Adressez votre chèque au nom du RDF 1 rue des Echelles 05230 Chorges .
Un reçu vous sera envoyé , discrétion assurée !
Merci d'avance !

LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Pour les dento-prothésistes (denturologistes) traitant directement avec la clientèle
dent1000 de retour

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar dent1000 de retour » mar. 22 mars 2016 07:58

INFORMATION.........


TOUT CE qui se rapporte aux obligations...... aux textes de loi du '' SCP ''...AUX DEVOIRS.......

Il y a une rubrique pour ça....'' CODE DE LA Santé Publique ''

Denturoretraité

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar Denturoretraité » mar. 22 mars 2016 08:23

Formidable, ce dentiste nous dit que nous sommes des illégaux !!! Trop fort le mec, on a appris quelque chose de nouveau .
Il nous parle des minutes du procès de Large , dans lesquelles les juges ont encore dépassés la ligne rouge de leurs prérogatives en déclarant que les médecins ne pouvaient pas prescrire des Dispositifs Médicaux sur Mesure , ce que ce dentiste faisant le perroquet nous ressert .
Désolé dentiste mais une prescription pour un DMSM établit par médecin est aussi valable que celle d'un dentiste ou d'un oto rhyno !!!

Que le patient du médecin ( notre futur client ) munit de cette prescription ( qui rappelons le ne peut concerner que de la prothèse mobile ) choisisse de sortir de la démarche " anormale" *de se rendre chez un dentiste ( intermédiaire parasitaire ) en choisissant son fabricant directement , c'est le choix du consommateur patient .... et toutes les manœuvres pour déstabiliser notre mouvement, toute les peurs que cet intervenant distillent sur ce forum ne changeront rien au fait que nous sommes illégaux à ce jour, mais que demain nous ne le serons plus !!!

* Anormale parce que issue du monopole dentaire qui refuse la séparation des actes, et qui ne veut pas reconnaître les évolutions intellectuelles et techniques de la profession de prothésiste dentaire .
La profession dentaire veut garder Les prothésistes à leurs bottes .
Cela fait pLus de 35 ans que les denturos ne sont plus à leurs bottes . :dance2: :dance2: :dance2: :dance2: :dance2:

dent1000 de retour

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar dent1000 de retour » mar. 22 mars 2016 08:29

'' INFORMATION CONSOMMATEURS ''
Fichiers joints
Code 4127 -215 commerce illé.jpg
Code 4127 -215 commerce illé.jpg (129.89 Kio) Vu 524 fois
la CNSD a le bras long 001.jpg
27-01-2014 10;39;54 les bras longs et les dents longues.JPG

dent1000 de retour

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar dent1000 de retour » mar. 22 mars 2016 10:42

Pour '' INFORMATION '' ...........> aux consommateurs .


Les consommateurs est libre de choisir le laboratoire de Prothèses dentaires de son choix.....
Fichiers joints
restitution des empreintes aux patients 001.jpg

ben ben

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar ben ben » mar. 22 mars 2016 11:00

J'dis ça j'dis rien a écrit :Une prescription d'un médecin généraliste n'autorise pas l'exercice d'un artisan en bouche. Les rares médecins qui réalisent ces prescriptions ignorent qu'ils sont dans l'illégalité du fait de l'habile manipulation d'un prothésiste escroc qui tend à leur faire croire le contraire. En vérité, ces rares prescriptions résultent, dans la majorité des cas, de l'ignorance du médecin dans ce domaine médico légal.

Avec le jugement de Romain Large, épithésiste condamné l'an dernier pour exercice illégal de l'art dentaire, la Justice a encore une fois confirmé qu'une prescription de médecin généraliste concernant une prothèse dentaire n'avait aucune valeur légale et que, juridiquement parlant, seul un chirurgien-dentiste ou médecin qualifié dans un domaine odonto-stomatologique pouvait l'établir en bonnes et dues, dans le respect des données acquises de la science et donc de son Code de Déontologie. En conséquence, tout autre professionnel s'adonnant à ces prescriptions (médecin généraliste notamment) dépasse le cadre de son champ de compétences et peut s'exposer à des poursuites conformément à la jurisprudence en vigueur.

D'ailleurs, tous les artisans prothésistes trainés en justice dont Benhaîm avaient tous des prescriptions de médecins ou de chirurgiens-dentistes, ce que la Justice a allégrement rejeté encore une fois, ces prescriptions n'autorisant nullement un prothésiste à passer du statut d'artisan à celui de professionnel paramédical habilité à recevoir des patients. Encourager les rares prothésistes qui s'adonnent encore de manière marginale à ces pratiques, c'est leur faire prendre le risque d'être trainer en justice pour seulement deux ou trois "consultations". Tandis que faire croire aux patients que votre manœuvre est légale, c'est exercer une pratique commerciale trompeuse en violation de l'Article L 121-1 du Code de la Consommation (Déclarer ou donner l'impression que la vente d'un produit ou la fourniture d'un service est licite alors qu'elle ne l'est pas.)


Devant tant de "conneries " ( pardon ) notre retraité à fait une première réponse, je prends la suite par un premier jet :

Nous n' avons jamais dit qu'une prescription de DMSM établit par un médecin nous donnait un statut hors de l 'artisanat

C'est une extrapolation des arracheurs de dents revendeurs de prothèses .

Les denturos sont accusé de ne pas avoir les capacités d'examiner une bouche et donc de déceler une maladie de la bouche quelle qu'elle soit ce qui est logique et nous sommes bien d'accord?
C'est pour répondre à cette accusation que nous avons décidé de faire vérifier l'état des bouches de nos clients, ce que font les médecins sans être des illégaux comme l'affirme ce dentiste ?
Ainsi nous savons que nous appareillons des consommateurs patients ayant leur bouche saine !!!
Oser penser que les médecins font ça pour une visite ou deux démontre bien l'état d' esprit mercantile de ce dentiste .... le fric ... le fric !!!

Une fois informés les médecins sont très heureux de "court circouiter " la voyoucratie dentaire .

Si le patient à une maladie des dents de la bouche ou des tissus attenants, le médecin envoie son patient au dentiste pour se faire prodiguer des soins, si son patient à besoin d'une prothèse dentaire ne nécessitant aucun soins, mais uniquement d'une prothèse corrigeant un handicap, le médecin laisse le libre chois à son patient : soit aller se faire racketter chez un dentiste soit se rendre chez un prothésiste ( denturos ).

La prothèse dentaire n'est pas un soin .... tagada tsoin tsoin !!!!

Invité

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar Invité » mar. 22 mars 2016 11:15

HOOOooooo, j-l' adore..... une autre pour la route........

INFORMATION.....
Fichiers joints
prothésiste dentaire clinicien 001.jpg

dent1000 de retour

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar dent1000 de retour » mar. 22 mars 2016 11:19

SUITE de ....HOOOooo j-l'adore

INFORMATION

C'est pas moi qui dit.........
Fichiers joints
denturologiste 001.jpg

ben ben

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar ben ben » mar. 22 mars 2016 14:18

ben ben a écrit :
J'dis ça j'dis rien a écrit :Une prescription d'un médecin généraliste n'autorise pas l'exercice d'un artisan en bouche. Les rares médecins qui réalisent ces prescriptions ignorent qu'ils sont dans l'illégalité du fait de l'habile manipulation d'un prothésiste escroc qui tend à leur faire croire le contraire. En vérité, ces rares prescriptions résultent, dans la majorité des cas, de l'ignorance du médecin dans ce domaine médico légal.

Avec le jugement de Romain Large, épithésiste condamné l'an dernier pour exercice illégal de l'art dentaire, la Justice a encore une fois confirmé qu'une prescription de médecin généraliste concernant une prothèse dentaire n'avait aucune valeur légale et que, juridiquement parlant, seul un chirurgien-dentiste ou médecin qualifié dans un domaine odonto-stomatologique pouvait l'établir en bonnes et dues, dans le respect des données acquises de la science et donc de son Code de Déontologie. En conséquence, tout autre professionnel s'adonnant à ces prescriptions (médecin généraliste notamment) dépasse le cadre de son champ de compétences et peut s'exposer à des poursuites conformément à la jurisprudence en vigueur.

D'ailleurs, tous les artisans prothésistes trainés en justice dont Benhaîm avaient tous des prescriptions de médecins ou de chirurgiens-dentistes, ce que la Justice a allégrement rejeté encore une fois, ces prescriptions n'autorisant nullement un prothésiste à passer du statut d'artisan à celui de professionnel paramédical habilité à recevoir des patients. Encourager les rares prothésistes qui s'adonnent encore de manière marginale à ces pratiques, c'est leur faire prendre le risque d'être trainer en justice pour seulement deux ou trois "consultations". Tandis que faire croire aux patients que votre manœuvre est légale, c'est exercer une pratique commerciale trompeuse en violation de l'Article L 121-1 du Code de la Consommation (Déclarer ou donner l'impression que la vente d'un produit ou la fourniture d'un service est licite alors qu'elle ne l'est pas.)


Devant tant de "conneries " ( pardon ) notre retraité à fait une première réponse, je prends la suite par un premier jet :

Nous n' avons jamais dit qu'une prescription de DMSM établit par un médecin nous donnait un statut hors de l 'artisanat

C'est une extrapolation des arracheurs de dents revendeurs de prothèses .

Les denturos sont accusé de ne pas avoir les capacités d'examiner une bouche et donc de déceler une maladie de la bouche quelle qu'elle soit ce qui est logique et nous sommes bien d'accord?
C'est pour répondre à cette accusation que nous avons décidé de faire vérifier l'état des bouches de nos clients, ce que font les médecins sans être des illégaux comme l'affirme ce dentiste ?
Ainsi nous savons que nous appareillons des consommateurs patients ayant leur bouche saine !!!
Oser penser que les médecins font ça pour une visite ou deux démontre bien l'état d' esprit mercantile de ce dentiste .... le fric ... le fric !!!

Une fois informés les médecins sont très heureux de "court circouiter " la voyoucratie dentaire .

Si le patient à une maladie des dents de la bouche ou des tissus attenants, le médecin envoie son patient au dentiste pour se faire prodiguer des soins, si son patient à besoin d'une prothèse dentaire ne nécessitant aucun soins, mais uniquement d'une prothèse corrigeant un handicap, le médecin laisse le libre chois à son patient : soit aller se faire racketter chez un dentiste soit se rendre chez un prothésiste ( denturos ).

La prothèse dentaire n'est pas un soin .... tagada tsoin tsoin !!!!


Pour continuer ma réponse, Dent 1000 comme on l'aime vient de mettre les infos sur la denturologie, les belges et les anglais ont gagnés leur reconnaissance il y a peu ( voir ubdd par exemple ) en France nous sommes encore en lutte , pour le moment c'est un demi échec, nous ne sommes pas encore légalisé, par contre les actes de prises de mesures ( empreintes, occlusions , poses de DMSM ) sont apprises dans les écoles de prothèses et au niveau procès *..... c'est le désert..... les appels se font attendre ( Toulouse ....plus d'un an ... ) et il y a toujours des jeunes qui s'installent, sans oublier les prothésistes esclaves qui de plus en plus nombreux font de la denturo au noir !!!!

Donc, dentiste nous savons que nous sommes illégaux, nous avons une formation complémentaire qui nous autorise à effectuer les prises de mesures.

Par contre légalement nous concevons , élaborons , réparons, modifions les DMSM que nous fabriquons sur prescriptions de praticien dûment qualifié et nous mettons sur le marché nos fabrications .
Dentiste sache aussi que nombres de denturos travaillent de concert avec des dentistes, et que ces dentistes une fois les soins terminés, ou la fixe posée font des prescriptions sans problème à leur patient, quand c'est au tour du prothésiste d'intervenir pour réaliser la prothèse mobile, tout le monde est gagnant, le consommateur patient, le dentiste, le prothésiste, la sécu, les mutuelles .. bréfle ... la santé publique en général !!

Dentiste tu pourra ressasser sans cesse que nous sommes illégaux, tu ne changera rien au problème , tes pairs n'ont pas réussi à endiguer l'émergence de la denturologie et sa pratique, tu crois y réussir ?

*Dentiste, je te conseille de lire le jugement dit " de Bergerac" qui se trouve dans ce site .

Invité

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar Invité » mar. 22 mars 2016 14:49

Ben tu te trompes, le jugement de Bergerac se trouve dans les archives à la date su 15 mai 2013 !
C'était un juge qui partait à la retraite, il ne risquait pas une punition de la chancellerie , il a était logique et honnête .
:hi: :hi: :hi: :hi: :hi:

maîtretoto

Re: LES DROITS DU CONSOMMATEUT PATIENT CHEZ LE DENTISTE.

Messagepar maîtretoto » mar. 22 mars 2016 14:57

Invité a écrit :Ben tu te trompes, le jugement de Bergerac se trouve dans les archives à la date su 15 mai 2013 !
C'était un juge qui partait à la retraite, il ne risquait pas une punition de la chancellerie , il a était logique et honnête .
:hi: :hi: :hi: :hi: :hi:


En principe ça aurait dû faire jurisprudence. Mais la puissance du lobby dentaire a vite repris la justice en main . :banned:


Retourner vers « Dento-prothésiste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités