Directives UE, décrets, articles de lois .

Pour les dento-prothésistes (denturologistes) traitant directement avec la clientèle
Invité

Re: Directives UE, décrets, articles de lois .

Messagepar Invité » jeu. 14 mai 2020 14:06

Invité a écrit :Prothésiste dentaire
1°. Définition de l’activité

Le prothésiste dentaire est un professionnel dont l’activité consiste à fabriquer ou réparer l’ensemble des prothèses (couronnes, bridges, dents sur pivot, appareils d’orthodontie etc.) et fausses dents prescrites par un dentiste à ses patients.

Ce professionnel peut exercer son activité au sein de cabinets dentaires, d’hôpitaux, de centres de santé ou de laboratoires.
2°. Qualifications professionnelles
a. Exigences nationales
Législation nationale.

Notez que désormais le prothésiste dentaire répare et fabrique sur prescriptions de dentistes, et non plus sur empreintes fournies par les dentistes. Nous ne voyons pas pourquoi dans ce cas là, un prothésiste spécialisé en Denturologie ne pourrait pas exercer en collaboration avec un praticien dûment qualifié qui délivrerai les pre :derisive: scriptions !


Pour exercer l’activité de prothésiste dentaire, le professionnel doit disposer d’une qualification professionnelle ou exercer sous le contrôle effectif et permanent d’un professionnel ayant cette qualification.

Pour être considéré comme qualifié professionnellement, l’intéressé doit être titulaire de l’un des diplômes ou titres de formation suivants :

un brevet de technicien supérieur (BTS) de prothésiste dentaire ;

un brevet technique des métiers supérieur (BTMS) de prothésiste dentaire ;

un diplôme de technicien prothésiste dentaire ;

un brevet technique des métiers (BTM) de prothésiste dentaire ;

un bac professionnel « prothèse dentaire » ;

un certificat de qualification professionnelle (CQP) « Technicien en prothèse dentaire spécialisé en orthopédie dento-faciale ».

À défaut de l’un de ces diplômes ou titres, l’intéressé doit justifier d’une expérience professionnelle de trois années effectives sur le territoire de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE), acquise en qualité de dirigeant d’entreprise, de travailleur indépendant ou de salarié dans l’exercice du métier de prothésiste dentaire. Dans ce cas, il est conseillé à l’intéressé de s’adresser à la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) pour demander une attestation de qualification professionnelle.

Pour aller plus loin : article 16 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat ; décret n° 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l’exercice des activités prévues à l’article 16 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 précitée.
Formation

Encore des erreyrs Benhaim. Avec un diplome de niveau V, c'est a dire un BEP, on est autorisé à s'installer comme prothésiste dentaire. Je sais que les diplomes c'est pas ton fort mais il faut se renseigner avant d'écrire des bêtises...

ben ben

Re: Directives UE, décrets, articles de lois .

Messagepar ben ben » mer. 27 mai 2020 07:56

Ma foi, moi je lis autre chose .... ! Tu peux t'inscrire à une Chambre des Métiers, cela ne fais pas de toi un prothésiste dentaire .... tu restes un auxiliaire en prothèse dentaire ! :dash1: :crazy_pilot:

Le BEP Auxiliaire en prothèse dentaire forme des techniciens de fabrication de prothèses dentaires. Son titulaire a pour fonction d’aider un prothésiste dentaire dans la création ou la réparation des appareils de restauration buccale. Il participe également à la gestion du stock de matériels de travaux et au contrôle des activités dans le laboratoire. Cet employé exerce généralement ses fonctions dans les ateliers de fabrication de dispositifs médicaux. Il s’agit d’un métier qui demande de l’organisation et de la concentration.
Les débouchés

Un diplômé en BEP Auxiliaire en prothèse dentaire est polyvalent. Il peut être amené à exécuter plusieurs tâches dans un atelier en tant que prothésiste dentaire ou plâtrier.

Après quelques années d’expérience, il pourra évoluer et exercer le métier de prothésiste dentaire spécialiste.

Les établissements qui recrutent des auxiliaires en prothèse dentaire sont nombreux :

Les cabinets de conception de prothèses dentaires
Les laboratoires médicaux
Les cliniques dentaires
Les services d’odontologie des hôpitaux

Le titulaire du BEP Auxiliaire en prothèse dentaire peut poursuivre ses études en préparant un Bac Pro prothèse dentaire.

Bureau RDF .

Re: Directives UE, décrets, articles de lois .

Messagepar Bureau RDF . » lun. 14 sept. 2020 08:02

Encore un rappel pour l'idiot qui n'a encore rien compris . :dash1:


Retourner vers « Dento-prothésiste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité