Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Pour les prothésistes dentaires ne traitant pas directement avec la clientèle
Protho neutre

Re: Technologie dentaire . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Protho neutre » lun. 10 févr. 2020 09:17

Salut, on s'embête pas chez vous, j'ai une question qui est Mr Luypert ? C'est pour ma comprenure . Merci .

ben ben

Re: Technologie dentaire . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar ben ben » lun. 10 févr. 2020 10:23

ben ben a écrit :
La grosse Bertha . a écrit :
Benne à ordure a écrit :Tu es une pauvre merde. Ce que tu viens de faire est illégal et ça va te coûter cher. Trou du cul.


Ben ben, il est illégal depuis 36 ans , ce post va le faire rigoler . :haha:


Benne à ordures ? Ma foi, je prends, il est exact .... je débarrasse mon combat tout ce qui le pollue !


Ben benne à ordures traite tous les types de déchets, industriels, ménagers et prothétiques, formation bidon – verres, déchets alimentaires ou autres déchets organiques – peuvent être collectés par son forum compacteurs d’ordures .
Ben ben a ordures a en outre développé un humour certain encore plus dévastateur que de nombreux discours !
Les labels de qualité de traitements qui concernent ma lutte contre la voyoucratie dentaire, les syndicats ou associations de prothésistes dentaires vendus ou les margoulins soulignent une longue expérience vieille de plusieurs années qui m'incite à atteindre les plus hautes normes de qualité prothétiques et Denturologiques !
Suis je assez clair ?

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 892
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Technologie dentaire . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar BenDenturo » lun. 10 févr. 2020 15:09

Protho neutre a écrit :Salut, on s'embête pas chez vous, j'ai une question qui est Mr Luypert ? C'est pour ma comprenure . Merci .


Ben oui, on ne s'ennuie pas ici, Mr Luypert est le vice président de la Fédération Internationale de la Denturologie ( FID ) un gentil festivalier d'essence internationale ..... qui avec un diplôme belge exerce depuis 26 ans en Hollande ! *
Comme quoi si ce monsieur peut exercer en Hollande depuis 26 ans avec son diplôme belge , si il le désire il peut venir exercer en France, lui aussi ne m'aime pas... vu que j'ai mis ses courriels dans le forum !!!

C'est pas ma faute, mes parents m'ont appris l'honnêteté .

Voir :big_boss:University of Utrecht, Utrecht, Pays-Bas
http://www.uu.nl

Protho neutre

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Protho neutre » jeu. 13 févr. 2020 09:59

M. BEN HAIM . a écrit :Ce bel article , je vous le commenterai tranquillement demain .
Technologie dentaire a pris le risque de le publier malgré la mise en garde du RDF .


Avec un peu de retard voici mes commentaires sur cet article que mimile a publié un peu trop vite !

News 442 "formation en Denturologie"



Newsletter 442 du 3 février 2020

Sommaire:
- Edito 442 " Formation en Denturologie"

thierry_supplie-17.jpg Edito 442


La formation en denturologie pour un diplôme de Denturist.

En France tout le monde attend depuis longtemps d’avoir un diplôme reconnu ; jusqu’à présent certains allaient passer un diplôme en Belgique. Or il faut savoir que selon la Fédération internationale de Denturologie, ils n’ont aucun pouvoir de faire reconnaître un tel diplôme dans d’autres pays.

En France, il y a une centaine de prothésistes diplômés en Denturologie ( diplôme signé et reconnu par la FID ) et 3 ou 4 diplomés en Belgique . Les autres pays européens reconnaissent cette formation, à preuve Mr Luypert qui exerce en Hollande .

Chaque pays est décisionnaire des métiers qu’il veut reconnaître. Actuellement tous les diplômes passés en Belgique ne sont toujours pas reconnus en Belgique par le Gouvernement belge. Ceux qui s’y installent le font sous une certaine tolérance.

C'est du grand n'importe quoi ! Pourquoi Supplie n'est pas allez voir directement en Belgique Mr Croonen et visiter son centre de formation ? Le centre de formation d' Isabelle Dutel et bien allez le visiter !

Tous ceux ayant obtenu leur diplôme en Belgique ne peuvent pas s’installer en France puisqu’il n’y a pas de formation ni de reconnaissance de ce métier en France.

Faux !

Si un denturologiste belge veut s'installer en France, il peut le faire, tout est une question de démarches , l'état français sera obligé de légiférer et les dentistes n'y pourront rien . ( Même constat pour les denturologistes canadiens dont supplie parle ci-dessous )

Les diplômes canadiens ne sont pas reconnus en France et les personnes qui s’installent le font en toute illégalité.

C'est exact, ils sont illégaux, mais ils font leur beurre et son libéré des donneurs d'ordres, la combine étant de se faire petit, de ne pas faire trop de pub et travailler en collaboration avec un ou des dentistes . Le tout est d'être préparé avec un bon dossier sur le combines de sa clientèle : travaux non déclarés entre autres ... vous me suivez ?

Pour que le diplôme soit reconnu en France il faut qu’il y ait une formation en France avec une mise à niveau dans le domaine médical requis pour accéder aux traitements des patients ; cette mise à niveau ne peut se faire qu’en fonction des réglementations de chaque pays dans lequel la formation est suivie.

Exact , ça va bien finir par ce faire !!! Supplie a rater le coche , je le regrette !

Il est impossible d’envisager juste une validation des acquis pour intégrer cette nouvelle profession, la mise à niveau est extrêmement importante dans le domaine des connaissances de la santé, qui est complètement absent de la profession de prothésiste dentaire ; la profession de Denturist sera du paramédical et donc plus de l’artisanat


Il est bien évident que les premières formations aboutiront à un diplôme non reconnu en France et c’est uniquement après les premières sessions que le diplôme pourra être validé par le Ministère de la Santé.

Toutes les personnes ayant obtenu leur diplôme à l’étranger seront dans l’obligation de passer un examen pour pouvoir obtenir l’équivalence en France, dès lors que la formation sera reconnue bien évidemment.Faux, il suffit pour le Denturologiste ayant obtenu son diplôme à l'étranger de s'adresser aux autorités compétentes , seules les compétences compteront . ( là je n'en dit pas plus sauf aux candidast si ils me le demandent ) .

La seule façon de faire progresser la profession sera d’accepter de faire des premières sessions non diplômantes comme cela se passe en Belgique depuis trente ans.

La conjoncture actuelle, avec la loi du RAC0, donne une opportunité qu’il faudrait saisir ; les praticiens vont de plus se désintéresser des travaux sur lesquels ils perdent beaucoup de temps pour se tourner vers le numérique.

Faux, jamais la voyoucratie dentaire ne lâchera son monopole , encore moins maintenant que le RAC 0 les enrichit encore plus !

J’espère que les prothésistes vont être lucides et saisir ce moyen de créer cette nouvelle profession en France.

Les prothésistes sont lucides ..... ils attendent une formation sérieuse, avec des locaux, une équipe pédagogique .... mais ça vous l'avez compris !!!

Thierry Supplie .

Prothésiste Dentaire

CPES de prothèse totale.

Conférencier et formateur


N.b.: Les propos de cet édito n'engage que son auteur.


Merci de ces commentaires, mais franchement les dentistes doivent bien se moquer de vous .
:haha:

ben ben

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar ben ben » ven. 14 févr. 2020 08:23

Voici un bel article ( Québéquois ) du 27 mai 2018 qui démontre que la voyoucratie dentaire du monde entier ne lâchera jamais son monopole, ce que ne comprennent pas messieurs Supplie, Miller et Luypert qui me reprochent d'être un vilain grand méchant qui tire trop à boulets rouges sur les dentistes !


Soins dentaires ( Au Canada ) .
Vives tensions autour des champs de pratique
Isabelle Ducas La Presse

Qui aura le droit de poser quels gestes dans votre bouche et sur vos dents ? Cette question divise les dentistes, les hygiénistes dentaires et les denturologistes, même après des années de travaux sur la modernisation de la loi qui encadre leur pratique.

Les tensions sont telles que le dépôt d’un projet de loi sur cette question, entre les mains de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, est bloqué depuis des mois et que l’Ordre des dentistes a déposé la semaine dernière, en Cour supérieure, une requête visant à limiter les interventions que peuvent pratiquer les denturologistes.

Si les changements attendus vont de l’avant, les plus notables pour la population seraient l’autorisation donnée aux hygiénistes dentaires de pratiquer de façon autonome, sans la supervision d’un dentiste, et la possibilité pour les denturologistes de poser des prothèses dentaires fixes sur des implants.

Ces propositions font partie des recommandations soumises à la ministre Vallée par l’Office des professions du Québec (OPQ), qui doit encadrer le champ de pratique de chacun. Mais elles ne font pas l’unanimité.

Devant les délais qui s’allongent encore, les hygiénistes dentaires s’impatientent, disant attendre depuis trop longtemps les changements législatifs qui leur permettront d’ouvrir des cliniques indépendantes.

« Le processus pour moderniser les champs de pratique dans notre domaine a commencé il y a 15 ans, toutes les consultations sont faites depuis trois ans », souligne la présidente de l’Ordre des hygiénistes dentaires, Diane Duval. « Mais le Québec est toujours le seul endroit en Amérique du Nord, à part l’Île-du-Prince-Édouard, où on ne peut pas travailler sans la supervision du dentiste. »

Échéance électorale

Mme Duval dit avoir appris récemment qu’il fallait l’aval du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en plus de celui de la ministre de la Justice, pour que le projet de loi soit déposé. Elle craint qu’il ne soit trop tard pour le dépôt du projet de loi, étant donné qu’il ne reste que trois semaines à la session parlementaire.

Avec les élections de l’automne prochain, elle craint que tout le processus ne soit à recommencer. « Est-ce qu’on a travaillé pour rien ? », demande-t-elle.

En commission parlementaire, le mois dernier, Stéphanie Vallée a rappelé qu’il avait fallu des séances de médiation entre les ordres professionnels pour tenter d’en arriver à une entente sur les changements à faire.

« On pensait être arrivés à un consensus. Une fois le rapport remis, bon, disons que certaines personnes se ravisaient un peu, soyons tout à fait transparents. »

— La ministre Stéphanie Vallée

Une porte-parole de la ministre a indiqué cette semaine que les travaux se poursuivaient à ce sujet.

Les hygiénistes dentaires ont réussi à obtenir l’accord de l’Ordre des dentistes, jusque-là opposé à leur autonomie, qui y consent maintenant, pourvu que l’entrée en vigueur de la loi soit accompagnée d’un guide de pratique encadrant plus précisément les pratiques et techniques qui seront permises.

Mais l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ), le syndicat représentant les dentistes, s’oppose toujours à ce que les hygiénistes dentaires pratiquent de façon autonome.

Son président, Serge Langlois, assure que sa position n’est pas motivée par la protection des intérêts de ses membres, mais par la protection des patients. « C’est une grosse erreur de permettre à des gens de se faire traiter par une hygiéniste dentaire, ou par un denturologiste, sans avoir d’abord été examinés par un dentiste, dit le Dr Langlois. On ne peut pas faire un nettoyage à un patient qui a un abcès à traiter. »

Selon les hygiénistes dentaires, les patients auront accès à des soins préventifs moins coûteux si les hygiénistes peuvent ouvrir des cabinets indépendants et des cliniques mobiles qui pourront, par exemple, offrir des soins aux personnes âgées en CHSLD ou dans les régions éloignées.

Mais le président de l’ACDQ rétorque qu’en Ontario, quelques cliniques d’hygiène dentaire ont été ouvertes seulement près des grands centres et qu’elles n’offrent pas leurs services à des clientèles vulnérables.

Dentistes contre denturologistes

Si l’Ordre des dentistes a accepté que les hygiénistes dentaires jouissent d’une autonomie accrue, il n’est cependant pas d’accord pour laisser les denturologistes poser des prothèses dentaires fixes sur des implants. « Notre position est que les denturologistes pourraient uniquement poser des prothèses sur implants si elles étaient amovibles par le patient, et sur ordonnance d’un dentiste », explique le président de l’Ordre des dentistes, Barry Dolman.

Mais son vis-à-vis à l’Ordre des denturologistes, Robert Cabana, répond que la formation dans ce domaine inclut plus d’un millier d’heures sur les implants. « On est capables d’assurer la protection du public », assure-t-il.

Là aussi, les denturologistes disent qu’ils favoriseront l’accès aux soins en offrant des services à moindre coût.

Le président de l’Ordre des dentistes n’est pas d’accord. « L’implantologie est le domaine le plus coûteux de la médecine dentaire. Moins de 1 % de la population a les moyens de se payer des implants. Ce n’est sûrement pas pour favoriser l’accès aux soins que les denturologistes veulent embarquer dans ce champ de pratique », soutient le Dr Dolman.

Même si l’Office des professions a recommandé à la ministre de la Justice que les denturologistes puissent poser des prothèses dentaires fixes sur des implants, le Dr Dolman demande qu’un projet de loi à ce sujet soit déposé de façon « urgente ». « Une fois qu’on connaîtra son contenu, on pourra au moins en débattre », dit-il.

Les dentistes menacent de se retirer de la RAMQ

En plus de s’opposer aux recommandations de l’Office des professions pour le domaine bucco-dentaire, l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) a entrepris des moyens de pression dans le cadre des négociations pour le renouvellement de son entente avec la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Les dentistes ont été invités à remplir les formulaires de non-participation à la RAMQ, ce qu’une majorité d’entre eux ont déjà fait, indique le président de l’association. Si les dentistes se retirent de la RAMQ, leurs patients de moins de 10 ans ou bénéficiaires de l’aide sociale ne pourront plus être traités en présentant leur carte d’assurance maladie. « C’est le gouvernement qui nous oblige à faire ça, dit le Dr Serge Langlois. Notre entente est échue depuis 2015 et les négociations avancent à pas de tortue. On demande seulement une rémunération juste et équitable quand on traite les enfants et les bénéficiaires de l’aide sociale. » En février, les optométristes avaient aussi menacé de se retirer de la RAMQ, en raison de l’échec de leurs négociations. Pour les en empêcher, le gouvernement Couillard a adopté un arrêté ministériel, qui est actuellement contesté en Cour supérieure par l’Association des optométristes du Québec.

La santé dentaire, enjeu électoral

Le président de l’Ordre des dentistes, Barry Dolman, espère obtenir des engagements des partis politiques sur l’amélioration de la santé dentaire des Québécois, au cours de la campagne électorale à venir. Les enjeux dont il veut discuter : fluoration de l’eau, gratuité des soins jusqu’à 16 ans et amélioration des soins dentaires pour les aînés en perte d’autonomie, notamment dans les CHSLD. « Les bénéficiaires de l’aide sociale n’ont plus droit à la gratuité des soins après 65 ans, souligne le Dr Dolman. Mais ils n’ont pas plus les moyens de consulter un dentiste. » Quant à la fluoration de l’eau, il souligne que c’est un moyen éprouvé de réduire la carie dentaire : en Ontario, où l’eau est fluorée dans 75 % des municipalités, la population a moitié moins de caries, dit-il. Seul Québec solidaire s’est engagé à revoir le régime de soins dentaires dans la province.

Dent10000

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Dent10000 » ven. 14 févr. 2020 09:18

M. BEN HAIM . a écrit :Ce bel article , je vous le commenterai tranquillement demain .
Technologie dentaire a pris le risque de le publier malgré la mise en garde du RDF .


Avec un peu de retard voici mes commentaires sur cet article que mimile a publié un peu trop vite !

News 442 "formation en Denturologie"



Newsletter 442 du 3 février 2020

Sommaire:
- Edito 442 " Formation en Denturologie"

thierry_supplie-17.jpg Edito 442


La formation en denturologie pour un diplôme de Denturist.

En France tout le monde attend depuis longtemps d’avoir un diplôme reconnu ; jusqu’à présent certains allaient passer un diplôme en Belgique. Or il faut savoir que selon la Fédération internationale de Denturologie, ils n’ont aucun pouvoir de faire reconnaître un tel diplôme dans d’autres pays.

En France, il y a une centaine de prothésistes diplômés en Denturologie ( diplôme signé et reconnu par la FID ) et 3 ou 4 diplomés en Belgique . Les autres pays européens reconnaissent cette formation, à preuve Mr Luypert qui exerce en Hollande .

Chaque pays est décisionnaire des métiers qu’il veut reconnaître. Actuellement tous les diplômes passés en Belgique ne sont toujours pas reconnus en Belgique par le Gouvernement belge. Ceux qui s’y installent le font sous une certaine tolérance.

C'est du grand n'importe quoi ! Pourquoi Supplie n'est pas allez voir directement en Belgique Mr Croonen et visiter son centre de formation ? Le centre de formation d' Isabelle Dutel et bien allez le visiter !

Tous ceux ayant obtenu leur diplôme en Belgique ne peuvent pas s’installer en France puisqu’il n’y a pas de formation ni de reconnaissance de ce métier en France.

Faux !

Si un denturologiste belge veut s'installer en France, il peut le faire, tout est une question de démarches , l'état français sera obligé de légiférer et les dentistes n'y pourront rien . ( Même constat pour les denturologistes canadiens dont supplie parle ci-dessous )

Les diplômes canadiens ne sont pas reconnus en France et les personnes qui s’installent le font en toute illégalité.

C'est exact, ils sont illégaux, mais ils font leur beurre et son libéré des donneurs d'ordres, la combine étant de se faire petit, de ne pas faire trop de pub et travailler en collaboration avec un ou des dentistes . Le tout est d'être préparé avec un bon dossier sur le combines de sa clientèle : travaux non déclarés entre autres ... vous me suivez ?

Pour que le diplôme soit reconnu en France il faut qu’il y ait une formation en France avec une mise à niveau dans le domaine médical requis pour accéder aux traitements des patients ; cette mise à niveau ne peut se faire qu’en fonction des réglementations de chaque pays dans lequel la formation est suivie.

Exact , ça va bien finir par ce faire !!! Supplie a rater le coche , je le regrette !

Il est impossible d’envisager juste une validation des acquis pour intégrer cette nouvelle profession, la mise à niveau est extrêmement importante dans le domaine des connaissances de la santé, qui est complètement absent de la profession de prothésiste dentaire ; la profession de Denturist sera du paramédical et donc plus de l’artisanat


Il est bien évident que les premières formations aboutiront à un diplôme non reconnu en France et c’est uniquement après les premières sessions que le diplôme pourra être validé par le Ministère de la Santé.

Toutes les personnes ayant obtenu leur diplôme à l’étranger seront dans l’obligation de passer un examen pour pouvoir obtenir l’équivalence en France, dès lors que la formation sera reconnue bien évidemment.Faux, il suffit pour le Denturologiste ayant obtenu son diplôme à l'étranger de s'adresser aux autorités compétentes , seules les compétences compteront . ( là je n'en dit pas plus sauf aux candidast si ils me le demandent ) .

La seule façon de faire progresser la profession sera d’accepter de faire des premières sessions non diplômantes comme cela se passe en Belgique depuis trente ans.

La conjoncture actuelle, avec la loi du RAC0, donne une opportunité qu’il faudrait saisir ; les praticiens vont de plus se désintéresser des travaux sur lesquels ils perdent beaucoup de temps pour se tourner vers le numérique.

Faux, jamais la voyoucratie dentaire ne lâchera son monopole , encore moins maintenant que le RAC 0 les enrichit encore plus !

J’espère que les prothésistes vont être lucides et saisir ce moyen de créer cette nouvelle profession en France.

Les prothésistes sont lucides ..... ils attendent une formation sérieuse, avec des locaux, une équipe pédagogique .... mais ça vous l'avez compris !!!

Thierry Supplie .

Prothésiste Dentaire

CPES de prothèse totale.

Conférencier et formateur


N.b.: Les propos de cet édito n'engage que son auteur.



Excusez moi si je suis désagréable,
je ne fais que passer, mais j' ai une question à vous poser, enfin plusieurs en fait,
'' QUI et Où peut poser une prothèse dentaire et a quel prix....?
Sachant que les DENTISTES n' ont pas le droit d' exercer une autre profession leur permettant d' accroitre leur bénéfice,
Que les DENTISTES n' ont pas le droit de faire de leur profession un commerce,
Que les DENTISTES n' ont pas le droit de vendre des appareils et médicaments qu' ils prescrivent dans le même local où ils donnent des consultations,
Que les Dentistes n' ont pas le droit de faire de médecine, donc pas de chirurgie
Et QUE, la définition que donnent les DENTISTES n' est pas ce que l' on peut penser......
Si vous avez un moment entre deux couronnes, prenez acte du '' Code de la Santé Publique '' qui ne sont que des textes de loi.
Fichiers joints
questions    explications.jpg
ART  médecine et Dentaire.jpg

Dent10000

Re: Technologie dentaire . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Dent10000 » ven. 14 févr. 2020 09:25

BenDenturo a écrit :
Protho neutre a écrit :Salut, on s'embête pas chez vous, j'ai une question qui est Mr Luypert ? C'est pour ma comprenure . Merci .


Ben oui, on ne s'ennuie pas ici, Mr Luypert est le vice président de la Fédération Internationale de la Denturologie ( FID ) un gentil festivalier d'essence internationale ..... qui avec un diplôme belge exerce depuis 26 ans en Hollande ! *
Comme quoi si ce monsieur peut exercer en Hollande depuis 26 ans avec son diplôme belge , si il le désire il peut venir exercer en France, lui aussi ne m'aime pas... vu que j'ai mis ses courriels dans le forum !!!

C'est pas ma faute, mes parents m'ont appris l'honnêteté .

Voir :big_boss:University of Utrecht, Utrecht, Pays-Bas
http://www.uu.nl




[b]Quand la vérité dérange.......[/b
Fichiers joints
Votre silence vous discrédite.jpg

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 892
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar BenDenturo » sam. 15 févr. 2020 08:22

Ami Etienne, tout ce que tu dis est vrai, il y a longtemps que nos lecteurs et intervenants le savent, alors ne fais plus de grands panneaux, laisses plutôt des commentaires, des articles, des informations ! Merci .

Amitiés .

Proto pas neutre

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Proto pas neutre » sam. 15 févr. 2020 20:14

Même ben te trouve debile mais n’ose pas te le dire : dégage trou duc

Coda

Re: Perspectives Dentaires . Formation supplie . Commentaires .

Messagepar Coda » dim. 16 févr. 2020 10:22

Proto pas neutre a écrit :Même ben te trouve debile mais n’ose pas te le dire : dégage trou duc



Etienne est un pionnier, il a ses défauts comme ben, n'oubliez pas qu'il a lui eut aussi procès sur procès, saisie de matériel et tout ce qu'on subit les tenants la Denturo en France . Rares ceux qui ont ce palmarès, aussi on lui pardonne ses excès comme on pardonne au ben , ces deux gars travaillent depuis des années pour un profession ingrate .
Sans leurs travail, vous ne seriez pas là à récupérer des informations que vous ne trouvez nulle part !
Je leur dois d'avoir était libéré de la soumission des chirdents ce qui m'a permis d'avoir une bonne retraite, de la prendre à 60 ans depuis je profites de la vie je fais croisière sur croisière .
Etienne et ben sont des idéalistes, les idéalistes rien ne les arrête, c'est pourquoi ils gagnent leur Combat .

Amitiés, merci les amis . :hi: :hi: :hi: :hi:


Retourner vers « Prothésiste dentaire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité