Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Pour parler de tout ce que vous voulez
Max le patient .

Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Messagepar Max le patient . » jeu. 10 oct. 2019 07:07

Max le patient a trouvé ces chiffres pour vous :

Un cabinet dentaire a dégagé en 2018 un résultat net moyen de 122 058 €, en hausse de 8,4  % par rapport à 2017. Son résultat d’exploitation moyen était de 325 236 €, selon les données de l’Observatoire Fiducial des chirurgiens-dentistes publié le 19 septembre.

Pour réaliser cette étude, Fiducial qui propose des services d’expertise comptable, d’audit, de conseil financier et de gestion de patrimoine, a composé un panel de 400 cabinets dentaires majoritairement situés en zone urbaine (62 %) employant 1,2 salarié.

Les praticiens qui y exercent sont essentiellement des hommes (63 %) de 52 ans en moyenne avec une durée hebdomadaire moyenne de travail de 4,6 jours. Seulement 6 % exercent en société (dont les SEL 2%). La patientèle est composée essentiellement d’actifs (56 %) et de retraités (26 %). Les soins conservateurs représentent 70 % des actes en moyenne.

L’Observatoire distingue sept subdivisions de chiffres d’affaires évoluant par tranche de 50 k€. Le plus important poste de charges est constitué par les achats de fournitures dentaires et de prothèses. Cela représente en moyenne 19 % des recettes mais grimpe jusqu’à 22 % pour la tranche des cabinets situés entre 300 et 350 K€.

Plus précisément, les seules fournitures dentaires représentent en moyenne 6,50 % des recettes et les achats de prothèses 12,6 % (jusqu’à 14 % pour les structures entre 350 et 450 K€).

Parmi les charges externes (14 % des recettes) se trouvent les loyers qui s’élèvent en moyenne à 1 025 € mensuels, de 955 € dans les villes de moins de 20 000 habitants à 1 239 € dans les grandes villes (+ de 100 000 habitants), les remboursements d’emprunts (3 756 € sur l’année 2018 en moyenne) et les investissements annuels : 5 566 €. Les charges de personnel mobilisent 10 % des recettes et les cotisations (obligatoires et facultatives) 11 %, soit 36 481 € par an en moyenne.

Téléchargez l’Observatoire-des-chirurgiens-dentistes-2019

Max

Re: Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Messagepar Max » jeu. 10 oct. 2019 07:10

[b]Suite :

[Revenus des praticiens : 101 477 ou 122 058 € ?

Les revenus (bénéfices) 2018 des chirurgiens-dentistes libéraux sont en hausse de 2,9 % à 101 477 € selon un tableau publié par les Associations de gestion agréée des professions de santé (AGAPS) le 25 septembre (voir ci-dessous).
Ils ont dégagé 274 134 € de recettes pour un taux de charges de 61,8 %.

Des chiffres sensiblement différents de ceux de Fiducial : 122 058 € de bénéfices pour des recettes de 325 236 € avec un taux de charges de 62 % (lire plus haut). Pourquoi cette différence ? Sans doute parce que l’étude Fiducial s’appuie sur les résultats de 400 cabinets dentaires seulement quand les AGAPS recensent les données de plusieurs milliers d’entre eux./b]

Chirdent

Re: Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Messagepar Chirdent » jeu. 10 oct. 2019 09:39

Rectification, les Chirurgien Dentistes ne revendent pas les prothèses, celles ci font partie d'un traitement prothétique, vous le savez parfaitement, mais votre haine vous aveugle, le complexe de la blouse blanche, monsieur Benhaim il fallait faire des études pour allez plus loin qu'un CAP, vous seriez dentiste aujourdhui . Venez un jour entier dans un cabinet dentaire, ensuite vous ne direz plus de conneries .
:hi:

ben ben

Re: Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Messagepar ben ben » jeu. 10 oct. 2019 15:47

Chirdent a écrit :Rectification, les Chirurgien Dentistes ne revendent pas les prothèses, celles ci font partie d'un traitement prothétique, vous le savez parfaitement, mais votre haine vous aveugle, le complexe de la blouse blanche, monsieur Benhaim il fallait faire des études pour allez plus loin qu'un CAP, vous seriez dentiste aujourdhui . Venez un jour entier dans un cabinet dentaire, ensuite vous ne direz plus de conneries .
:hi:


Cher arracheur de dents, il me semble que tu achètes un produit artisanal fabriqué par un prothésiste dentaire , et ce produit artisanal une fois acheté il baptisé soin . ! Voui soin *, prothétique de plus, vous êtes fort , cet appellation mensongère vous autorise à faire la culbute sur le prix d'achat soit de faire du commerce, ce qui vous est interdit . Qui est l'illégal ?
Pour la blouse blanche, ta mère n'avait pas encore accouchée que j'en avais déjà une ( de blouse ) et de nos jours elles sont de toutes les couleurs !
Pour les études, chui pas plus con qu'un dentiste, mes parents avec trois enfants ne pouvait pas les envoyer en faculté, et je me suis retrouvé prothésiste, ce que je ne regrette pas, par la suite ma formation de denturologiste vaut largement celle de dentiste !
Cher revendeurs de prothèses pourquoi tu viens te faire du mal dans ce forum ?


* Or ce soin n'est rien d'autres qu'un Dispositif Médical dispositif Sur Mesure invasif non actif à usage médical , ce n'est donc pas un soin .
La prothèse n'est pas un soin, tagada tsoin tsoin !

Affreuxprotho .

Re: Les dentistes francais se gavent toujours plus .

Messagepar Affreuxprotho . » mar. 15 oct. 2019 08:31

[b]Je me gave
tu te gaves
il se gave
nous nous gavons .....

En faculté c'est leur première leçon ... :haha: /b]

L'association Anticor tire la sonnette d'alarme contre les fraudes aux soins dentaires qui se multiplient, notamment en Meurthe-et-Moselle. :dash1:

"Un véritable hold-up". C'est avec ces mots que Marcel Claude, représentant d'Anticor en Meurthe-et-Moselle, a qualifié la vague de fraudes aux remboursements de soins dentaires qui sévit actuellement dans son département. Comme le rapporte L'Est Républicain, ce phénomène aurait pris de l'ampleur ces dernières années. Alertée par plusieurs dentistes, qui dénoncent ce système devenu quasiment institutionnel, l'association de lutte contre la corruption a décidé de partir en guerre contre les patients malhonnêtes et professionnels peu scrupuleux.

Et l'addition de ces fraudes aux remboursements de soins dentaires serait très lourde : elle représenterait "environ 4 millions d’euros par an dans le Grand Est", précise Marcel Claude au quotidien régional. Parmi les lanceurs d'alerte : plusieurs chirurgiens-dentistes de la région, qui effectuent également des contrôles pour le compte de mutuelles en Alsace. Ces dernières sont justement les principales impactées par ces arnaques. Parmi les pratiques frauduleuses observées : des soins imaginaires facturés par des dentistes ou encore des patients qui se font rembourser leurs soins par plusieurs mutuelles.

Un manque de contrôles

Ainsi, un patient aurait réussi à se faire rembourser 300 dents : 60.000 euros par la Sécurité sociale et 190.000 euros par des mutuelles. Des fraudes courantes qui sont possibles à cause du manque de contrôles de la part des mutuelles, selon Marcel Claude. "La grande majorité des mutuelles n’effectue aucun contrôle. Elles préfèrent augmenter les cotisations en fin d’années", regrette-t-il dans les colonnes de l'Est républicain.

Face à la recrudescence d'un nombre de fraudes, le représentant de l'association Anticor a donc adressé un signalement au parquet financier de Paris et a également sollicité un entretien avec la députée de Meurthe-et-Moselle, Carole Grandjean, et la sénatrice de l’Orne, Nathalie Goulet. Marcel Claude se demande également pourquoi la Sécurité sociale ne porte pas plainte, notamment dans les cas où la Sécu prend automatique en charge une couronne à 75 euros sur une dent sur pivot.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités