjoignant de régulariser et d’appliquer les honoraires limites de facturation tels que définis dans la convention.

En cas de non-respect, sans rectification, la procédure peut être répétée par l’envoi de deux ou trois courriers.
A la suite de cette phase, les feuilles de soins ne sont plus traitées automatiquement, mais sont analysées manuellement pendant un mois. Le praticien est sorti du système de traitement OGE (Traitement automatisé des feuilles de soins).
A l’issue de cette phase, si la CPAM ne constate pas d’anomalies de facturation, les feuilles de soins sont de nouveau traitées automatiquement, il y a réintégration dans le système de traitement OGE.

Si des anomalies de facturation sont constatées des sanctions conventionnelles peuvent être décidées.

Par Bruno Levollant, Secrétaire Général Adjoint National de l’Union Dentaire

C'est la ruine .

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar C'est la ruine . » jeu. 13 févr. 2020 10:28

Vous l’avez peut-être déjà constaté, depuis le 1er avril 2019, les couronnes céramo-métalliques sur dents visibles (incisives, canines et 1ère prémolaires) sont désormais plafonnées à 530€. Au 1er janvier 2020, ce plafond sera abaissé à 500€.

L’année prochaine, les couronnes zircone seront quant à elles plafonnées à 440€ et les couronnes métalliques à 290€.

Les bridges sont aussi concernés par cette réforme. Si vous avez recours à la pose d’un bridge céramo-métallique pour remplacer une incisive ou une canine, celui-ci sera plafonné à 1 465€.

L’entrée en vigueur des paniers 100% santé est prévue pour le 1er janvier 2021.

Dent10000

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Dent10000 » jeu. 13 févr. 2020 14:11

Bonjour
Des questions que vous pouvez vous poser sur les textes de loi du Code de la santé publique, textes de loi faut- il le rappeler .
Sur la définition de l' ART DENTAIRE tout comme l' ART Médical,
quel est le rôle d' un DENTISTE
tout ceci pour vous dire , VOUS prothésiste dentaire option DENTUROLOGISTE que le patient doit payer ses prothèses dentaires au prix du Prothésiste dentaire, du laboratoire.... un peu de bon sens dans la profession en faisant appliquer la loi.
Fichiers joints
dentaire 154.jpg
dentaire 154.jpg (51.83 Kio) Vu 120 fois
Documents de médecine légale 10.jpg
ART  médecine et Dentaire.jpg

Protho neutre

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Protho neutre » jeu. 13 févr. 2020 15:48

Dent mille, je vois que vous ignorez que le prothésistes sont si cons qu'ils se sont laissé voler le titre de fabricant . :dash1:

Dent10000

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Dent10000 » jeu. 13 févr. 2020 19:46

J' ai toujours eu du mal à comprendre le syndicat des prothésistes..... le CODE de la santé Publique est là, et qui précise que les DENTISTES ne peuvent exercer une autre profession susceptible de leur permettre d' accroitre leur bénéfice.....
VIVE la DENTUROLOGIE qui fera un nettoyage dans le rôle de chacun....
Fichiers joints
mercure266.jpg
mercure266.jpg (19.43 Kio) Vu 95 fois

Proto pas neutre

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Proto pas neutre » jeu. 13 févr. 2020 21:45

Ah merde l’autre connard d’Alain et tienne est revenu, la denturo va retomber dans la médiocrité et la propagande anti dentiste. On est pas rendu, virez moi ce debile svp

Dent10000

Re: Le nouveau ruisselement arrive chez les dentistes.

Messagepar Dent10000 » ven. 14 févr. 2020 07:56

Proto pas neutre a écrit :Ah merde l’autre connard d’Alain et tienne est revenu, la denturo va retomber dans la médiocrité et la propagande anti dentiste. On est pas rendu, virez moi ce debile svp


Tête de noeux '' Proto pas neutre ''

Le rôle des dentistes est de soigner la dent, si les proto comme toi avaient réagit devant les illégalités des dentistes qui dépassent leurs fonctions , les '' CSP '' gêne , la preuve,
C'est quoi la DENTUROLOGIE .....? c'est de savoir prendre ses responsabilités face aux patients, c'est rendre à la prothèse dentaire ses lettres de noblesse,
c'est ne pas gruger les assurés sociaux, c'est redonner le sourire , la confiance, la joie de vivre ......
Proto de merde, es- tu capable d' être irréprochable....? j' en doute.....
Je suis anti- dentiste quand ils dépassent leur rôle..... et qu'ils sont des ''anti- denturologiste.....?. ''
Fichiers joints
dentiste profession illégale.jpg
dentiste profession illégale.jpg (65.88 Kio) Vu 61 fois


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités