Petit manuel sur la séparation des actes .

Pour les dento-prothésistes (denturologistes) traitant directement avec la clientèle
BENHAIM .

Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar BENHAIM . » jeu. 5 janv. 2017 09:23

Petit manuel sur la "" séparation des actes " à l'usage des prothésistes, des dentistes, des consommateurs de la sécurité sociale et des ministères concernés .

1- La séparation des actes c'est tout simplement la possibilité pour le patient-consommateur de payer ses soins au dentiste et ses prothèses au fabricant .( Le monopole de la fabrication appartenant au prothésiste dentaire ).
A cette heure concrètement cette façon de procéder existe, il suffit que le patient demande sa prescription et ses empreintes à son dentiste et qu'il fasse fabriquer ses prothèses par le fabricant et qu'il le paye directement , ensuite il retourne chez son dentiste pour la pose et pour lui régler son travail de " soigneus ".
Dans ce cas de figure la sécurité sociale , ne rembourse que les soins, la prothèse restant à la charge du patient.
Hélas, vous vous en doutez, les dentistes refusent cette façon de procéder, pas besoin de vous faire un dessin !

2- Les seuls à pratiquer cette séparation de A à Z sont les prothésistes dentaires qui fabriquent et vendent directement la prothèse mobile en effectuant tous les gestes techniques de fabrication .
Cette façon de procéder est encore interdite en France, ce qui n'empêche pas que c'est rentré dans les mœurs et ce dans toutes les régions, signalons que la voyoucratie dentaire ne porte plus plaintes, celles ci allant au panier depuis quelques années.
Dans ce cas de figure le consommateur patients n'est pas remboursé par sa caisse de sécurité sociale, mais suivant son contrat de mutuelle un forfait conséquent lui est payé .
De fait le client du prothésiste économise des milliers d'euros, du temps et a la garantie d'un travail impeccable .

Maintenant voyons pourquoi la " séparation des actes " a aussi un intérêt majeur pour les prothésistes conventionnels qui ne font que de la prothèse fixe avec pour seuls acheteurs les dentistes en exercice libéral ou des mutuelles .

Quand le dentiste a terminé les soins et préparé la bouche il prends les empreintes qu'il donne à son patient avec sa prescription .
Le patient choisi alors son fabricant .
Il se rend chez lui, demande un devis ( le client peut choisir entre plusieurs fabricants au gré de ses intérêts ) ensuite il lui confie prescription et empreintes . ( Notez que le dentiste peut ,si il le désire , emmener lui même les empreintes au fabricant choisi ) .
Le fabricant "fabrique " et livre le patient qui le paye directement, ensuite le patient redevient patient et il retourne chez son dentiste pour la pose et pour lui payer son travail de dentiste .

Cette façon de procéder oblige le prothésiste à adapter son laboratoire à cette nouvelle pratique, ce qui est peu de choses par rapport au bénéfices qu'il trouve dans une liberté de travail et surtout reconnaissons le ,sur le prix de ses prothèses qu'il peut ( enfin ) vendre à sa juste valeur . En moyenne le prothésiste qui travaille de cette façon vend ses fabrications avec en moyenne plu de 50 % .
Un des bénéfices collatéral pour le dentistes c'est un afflux de patients , donc plus de visites , plus de prévention et plus de soins .

Nous sommes à votre service pour répondre à toutes les questions qui se poseront .

Invité

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Invité » jeu. 5 janv. 2017 10:24

ben ben , BENHAIM ou bendenturo ou encore denturoretraité sont la même personne ?
Vous croyez vraiment que les patients vont venir chez nous avec les empreintes ? Comment vous voyez un laboratoire qui recevra les patients, franchement je n'arrive pas à imaginer ? Les dentistes vous croyez qu'ils vont laisser se perdre la prothèse comme ça, parce que là on parle plus du plafonnement mais de la perte totale de ce revenu ? Vous plané un peu ! :crazy_pilot:

Affreuprotho
Messages : 666
Enregistré le : lun. 20 avr. 2015 07:16
Contact :

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Affreuprotho » jeu. 5 janv. 2017 10:58

Invité a écrit :ben ben , BENHAIM ou bendenturo ou encore denturoretraité sont la même personne ?
Vous croyez vraiment que les patients vont venir chez nous avec les empreintes ? Comment vous voyez un laboratoire qui recevra les patients, franchement je n'arrive pas à imaginer ? Les dentistes vous croyez qu'ils vont laisser se perdre la prothèse comme ça, parce que là on parle plus du plafonnement mais de la perte totale de ce revenu ? Vous plané un peu ! :crazy_pilot:

Invité écrit :"Vous croyez vraiment que les patients vont venir chez nous avec les empreintes ?"Bien sûr cela devrait être déjà le cas.
"Comment vous voyez un laboratoire qui recevra les patients, franchement je n'arrive pas à imaginer ?"Comme toute ERP! :beach:
"Les dentistes vous croyez qu'ils vont laisser se perdre la prothèse comme ça, parce que là on parle plus du plafonnement mais de la perte totale de ce revenu ? "C'est pour cela qu'ils se battent "dent pour dent"! Pour ne pas perdre ce monopole!
"Vous plané un peu "Peut être mais nous avons Bescherelle nous! :biggrin:

denturorigolo

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar denturorigolo » jeu. 5 janv. 2017 14:55

Le prothésiste n'a pas le monopole de la fabrication des prothèses, un chirurgien-dentiste peut très bien les fabriquer lui même s'il souhaite s'adonner à cette activité. Preuve : la CFAO en cabinet. Le gouvernement a déjà rendu un avis là dessus qui l'explique très bien d'ailleurs. Première connerie dès les premières lignes ça commence bien.

"le dentiste peut emmener lui même les empreintes au fabricant choisi"
Les CD s'improvisent aussi coursiers bénévoles dans votre monde de bisounours ? Ridicule. A raison de 12 h de travail harassant par jour, vous croyez qu'ils ont que ça a foutre ? C'est mignon une pareille innocence à vos ages pourtant canoniques

"avec pour seuls acheteurs les dentistes en exercice libéral"
et les médecins stomatologues, les chirurgiens maxillo-faciaux, les chirurgiens oraux qui font de la prothèse sur implant ? Ils existent pas ?
et les établissements de santé publics (hôpitaux, centre communaux de santé) ou privés (cliniques) ? Ils achètent pas non plus de prothèses pour leurs offres de services odontologiques ?

Et si le CD ne veut pas poser la prothèse qui n'a pas transité par lui ? Il en a le droit. Il fait comment le patient ? Il repart ailleurs se faire refouler par un autre praticien ? Et bis repetita ?

Et la perte de temps dans ce parcours rocambolesque ? Vous y pensez ? "je vais chez le dentiste, je vais ensuite chez le prothésiste, j'y retourne plus tard chercher ma prothèse, je repars chez le dentiste..." faut être "patient" pour le coup

D'ailleurs : 40 000 CD pour environs 3 400 labo de prothèses en France, qui plus est très inégalement répartis sur le territoire.. La majorité des villes possède au moins un CD, ce n'est pas absolument pas le cas pour les labos ! Bon courage pour les patients dans la Lozère, dans le Cantal ou dans la Creuse qui vont se taper ce beau parcours foireux en bagnole à la recherche d'un labo proche de chez eux sur des dizaines de km, pour peu qu'ils aient pas été découragés avant et qu'ils aient pas déjà balancé leurs empreintes au fond d'un tiroir, sans conditionnement pour conserver la précision de l'enregistrement au passage.
Ah bah il va être content l'assuré social, d'autant que les labos isolés pourront indubitablement faire grimper leurs prix comme des malades dans ce contexte. Pourquoi pas même pratiquer les mêmes prix qu'en cabinet ? Sans les soins prothétiques et l'expertise médicale bien sur.. Juste pour se gaver ! Qu'est ce qui empêcherait les labos de pratiquer des tarifs pharaoniques ? Hein ? A la longue, la patient finira par payer le même prix qu'en cabinet (avec les soins prothétiques et les chirurgies nécessaires qu'il devra subir chez le CD en moins, bien entendu ), tout en perdant un temps démentiel dans ce parcours aux antipodes de l'ergonomie. Parcours qui devra être accompli très rapidement par le patient en plus, avant que les empreintes ne se détériorent et ne soient plus exploitables.

Simplicité = observance accrue = réussite des traitements. Pas besoin d'avoir fait P1, dentaire, médecine ou quoi que ce soit en santé pour le savoir. Dès que c'est long et compliqué, c'est mort.

Les prothésistes tournent très bien actuellement. Par rapport au niveau d'étude, il s'agit de la profession artisanale qui gagne le mieux sa vie en France (2 400 euros nets en moyenne pour les petits patrons, bien plus pour les gros labos spé CFAO). Salarié ça paye peut être moins mais il y a toujours de l'emploi. Pas dégueu, c'est pas tous les CAP qui offrent ce niveau de vie ! Très bon plan j'ai envie de dire, même si comme dans tous métiers tous n'est pas rose au quotidien ! Vous croyez qu'ils vont vouloir adapter leurs labos pour les patients du jour en lendemain ? Aménager aux normes handicapées leur structure ? Avec traitement de la carte vitale pour le remboursement du patient et toute la paperasse qui va avec ? Histoire de bien se rajouter du taf comme s'il y en avait déjà pas assez !

Au final, votre projet, les prothésistes ne le souhaitent pas, les chirurgiens-dentistes, stomatos bref les docteurs ne le souhaitent pas, les patients ne militent pas pour, les politiciens non plus... Il reste qui au final ? Vous ? Et vous allez changer quoi ? Vous avez changé quoi en 30 ans ? Quelles réformes politiques de santé publique avez vous motivé ? Sur quels projets avez vous travaillé avec les autorités ? Je ne vois juste que d'ex repris de justice excommuniés par leurs propres confrères prothésistes. C'est triste à dire mais c'est le seul constat qui ressort ici.

C'est de la science fiction irréalisable votre projet. Je parie tout et n'importe quoi que ça n'arrivera pas cette année, ni la prochaine, ni jamais. Mais l'espoir fait vivre à ce qu'on dit...

ben ben

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar ben ben » jeu. 5 janv. 2017 16:59

denturorigolo a écrit :Le prothésiste n'a pas le monopole de la fabrication des prothèses, un chirurgien-dentiste peut très bien les fabriquer lui même s'il souhaite s'adonner à cette activité. Preuve : la CFAO en cabinet. Le gouvernement a déjà rendu un avis là dessus qui l'explique très bien d'ailleurs. Première connerie dès les premières lignes ça commence bien.

"le dentiste peut emmener lui même les empreintes au fabricant choisi"
Les CD s'improvisent aussi coursiers bénévoles dans votre monde de bisounours ? Ridicule. A raison de 12 h de travail harassant par jour, vous croyez qu'ils ont que ça a foutre ? C'est mignon une pareille innocence à vos ages pourtant canoniques

"avec pour seuls acheteurs les dentistes en exercice libéral"
et les médecins stomatologues, les chirurgiens maxillo-faciaux, les chirurgiens oraux qui font de la prothèse sur implant ? Ils existent pas ?
et les établissements de santé publics (hôpitaux, centre communaux de santé) ou privés (cliniques) ? Ils achètent pas non plus de prothèses pour leurs offres de services odontologiques ?

Et si le CD ne veut pas poser la prothèse qui n'a pas transité par lui ? Il en a le droit. Il fait comment le patient ? Il repart ailleurs se faire refouler par un autre praticien ? Et bis repetita ?

Et la perte de temps dans ce parcours rocambolesque ? Vous y pensez ? "je vais chez le dentiste, je vais ensuite chez le prothésiste, j'y retourne plus tard chercher ma prothèse, je repars chez le dentiste..." faut être "patient" pour le coup

D'ailleurs : 40 000 CD pour environs 3 400 labo de prothèses en France, qui plus est très inégalement répartis sur le territoire.. La majorité des villes possède au moins un CD, ce n'est pas absolument pas le cas pour les labos ! Bon courage pour les patients dans la Lozère, dans le Cantal ou dans la Creuse qui vont se taper ce beau parcours foireux en bagnole à la recherche d'un labo proche de chez eux sur des dizaines de km, pour peu qu'ils aient pas été découragés avant et qu'ils aient pas déjà balancé leurs empreintes au fond d'un tiroir, sans conditionnement pour conserver la précision de l'enregistrement au passage.
Ah bah il va être content l'assuré social, d'autant que les labos isolés pourront indubitablement faire grimper leurs prix comme des malades dans ce contexte. Pourquoi pas même pratiquer les mêmes prix qu'en cabinet ? Sans les soins prothétiques et l'expertise médicale bien sur.. Juste pour se gaver ! Qu'est ce qui empêcherait les labos de pratiquer des tarifs pharaoniques ? Hein ? A la longue, la patient finira par payer le même prix qu'en cabinet (avec les soins prothétiques et les chirurgies nécessaires qu'il devra subir chez le CD en moins, bien entendu ), tout en perdant un temps démentiel dans ce parcours aux antipodes de l'ergonomie. Parcours qui devra être accompli très rapidement par le patient en plus, avant que les empreintes ne se détériorent et ne soient plus exploitables.

Simplicité = observance accrue = réussite des traitements. Pas besoin d'avoir fait P1, dentaire, médecine ou quoi que ce soit en santé pour le savoir. Dès que c'est long et compliqué, c'est mort.

Les prothésistes tournent très bien actuellement. Par rapport au niveau d'étude, il s'agit de la profession artisanale qui gagne le mieux sa vie en France (2 400 euros nets en moyenne pour les petits patrons, bien plus pour les gros labos spé CFAO). Salarié ça paye peut être moins mais il y a toujours de l'emploi. Pas dégueu, c'est pas tous les CAP qui offrent ce niveau de vie ! Très bon plan j'ai envie de dire, même si comme dans tous métiers tous n'est pas rose au quotidien ! Vous croyez qu'ils vont vouloir adapter leurs labos pour les patients du jour en lendemain ? Aménager aux normes handicapées leur structure ? Avec traitement de la carte vitale pour le remboursement du patient et toute la paperasse qui va avec ? Histoire de bien se rajouter du taf comme s'il y en avait déjà pas assez !

Au final, votre projet, les prothésistes ne le souhaitent pas, les chirurgiens-dentistes, stomatos bref les docteurs ne le souhaitent pas, les patients ne militent pas pour, les politiciens non plus... Il reste qui au final ? Vous ? Et vous allez changer quoi ? Vous avez changé quoi en 30 ans ? Quelles réformes politiques de santé publique avez vous motivé ? Sur quels projets avez vous travaillé avec les autorités ? Je ne vois juste que d'ex repris de justice excommuniés par leurs propres confrères prothésistes. C'est triste à dire mais c'est le seul constat qui ressort ici.

C'est de la science fiction irréalisable votre projet. Je parie tout et n'importe quoi que ça n'arrivera pas cette année, ni la prochaine, ni jamais. Mais l'espoir fait vivre à ce qu'on dit...


1- Concernant le fabricant, vous pouvez endosser la responsabilité de fabricant, ^cela ne fait pas de vous des fabricants .... même en utilisant la CFAO ... et à quel moment vous aurez le temps d'usiner et de faire les prothèse de A à A ?

Pour les livraisons , rien ne vous y obligera, ce sera un choix , et puis il y a des coursiers au besoin .... comment font les prothésistes ?

Pourquoi je ne parle que des dentistes parce que c'est le plus logique et le plus simple dans ma démonstration , maintenant vous avez raison, toutes les professions que vous citez sont autant de potentiels pour les prothésistes !!

Quand le dentiste fera son devis, il intégrera les soins, les actes techniques ( empreintes et pose ) le patient ne pourra pas aller chez un autre dentiste ?

Sur le parcours du consommateurs-patient, ou est le problème ? payant sa prothèse 10 fois moins chère vous croyez que le consommateur patient rechignera ? Cela se fait déjà et cela se passe parfaitement bien !! Mes clients venaient de Marseille , Lille, de Nice .... la distance n'a jamais posé de problémes !!!
Pour les tarifs de prothésistes, cela sera leur problème ... vous les croyez si cons qu'ils scieront la branche ou ils seront perché ?
Si ils doublent leurs tarifs , ils seront déjà bien content ! Et qui vous parle de remboursement sécu, de carte vitale ? Certainement pas nous !!!

Quand aux empreintes vous faites pas de soucis, les consommateurs patients ne les garderont pas 8 jours dans leur frigidaire ou dans leur voiture .... et vous ? Vos empreintes se retrouvent sur l'heure au laboratoire ?

Votre monopole est cuit ... vous le savez très bien ... !!!!
Quand au CAP .... vous êtes bien méprisant envers ceux qui vous nourrissent !!! Ils jugeront eux même!!!

Denturologygy

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Denturologygy » jeu. 5 janv. 2017 22:48

'1- Concernant le fabricant, vous pouvez endosser la responsabilité de fabricant, ^cela ne fait pas de vous des fabricants .... même en utilisant la CFAO ... et à quel moment vous aurez le temps d'usiner et de faire les prothèse de A à A ?"
Pendant notre cursus on apprend aussi à fabriquer des prothèses. On peut aussi salarier des prothésistes.

'Pour les livraisons , rien ne vous y obligera, ce sera un choix , et puis il y a des coursiers au besoin .... comment font les prothésistes ?"
On bosse avec nos prothésistes de confiance, c'est un echange humain, on lance pas un appel d'offre. Sinon 100% de la prothese ne serait pas française petit coquin.

"Pourquoi je ne parle que des dentistes parce que c'est le plus logique et le plus simple dans ma démonstration , maintenant vous avez raison, toutes les professions que vous citez sont autant de potentiels pour les prothésistes !! "
Rancoeur exacerbée, peur phobique je présume. Fréquent dans les milieux défavorisés.

"Quand le dentiste fera son devis, il intégrera les soins, les actes techniques ( empreintes et pose ) le patient ne pourra pas aller chez un autre dentiste ?"
Les soins ne sont pas soumis au "devis". La préparation chirurgicale d'une dent, une empreinte et une "pose" ne sont pas des actes dissociables et donc référencés CCAM.

"Sur le parcours du consommateurs-patient, ou est le problème ? payant sa prothèse 10 fois moins chère vous croyez que le consommateur patient rechignera ? Cela se fait déjà et cela se passe parfaitement bien !! Mes clients venaient de Marseille , Lille, de Nice .... la distance n'a jamais posé de problémes !!!"
Je ne comprends pas, vous disiez augmenter de 50 % vos tarifs au black, enfin en denturologie (rien que le nom me fait rire). Si on rajoute nos honoraires je ne vois pas par quel savant calcul le patient paye 10 fois moins cher. On ne multiplie pas le prix d'une prothese qu'on achète, comprenez vous ?
Que le patient régle le travail prothétique à vous ou à nous ne change rien. Ça vous enleve juste tous les problèmes, comprenez vous ?
Pour ce qui est du remboursement également le patient se retrouverait avec : rien. Les mutuelles ne remboursant rien sans base secu. Au final il payerait plus cher et serait plus remboursé : bel avancée vers l'accès aux soins.

" Pour les tarifs de prothésistes, cela sera leur problème ... vous les croyez si cons qu'ils scieront la branche ou ils seront perché ?
Si ils doublent leurs tarifs , ils seront déjà bien content ! Et qui vous parle de remboursement sécu, de carte vitale ? Certainement pas nous !!! "
Pour vous un prothesiste n'est pas libre de ses tarif ? Oo
Il est indépendant déjà à ce que je sache.

"Quand aux empreintes vous faites pas de soucis, les consommateurs patients ne les garderont pas 8 jours dans leur frigidaire ou dans leur voiture .... et vous ? Vos empreintes se retrouvent sur l'heure au laboratoire ? "
Ne pas répondre à une question et en poser une autre. Bien vu.

"Votre monopole est cuit ... vous le savez très bien ... !!!! "
C'est pas un monopole c'est notre métier. A l'époque vous auriez du faire dentiste il n'y avait pas de concours vous auriez eu plus de chance de réussir.

"Quand au CAP .... vous êtes bien méprisant envers ceux qui vous nourrissent !!! Ils jugeront eux même!!!"
En quoi dire que vous avez un CAP est méprisant ? Pas compris. Et puis vous ne nous nourrissez pas, à ce que je sache le patient me "nourri" car il me régle et fait donc fonctionner mon entreprise. Je n'ai jamais eu de chèque de mon prothesiste. On pourrait plutôt dire que c'est l'inverse... :d_sunny:

Denturoretraité

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Denturoretraité » ven. 6 janv. 2017 10:34

Invité a écrit :ben ben , BENHAIM ou bendenturo ou encore denturoretraité sont la même personne ?
Vous croyez vraiment que les patients vont venir chez nous avec les empreintes ? Comment vous voyez un laboratoire qui recevra les patients, franchement je n'arrive pas à imaginer ? Les dentistes vous croyez qu'ils vont laisser se perdre la prothèse comme ça, parce que là on parle plus du plafonnement mais de la perte totale de ce revenu ? Vous plané un peu ! :crazy_pilot:


ben ben, BENHAIM? et Bendenturo sont bien le même , ils ne s'en cache pas .Moi je suis Denturoretraité .
Nous ne planons pas, les dentistes sont en train de perdre leur monopole .

Invité

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Invité » ven. 6 janv. 2017 10:51

Denturologygy a écrit :'1- Concernant le fabricant, vous pouvez endosser la responsabilité de fabricant, ^cela ne fait pas de vous des fabricants .... même en utilisant la CFAO ... et à quel moment vous aurez le temps d'usiner et de faire les prothèse de A à A ?"
Pendant notre cursus on apprend aussi à fabriquer des prothèses. On peut aussi salarier des prothésistes.

'Pour les livraisons , rien ne vous y obligera, ce sera un choix , et puis il y a des coursiers au besoin .... comment font les prothésistes ?"
On bosse avec nos prothésistes de confiance, c'est un echange humain, on lance pas un appel d'offre. Sinon 100% de la prothese ne serait pas française petit coquin.

"Pourquoi je ne parle que des dentistes parce que c'est le plus logique et le plus simple dans ma démonstration , maintenant vous avez raison, toutes les professions que vous citez sont autant de potentiels pour les prothésistes !! "
Rancoeur exacerbée, peur phobique je présume. Fréquent dans les milieux défavorisés.

"Quand le dentiste fera son devis, il intégrera les soins, les actes techniques ( empreintes et pose ) le patient ne pourra pas aller chez un autre dentiste ?"
Les soins ne sont pas soumis au "devis". La préparation chirurgicale d'une dent, une empreinte et une "pose" ne sont pas des actes dissociables et donc référencés CCAM.

"Sur le parcours du consommateurs-patient, ou est le problème ? payant sa prothèse 10 fois moins chère vous croyez que le consommateur patient rechignera ? Cela se fait déjà et cela se passe parfaitement bien !! Mes clients venaient de Marseille , Lille, de Nice .... la distance n'a jamais posé de problémes !!!"
Je ne comprends pas, vous disiez augmenter de 50 % vos tarifs au black, enfin en denturologie (rien que le nom me fait rire). Si on rajoute nos honoraires je ne vois pas par quel savant calcul le patient paye 10 fois moins cher. On ne multiplie pas le prix d'une prothese qu'on achète, comprenez vous ?
Que le patient régle le travail prothétique à vous ou à nous ne change rien. Ça vous enleve juste tous les problèmes, comprenez vous ?
Pour ce qui est du remboursement également le patient se retrouverait avec : rien. Les mutuelles ne remboursant rien sans base secu. Au final il payerait plus cher et serait plus remboursé : bel avancée vers l'accès aux soins.

" Pour les tarifs de prothésistes, cela sera leur problème ... vous les croyez si cons qu'ils scieront la branche ou ils seront perché ?
Si ils doublent leurs tarifs , ils seront déjà bien content ! Et qui vous parle de remboursement sécu, de carte vitale ? Certainement pas nous !!! "
Pour vous un prothesiste n'est pas libre de ses tarif ? Oo
Il est indépendant déjà à ce que je sache.

"Quand aux empreintes vous faites pas de soucis, les consommateurs patients ne les garderont pas 8 jours dans leur frigidaire ou dans leur voiture .... et vous ? Vos empreintes se retrouvent sur l'heure au laboratoire ? "
Ne pas répondre à une question et en poser une autre. Bien vu.

"Votre monopole est cuit ... vous le savez très bien ... !!!! "
C'est pas un monopole c'est notre métier. A l'époque vous auriez du faire dentiste il n'y avait pas de concours vous auriez eu plus de chance de réussir.

"Quand au CAP .... vous êtes bien méprisant envers ceux qui vous nourrissent !!! Ils jugeront eux même!!!"
En quoi dire que vous avez un CAP est méprisant ? Pas compris. Et puis vous ne nous nourrissez pas, à ce que je sache le patient me "nourri" car il me régle et fait donc fonctionner mon entreprise. Je n'ai jamais eu de chèque de mon prothesiste. On pourrait plutôt dire que c'est l'inverse... :d_sunny:


Alors les denturos, on dit plus rien ? Plus de muscles . :d_training:

Dansturaux

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar Dansturaux » ven. 6 janv. 2017 13:02

Les dentistes perdent leur monopole ? Où ça ? D'abord le monopole de la pratique bucco dentaire n'est pas exclusif au chirurgien-dentiste, il est aussi partagé avec les CO, les CMF et les MS. Ensuite, ça fait 30 ans que vous clamez la fin du monopole tous les ans, et tous les ans il ne se passe rien. Vous remettez donc comme chaque année vos predictions d'illuminés à l'année suivante, et ainsi de suite. Et rien ne se passe non plus ! Bravo, très productif ! Et vous avez une activité à coté ? Parce que si votre quotidien se résume à jouer les faux prophètes du dentaires incapables depuis 30 ans de mettre dans le mille, va falloir songer à une reconversion plus enrichissante !

Le denturo aboie, la caravane passe. 30 ans que ça dure et c"est loin d'être terminé !

Bravo à Denturigolo/Denturologygy d'illustrer tout le grotesque de la logique denturo. Ça leur a bien couper le sifflet d'ailleurs.

ben ben

Re: Petit manuel sur la séparation des actes .

Messagepar ben ben » ven. 6 janv. 2017 14:19

Dansturaux a écrit :Les dentistes perdent leur monopole ? Où ça ? D'abord le monopole de la pratique bucco dentaire n'est pas exclusif au chirurgien-dentiste, il est aussi partagé avec les CO, les CMF et les MS. Ensuite, ça fait 30 ans que vous clamez la fin du monopole tous les ans, et tous les ans il ne se passe rien. Vous remettez donc comme chaque année vos predictions d'illuminés à l'année suivante, et ainsi de suite. Et rien ne se passe non plus ! Bravo, très productif ! Et vous avez une activité à coté ? Parce que si votre quotidien se résume à jouer les faux prophètes du dentaires incapables depuis 30 ans de mettre dans le mille, va falloir songer à une reconversion plus enrichissante !

Le denturo aboie, la caravane passe. 30 ans que ça dure et c"est loin d'être terminé !

Bravo à Denturigolo/Denturologygy d'illustrer tout le grotesque de la logique denturo. Ça leur a bien couper le sifflet d'ailleurs.


Ho ! Estranger tu vis sur quelle planète ? Je ferai court pour te répondre . Et lis bien !
L'avis de l'autorité de la concurrence 12-A-06 tu connais ? ( Merci au SNFPD qui lui a permis de voir les jour . )
En voici un extrait : elle imagine un mécanisme dans lequel le choix du prothésiste est transféré au patient sur la mise en concurrence organisé par les chirurgiens-dentistes.

En clair, le patient choisi lui même le prothésiste qui lui fournit sa prothèse .
C'est quoi ça ? Si ce n'est pas l' enterrement de ton monopole

Une simple loi et la profession d'hygiéniste dentaire voit le jour !
Un simple décret et la denturologie ou les Techniciens Dentaire Clinique débarquent !

Nous cela nous satisfait .... 30 ans de lutte , d'informations , démarches, de courrier ministériels ( des milliers), de pratique de la denturo, de procès , de punitions, de plaisir à être libre du joug dentaire ...... à force d'aboyer la caravane passe encore mais en boitillant, les chameaux et les chameliers titubent .... et les aboyeurs ont encore de la voix !!!!

T'en veux encore ?
En voici en voila !
C'est les soldes cet après midi !

Des " denturos " exercent ( illégalement ) dans chaque département .
C'est pas la fin de ton monopole ?

Dans les " écoles " de prothèse et dans des formations à la " Bory " on apprend aux apprenties (s) étudiantes (s) à prendre de empreintes et à utiliser une arc facial .
Même plus la peine d'aller en fac dentaire pour apprendre à faire de l'amovible de A à Z .
C'est pas un monopole qui se meurt ça ?

Des milliers de prothésistes font de la " denturo " au noir !
Si c'est pas la fin de ton monopole c'est quoi ?

Tu sais qu'a cette heure l'état va plafonner le prix des prothèses ?
Si ce n'est pas la fin d'un monopole c'est quoi ?

Et l'UNPPD qui demande comme nous la séparation des actes .
C'est pas une mise à mort de ton monopole ?

Merdum, je voulais faire court . :grin: Tu vois que personne ne peut nous couper le sifflet !!! Certainement pas toi :hi:


Retourner vers « Dento-prothésiste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité