Infirmières spécialisés en soins bucco-dentaire

Pour parler de tout ce que vous voulez
In.firmier

Infirmières spécialisés en soins bucco-dentaire

Messagepar In.firmier » jeu. 14 nov. 2019 08:20

Ce sujet à droit à un page spéciale, vu qu'il s'agit d'un transfert de compétences qui est le cœur de votre revendication .
Bien à vous .


AGENCE REGIONALE DE SANTE CENTRE-VAL DE LOIRE DIRECTION DE LA STRATEGIE ARRETE n∞2019-DSTRAT-0019 relatif au projet díexpÈrimentation portant sur le dÈpistage et diagnostic des problËmes bucco dentaires des personnes ‡ mobilitÈ rÈduite dans les Ètablissements sanitaires et mÈdico sociaux du dÈpartement du Cher Le Directeur gÈnÈral de líAgence rÈgionale de santÈ Centre-Val de LoireVu la loi n∞2017-1836 du 30 dÈcembre 2017 de financement de la sÈcuritÈ sociale pour 2018 notamment líarticle 51 ; Vu le dÈcret du 27 mars 2019 portant nomination du directeur gÈnÈral de líagence rÈgional de santÈ Centre-Val de Loire ; Vu le dÈcret n∞2018-125 du 21 fÈvrier 2018 relatif au cadre díexpÈrimentation pour líinnovation dans le systËme prÈvu ‡ líarticle L.162-31-1 du code de la sÈcuritÈ sociale ; Vu la circulaire N∞SG/2018/106 du 13 avril 2018 relative au cadre díexpÈrimentation pour les innovations organisationnelles prÈvu par líarticle 51 de la LFSS pour 2018 ; Vu líavis favorable du comitÈ technique de líinnovation 19 juillet 2019 concernant le projet díexpÈrimentation portant sur le dÈpistage et diagnostic des problËmes bucco dentaires des personnes ‡ mobilitÈ rÈduite dans les Ètablissements sanitaires et mÈdico sociaux du dÈpartement du Cher ; ARRETE Article 1er: LíexpÈrimentation innovante en santÈ est autorisÈe ‡ compter du 16 septembre 2019, conformÈment au cahier des charges en annexes du prÈsent arrÍtÈ pour une durÈe de 3 ans. Article 2 : LíexpÈrimentation est mise en úuvre sur le territoire du dÈpartement du Cher, dans les Ètablissements sanitaires et mÈdico-sociaux. Article 3 : La rÈpartition des financements de líexpÈrimentation fait líobjet díune convention spÈcifique conclue avec chaque financeur, líAgence rÈgionale de santÈ Centre-Val de Loire et líAssurance Maladie (CNAM) dans le cadre du dispositif spÈcifique de facturation prÈvu pour les projets ́ article 51 ª autorisÈs. Article 4 : Le Directeur gÈnÈral de líagence rÈgionale de santÈ Centre-Val de Loire est chargÈ de líexÈcution du prÈsent arrÍtÈ, qui sera publiÈ ainsi que ces annexes au recueil des actes administratifs de la prÈfecture de rÈgion Centre-Val de Loire. Article 5 : Le prÈsent arrÍtÈ peut faire líobjet díun recours devant le Tribunal administratif díOrlÈans compÈtent dans le dÈlai de deux mois ‡ compter de sa publication au recueil des actes administratifs. Le tribunal administratif peut Ítre saisi díun recours dÈposÈ, par les personnes physiques et les personnes morales non reprÈsentÈes par un avocat, sur líapplication TÈlÈrecours citoyens accessibles par le site internet http://www.tÈlÈrecours.fr. Fait ‡ OrlÈans, le 30 Juillet 2019 Le Directeur gÈnÈral de líAgence rÈgionale de santÈ Centre-Val de Loire SignÈ : Laurent HABERT

In.firmier

Re: Infirmièrs spécialisées en soins bucco-dentaire

Messagepar In.firmier » jeu. 14 nov. 2019 08:32

Pour vous éviter de chercher, c'est au cas ou vous n'auriez pas explorer cette piste .
Bien à vous .



Législatif - Circulaire « Modalités de mise en place de plateformes de dépôt de projets d’expérimentation » organisationnelles

lundi 23 juillet 2018

Le Ministère des Solidarités et de la Santé a publié l’Instruction du 22 juin 2018 complémentaire à la Circulaire N° SG/2018/106 du 13 avril 2018 relative au cadre d’expérimentation pour les innovations organisationnelles prévu par l’article 51 de la LFSS pour 2018.
Ce document fait l’objet d’une Fiche annexe « Modalités de mise en place et de fonctionnement de plateformes de dépôt et d’instruction des projets d’expérimentation ». Il s’agit d’une espace dématérialisé de communication, d’échanges et de partage de documents entre les porteurs de projets innovants organisationnels et les ARS auxquelles ils sont attachés.

Voir en ligne : http://circulaire.legifrance.gouv.fr

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 870
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Infirmièrs spécialisées en soins bucco-dentaire

Messagepar BenDenturo » jeu. 14 nov. 2019 09:47

Merci infirmier, pour ma part je n'étais pas au courant de ces textes, nous allons en faire un bon usage !
:good: :good: :good: :good: :hi: :hi: :hi: :hi:

Bureau RDF .

Re: Infirmières spécialisés en soins bucco-dentaire

Messagepar Bureau RDF . » jeu. 14 nov. 2019 16:04

Ne soyons pas dupes de ce tour de passe passe, les représentants de la voyoucratie dentaire à d'abord tout fait pour intégrer les assistantes dentaires dans le Code de la Santé publique et ils y sont parvenus !
Maintenant nous assistons à une opération de haut vol !
Ministère de la Santé et lobby dentaire main dans la main utilise l'UFSBD comme alibi afin de palier a la pratique premièrement essentielle des dentistes : la prévention .
Prévention qui est désormais entre les mains des " Infirmières spécialisés dans le domaine de la santé bucco-dentaire " !
Vous aurez compris que l'état s'est fait rouler* dans le silicone par les dentistes !.
Les exercices d'assistantes dentaires et d'infirmières " cliniciennes n'ont qu'un seul but : empêcher la création d'un corps professionnel d'Hygiéniste dentaire .


* Nous dirions plutôt " complice " .

In.firmier

Re: Infirmières spécialisés en soins bucco-dentaire

Messagepar In.firmier » dim. 17 nov. 2019 09:35

Nous comprenons pourquoi on a refilé le bébé aux corps des infirmiers .


Diplôme « Assistante dentaire qualifiée de niveau 2 » : dossier au point mort ?

Publié le 16.11.2019. Paru dans L'Information Dentaire n°40 - 20 novembre 2019

Information dentaire

« Clairement, la ministre a mis le dossier en bas de la pile. Il est au point mort », a lancé Serge Fournier, le président du Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes (ONCD), lors d’une conférence de presse à Paris le 19 octobre, laissant penser que ce nouveau diplôme pourrait ne pas voir le jour (lire Id n° 38 du 6 novembre).

« Il y a en effet un flottement gouvernemental sur ce sujet. Nous n’avons pas les rendez-vous que nous souhaiterions au ministère, mais on ne peut pas dire que le dossier est abandonné, nous a précisé le 5 novembre Françoise Lepouchard, négociatrice de l’UNSA Cabinets dentaires et présidente de l’Association pour le paritarisme dans les cabinets dentaires libéraux (ACDL), qui organise le paritarisme de la branche. Nous travaillons régulièrement au sein de la Commission paritaire pour l’emploi et la formation professionnelle (CPNE-FP). Nous devrions aboutir au mieux fin 2020 ou début 2021. »

Pour mémoire, le niveau « Assistante dentaire qualifiée de niveau 2 » (ADQ 2), équivalent de l’hygiéniste dentaire, serait obtenu après trois ans passés dans un cabinet dentaire et après avoir suivi une formation de deux années et environ 800 heures au sein d’un organisme de formation agréé. Outre un renforcement de la formation à l’hygiène, à l’éducation thérapeutique et à la nutrition (pour permettre des missions en EHPAD ou en milieu scolaire), les ADQ 2 pourraient, sous la responsabilité et le contrôle effectif du chirurgien-dentiste, réaliser des actes non invasifs sur des organes définis comme sains par le praticien : détartrage supragingival, pose de sealants, prise d’empreintes d’études, application de fluor, éclaircissement, dépose de sutures, mais aussi réalisation de clichés radiographiques et de photographies…

Perspectives pour les assistantes en orthodontie
À l’occasion des Journées de l’Orthondontie (JO) 2019 à Paris le 8 novembre, Alain Bery, président de la Fédération Française d’Orthodontie (FFO), membre de l’ADF et qui siège lui aussi au sein de la CPNE-FP, a confirmé que les ministères de l’Éducation nationale et de la Santé avaient bien « d’autres pré­occupations », qu’il ne fallait pas s’attendre à aboutir avant deux ans. Il a fait le point sur les nouvelles tâches qui pourraient être dévolues aux assistantes qualifiées mention orthodontie dans le cadre du nouveau diplôme.

En plus du corpus de compétences déjà acquis dans la loi, elles pourraient : recueillir des données cliniques (cario, paro, ODF) ; saisir des points céphalométriques sur logiciel ; contrôler l’hygiène bucco-dentaire, éduquer et motiver le patient aux techniques d’hygiène ; prendre des radios, des panoramiques ou cone-beam (les assistantes auraient le statut PCR) ; réaliser des photographies intra et extra-buccales ; déposer des ligatures ODF ou des clapets des boîtiers autoligaturants ; préparer l’émail au collage orthodontique ; gérer le site internet du cabinet ; coordonner la communication au sein du cabinet et avec les patients.

Autant de compétences que les praticiens délèguent déjà plus ou moins à leurs assistantes mais qui deviendraient « légalement » autorisées. Ce qui resterait proscrit : la pose de ligatures qui exige une mise en tension des arcs ; l’anesthésie ; les éclaircissements ; la dépose d’attaches orthodontiques (risques pour l’émail) ; le collage de fil de contention et la pose de gouttières ou de dispositifs amovibles de contention.

In.firmier

Re: Infirmières spécialisés en soins bucco-dentaire

Messagepar In.firmier » mer. 20 nov. 2019 17:27

 L’infirmière Yvette Bordas filme la dentition d\'Anne-Marie, résidente à l’Ehpad de Sancerre. Le film et les photos sont ensuite analysés par un dentiste, à l’hôpital de Bourges.
L’infirmière Yvette Bordas filme la dentition d'Anne-Marie, résidente à l’Ehpad de Sancerre. Le film et les photos sont ensuite analysés par un dentiste, à l’hôpital de Bourges. (SOLENNE LE HEN / RADIO FRANCE)
avatarfranceinfoSolenne Le HenRadio France

Mis à jour le 06/11/2019 | 16:17
publié le 03/11/2019 | 06:36
PartagerTwitterPartager
Envoyer
LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin


"Bonjour Madame ! Je m’appelle Yvette, je suis l’infirmière qui vient faire le dépistage pour les dents" : Yvette Bordas sillonne les Ehpad de tout le département du Cher. Depuis un an en effet, les résidents de certains Ehpad, comme celui de Sancerre, où intervient cette fois-ci Yvette, bénéficient de dépistage bucco-dentaire, un pan de la médecine souvent totalement oublié chez les personnes âgées. Cette mesure de dépistage, grâce à de la "téléexpertise", vient même d'être généralisée à l'ensemble du département.
40% des pensionnaires ont besoin de soins

"Je vais faire des petites photos et des vidéos", explique-t-elle à la pensionnaire de l’Ehpad, Anne-Marie. Sur son chariot, un ordinateur est relié à une petite caméra en forme de brosse à dent : Yvette filme la dentition d'Anne-Marie. Anne-Marie vit dans cet Ehpad depuis trois ans, elle n'y avait jamais vu de dentiste, seulement le médecin coordinateur, un médecin généraliste.

On ne lui demande pas au médecin généraliste pour les dents, ce n’est pas son travail. Comme pour les yeux ou les oreilles…Anne-Marieà franceinfo

Pour Anne-Marie, pas de problème apparent de dentition, mais c'est une exception, note Yvette, l'infirmière spécialisée dans le dépistage bucco-dentaire. "Il y en a, on se demande comment ils font pour pouvoir manger, soupire-t-elle. On comprend pourquoi certains d’entre eux sont dénutris : certains n’ont pas vu de dentistes depuis des années."
Un dentiste analyse les photos et recommande (ou pas) d'aller consulter

Les photos et la vidéo prises par Yvette Bordas seront analysées par Manuel Fort, à distance, à l'hôpital. Lui est dentiste, à 50 km de là, à Bourges. "On arrive à voir à peu près 90% des pathologies. Souvent, ce sont des racines qui n’ont pas été soignées, explique-t-il. 40% des personnes ont besoin de soins. "

Les conséquences de dents non soignées peuvent être lourdes : problème de mastication, troubles digestifs, voire dénutrition. Lorsqu'il détecte un problème chez une personne âgée, Manuel Fort alerte alors l'Ehpad, qui à son tour prévient les familles, leur conseille d'emmener leur proche chez un dentiste alentour. Des enfants et petits-enfants qui souvent, ne s'étaient jusque-là pas inquiétés de la dentition de leurs aînés.

Des Ehpad testent le dépistage bucco-dentaire en téléconsultation - reportage Solenne Le Hen
--'--
--'--


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité