Le ministére de la santé au secours du lobby des marchands de dentifrice .

Pour parler de tout ce que vous voulez
Sans dents

Re: Le ministére de la santé au secours du lobby des marchands de dentifrice .

Messagepar Sans dents » jeu. 14 nov. 2019 18:03

Erreur de page .Trouvé sur internet, qui confirme vos dires .

Chaque année l’UFSBD organise un Colloque National de Santé Publiqueet celui concernant la nutrition a eu lieu en le 12 octobre 2006.Le docteur Sibylle OpsahlVitalyaffirmait qu’«une alimentation saine et équilibrée devra être préconisée : trois à quatre repas par jour, éviter les grignotages, privilégier l'eau comme boisson et se méfier des idées reçues concernant la teneur en sucre des sodas, qui est rarement plus élevée que celle des jus de fruits. Enfin, aucun aliment ne doit être diabolisé ni interdit ». Le Docteur Patrick Hescot quant-à-lui précisait: «Je ne veux pas me faire l'avocat de l'industrie agro-alimentaire. Mais je voudrais qu'on soit bien clair : il n'y a pas de relation directe entre la consommation de sucre et la carie dentaire. La prévention passe par la fluoration». Pour le président de l’UFSBD,la prévention des caries ne passerait donc pas par une limitation de la consommation de sucreries, mais seulement par la fluoration. D’ailleurs, on s’aperçoit que l’UFSBD aime bien le chocolat à qui un certain nombre debienfaits sont reconnus, comme le rappelle un de ses supports pédagogiques: «Le chocolat possède des qualités anti-cariogènes;il peut à juste titre compter parmi les bons et loyaux alliés de nos dents» et «Dire que le chocolat peut-être mauvais pour les dents,quelleerreur!»(2).En voilà une bonne nouvelle!A part le chocolat, l’UFSBD aime aussi les chewing-gums,etelle a notamment axé la prévention bucco-dentaire sur la mastication de gomme à mâcheraprès les repas. Nous avons tous vu le logode l’UFSBD au dos des paquets de chewing-gum ou de nombreux sachets debonbons. En complément du brossage l’UFSBD recommande «le chewing-gum sans sucre qui participe efficacement à la santé bucco-dentaire». Dans la composition de ces chewing-gums, on retrouve beaucoup d’édulcorants (polyols, sorbitols, etc.).Il y a aussi des colorants,de l'aspartame etde la gomme base mais ce n'est pas le premier ingrédient : il y a beaucoup plusd’édulcorantsque de gomme base.Au sujet des bienfaits du chewing-gum, il est précisésur un site de dentistes que : «la croyance populaire est qu'il n'est pas bon pour les dents de mâcher du chewing-gum», et « cependant, de nombreux dentistes pensent que le chewing-gum sans sucreaprès les repas a de nombreux avantages. D'ailleurs le chewing-gum sans sucre Wrigley's Orbit a été le premier chewing-gum à recevoir l'accréditation de l'Association Dentaire Américaine en reconnaissance à sa contribution à une bonne santé buccale» (3). Pourquoi cela? L'explication serait qu'après le repas le pH baisse dans la bouche, ce qui traduit une augmentation de l'acidité; en revanche, la mastication d’un chewing-gumferaitrapidementremonter la courbe du pH vers sa valeurinitiale. Selonl'UFSBD,en absence de chewing-gum, la courbeest censée rester désespérément basse, indiquant l’installation d’un milieu acideaprès les repas.Le documentaire «Mystère et boule de gomme» diffusé en avril 2010 sur Envoyé spécial(4) démontait très bien le subterfuge, montrantque l'industrie du chewing-gum n'hésite pas à recourir à des documents scientifiques falsifiés pour faire passer ses messages, relayés ensuite efficacement dans les publications de l'UFSBD dont une partie dubudget provient des mêmes grandes firmes.
des dentifrices au fluor(la firme estd'ailleurs à l'origine du discours protecteur et anti-cariogène du fluor),Novartis, l’UFSBD dont nous avons parlé, et le Cedus(DPI 2009, Afssaps).Le fait que cette odontologiste axe la prévention des caries sur la prescription de fluor et non sur la baisse de consommation de sucreries, et qu’elle est par ailleurs financée par une firme liée au fluor et par le lobby du sucre, est sans doute le fruit du plus grand des hasards.L'UFSBD,qui esten fait une société commercialequivenden ligne divers produits,est elle aussi sponsorisée par l'industrie du sucre, avec de nombreux partenaires : Cadbury, Hollywood Chewing-gum, Freedent, M&M's, Masterf qui peuvent surprendre dans la santé bucco-dentaire .

ODONTO X

Re: Le ministére de la santé au secours du lobby des marchands de dentifrice .

Messagepar ODONTO X » mar. 26 nov. 2019 08:25

NO COMMENT .

COMMUNIQUE DE PRESSE – L’UFSBD, Union Française de la Santé Buccodentaire, centre collaborateur de l’OMS a tenu au Ministère de la Santé et des Solidarités, son colloque annuel de santé publique sur le fluor présent dans les produits d’hygiène bucco-dentaire et ceux utilisés en cabinet dentaire dans le but de faire le point sur son innocuité en santé et son importance à tous les niveaux de la prévention orale.

Rétablir les faits sur le fluor est essentiel et permettra d’améliorer la santé orale des Français, à condition de réactualiser les recommandations nationales de l’AFSSAPS (2008) et de la HAS (2010).
Fluor : de la prévention à la thérapeutique

Toutes les études scientifiques internationales, comme l’a rappelé le Pr Coiffard de l’Académie Nationale de Pharmacie, montrent l’innocuité des fluorures et l’efficacité de leur action sur la prévention de la carie par leur participation au renforcement de la structure minérale de l’émail face aux attaques acides qui suivent chaque prise alimentaire liquide ou solide. Au-delà de son action préventive, le Dr Dartevelle, Présidente de l’UFSBD, souligne que les récentes publications, qui s’appuient sur les données acquises de la science, prouvent que les ions fluor ont aussi une action thérapeutique par leur capacité à bloquer le processus carieux et à reminéraliser la dent dès lors qu’ils sont utilisés à un dosage et sous une forme appropriée. Pour elle, il est nécessaire de repenser la stratégie de prévention de la carie pour répondre aux évolutions de la Convention dentaire voulue par la profession et l’Assurance Maladie qui depuis le 1er avril 2019 prend en charge la pose de vernis fluoré chez les jeunes patients à risque carieux élevé et travaille à la mise en place d’un parcours santé bucco-dentaire.
Le fluor : un régulateur des inégalités sociales en matière de santé

4 Français sur 10 ne vont pas chez le dentiste, les inégalités sociales se creusent et pourtant l’UFSBD réaffirme que l’on ne peut pas être en bonne santé si l’on n’est pas en bonne santé orale. Les fluorures contenus dans les dentifrices sont un des éléments de réponse en complément de la diminution de la consommation de sucre, de l’application des règles d’hygiène bucco-dentaire et de la visite annuelle chez le chirurgien-dentiste. Comme le rappelle le Dr Varenne, responsable de la Santé Orale au sein de l’OMS, l’OMS positionne le dentifrice fluoré comme un médicament essentiel, stratégie réaffirmée par l’UFSBD dans son manifeste sur la santé orale. L’OMS prône le passage des dentifrices fluorés de la catégorie des cosmétiques vers un produit bénéfique pour la santé, c’est aussi le sens des mesures proposées par l’UFSBD pour favoriser l’accessibilité financière des dentifrices en demandant une reconnaissance des pâtes dentifrices fluorées comme un produit de 1ère nécessité, diminuant de fait la TVA qui leur est appliquée.
Fluor : quelles recommandations pour la France ?

La revue scientifique, présentée par le Pr Doméjean du Centre de recherche en odontologie clinique EA 4847 de l’université de Clermont-Ferrand, et par le Pr Muller-Bolla du département d’odontologie pédiatrique de l’université de Nice Sophia Antipolis ont apporté la preuve que le dosage en fluor dans les dentifrices doit être de 1000 ppm de 6 mois à 6 ans et de 1450 ppm au-delà de 6 ans pour répondre aux données actuelles de l’Evidence Based Dentistery. Ceci induisant le fait que les dentifrices fluorés pour enfant (500ppm de fluor) qui répondent pourtant à la réglementation française en vigueur sont sous dosés pour assurer une réelle action préventive de la carie. Et représentent une perte de chance pour les enfants en matière de prévention carieuse. L’UFSBD va maintenant faire connaitre et diffuser largement les enseignements de ce colloque. Le fluor est une priorité de santé publique, alors luttons contre les fakes news et faisons évoluer les recommandations en matière de fluor dans les dentifrices.

Source : Les enfumeurs de l'UFSBD .






Nouvelle Complémentaire santé solidaire
le 25 octobre 2019 à 11:03

COMMUNIQUE DE PRESSE – Le ministère des Solidarités et de la Santé annonce le lancement de la Complémentaire santé solidaire. La nouvelle Complémentaire santé solidaire entre en viguer le 1er novembre : plus simple, plus large et plus protectrice pour un meilleur accès aux soins. La Complémentaire santé solidaire est une […]


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités