Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Pour parler de tout ce que vous voulez
Michel BEN HAÏM .

Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Michel BEN HAÏM . » jeu. 18 juin 2020 14:30

En ce matin du 18 juin 1998 à 10 heures du matin, je prenais tranquillement des empreintes dans mon cabinet de denturo ( 79 rue de Rome, local louée à un dentiste ) quand la voisine de mon ancien appartement me téléphone : Monsieur Benh haïm, il y a la police qui vous cherche ! Mon appel du 18 juin ne faisait que commencer ......

Etant sous le coup d'une contrainte par corps suite à mon dernier procès denturologique, et comme il fallait bien plus d'une demi-heure pour que le poulets traversent la ville, je dis à mon stagiaire, un brave comorien, qui professe depuis dans son pays, que j'allais me planquer en face au Virgin Mégastore face au labo ...... je n'ai même pas eut le temps d'enlever ma blouse que les poulets étaient là, ils avaient dû courir comme des poulets sans tête !
J'ai eut beau leur dire que j'étais en plein rendez vous, qu'ils n'avait qu'à me convoquer, que je ne fuirai nulle part, la réponse à était claire : ou vous nous suivez sans histoire ou on vous passe les menottes ....

La poulaille venait m'arrêter suite à la demande du trésor public pour amendes non payés, soit plus de 30 000 francs que m'avait mis les juges lors de mon dernier procès intenté par la voyoucratie dentaire !

Aussi une demi heure après j' étais à l' Evéché, le poulailler marseillais central ,pour y subir un interrogatoire de 2 heures , les deux flics et flocs refusant que je prévienne le miens par téléphone m'ont dit alors : vous faites pas de soucis, vous n'avez tué personne , alors le juge qui va venir à midi sera coulants me disant : vous faites pas de bile ce soir vous êtes chez vous .... mais cela ne s'est passé ainsi ..... les deux pandores étaient de gros menteurs ....

Voici la souite :

!A midi , je n'avais pas vu l'ombre d'un juge … par contre je repartais, menotté ,en R5 en direction l'ancien palais de justice , ou le juge retenu en ce lieu pourra enfin m'interroger !!!
Là franchement , comme un couillon, je crois encore que je subirai un simple interrogatoire et que je pourrai rejoindre mon labo ou mes pénates dans la journée , et je me retrouve à 14 heures dans une cellule de 3 mètres sur 4 environ ,en compagnie d'un pauvre comorien ( tiens ) sans papier, deux jeunes dealers '' innocents '' bien entendu, un autre jeune '' en cavale '' qui dit s'être fait '' serrer '' connement Rue de la République à la terrasse d'un café ou il s'envoyait une bonne pression , rajoutez à cette population un '' travesti '' jaloux qui avit mis le feu la maison de son petit ami et coïncidence , un de mes clients, un yougoslave qui devait purger un peine de 3 mois pour conduite en état d'ivresse, plus la prise de plusieurs sens interdit, 2 feux rouges grillés , donc un bon gros délit de de fuite …. coïncidence en effet ce brave homme s'est avéré être un de me clients , il était avec moi au départ de l'Evéché, dans l'émotion je ne risquai pas de le reconnaître, c'est ensemble , menottes aux poignets que nous sommes arrivé dans cette cellule ; par contre lui , la poulaille l'a interpellé sur son lieu de travail, il a eût le droit d'aller chez lui, prévenir sa famille embrasser son épouse et préparer un petit bagage !
Et nous voici au vieux palais d'injustice, trois étages au dessus de la surface, dans un cul de basse fosse digne de Badinguet, je me prends pour ARAMIS dans 20 An après ….
Dans cette cellule , il plane une ambiance plus que bizarre, chacun passe de l'aphatipatétique la plus totale à l'euphorigolote la plus débridée.

Le travesti , je l'ai souvent croisé en ville … Marseille en son centre est un grand village , j'y ai souvent croisé CYBILLE le travesti ,en compagnie des ses petits chouchous, deux adorables YORKS , les même que Bébel a toujours dans ses bras, les pôvres .
CYBILLE se met à chanter , il, elle me dit ètre née à ERGIANNO en TOSCANE , comme Marino marini, puis il entonne une vieille chanson napolitaine c'est celle qui est dans le film MORT à VENISE de VISCONTI , puis il enchaîne Bambino, Marina, Maruselle, Mama la piu bella del monde ...tout le monde chante … enfin pas tout le monde, les petit trafiquants issus des quartiers nord ouvrent des yeux arrondit comme des soucoupes …. plusieurs mondes nous séparent… et votre pauvre pomme prothètique croit encore que sa libération, se fera dans quelques heures !!! Il se voit déjà au panier , Place Lenche, attablé à son petit resto familier, face à une dorade en croûte de sel …. arrosée d'un petit Poully-fumé …. je rêve quoi !!!
Ces jeunes ne parlent que de dopes, de gonzesses , oui de gonzesses, pas de meufs … paradoxe bien marseillais, ça crie vengeance '' mort aux keufs '' et ça glougloute de conciliabules en conciliabules … on croirait à la fomentation de je ne sais quel coup d'état se préparant .
Pendant ce temps là , la cellule se remplit, plein de nouveaux copains, il y a là un raccourci littéraire mêlant COURTELINE, CENDRAR, ZOLA, ZARHATOUSTRA, ZAZIE , HUGO , BRETON aussi le temps est suspendu, personne n'a de montre, 16 heures peut être , va savoir ?... encore un poisson arrive dans la nasse , ça va continuer toute l'après-midi .
Nous avons déjà perdu la notion du temps !
Vers 12 heures ou bien était ce vers 14 heures , nous avons eût droit à un sandwich fait de fromage fondu, pas mauvais, on peut aller boire de l'eau en allant aux toilettes, des toilettes portes ouvertes avec deux gardiens qui surveillent les opérations d'abreuvement … de pipiss cacass aussi !
Pour aller aux toilettes , mes compagnons de misères tapent fort sur la porte de la cellule en hurlant : gardiens ......

La souite :
...... gardiens s'il vous plaît, j'apprendrai plus
tard que ce sont de habitués qui connaissent les moeurs et les modes
d'emplois du système carcéral .
- Gardiens, gardiens, s'il vous plaît, on veut aller aux toilettes !
- Gardiens, gardiens, une cigarette s'il vous plaît !
- Gardiens, gardiens, on a faim !
- Gardiens on veut sortir !
Humour du moment !
Mon client , oui , le hasard fait que je me retrouve arrêté avec un de mes
clients poursuivis pour conduite en état d'ivresse se demande ou il est,
moi aussi , il me regarde avec ses yeux bleus couleurs des pays de l'Est
avec un regard désespéré… j'ai certainement le même regard ….. je
participe à l'ambiance tout en pensant que le juge '' dédainstruction ''
fera la différence entre ces délinquants et le brave prothésiste
pourfendeur du lobby dentataire .
Je ne vais pas passer ce chapitre à décrire chaque arrivée dans notre
minuscule cellule ; on dirait le MARX BROTHERS dans la séquence du
célèbre film Une nuit à l'opéra…. ou s'entasse petit à petit des dizaines
de personnes dans la cabine minuscule d'un paquebot!
LA JUSTICE EN MARCHE :
Quelle heure est elle ? ….. 19 heures 20 me dit un gardien …. aucune
notion du temps … je ne porte jamais de montre car dans le quotidien
c'est facile de trouver l'heure en ville …. mon optimisme forcené me dit :
calmos le denturos ...tout à l'heure t'es dehors !!!!
Les gardiens viennent nous chercher un par un pour passer devant le
juge …. connards de flics qui m'ont empêché de téléphoner en me
promettant une libération rapide …
Je leur souhaite de choper '' l' aéroferlue '' cette étrange et
douloureuse maladie marseillaise que les dentistes refusent de
soigner … l'aéroferlue ? Ben, c'est un dent qui vous pousse au cul !
Je me prépare donc à passer devant le DIEU de cet endroit, le maître
suprême de ce lieu sordide à la population éclectique, l'applicateur des
culpabilisantes lois raiespublicaine, le distributateur de peines
craputales !
Celui qui juge de vos erreurs, qui punit selon notre degré de
délinquance .
Un par un mes compagnons reviennent avec leur propre sentence, pas
plus d'un quart d' heure d'absence, pas de cadeau, le juge doit solder ….
un des '' dis leurs '' revient : 2 mois ferme , son acolyte 6 mois,
inculpation immédiate direct les Beaumettes, je sens une angoisse
monter cran par cran en pensant aux miens, ont ils été prévenu ? Savent
ils ou je suis ? Pourtant l'espoir est toujours présent , pauvre poire, je
me dis que je ne suis pas un voleur ni un assassin, pas un escroc ni un
pédophile, je ne fais que défendre ma profession, les porteurs de
prothèses et combattre ces voleurs de dentistes, dentistes qui vous le
découvrirai comme moi par la suite , ont une aussi mauvaise réputation
dérriére les barreaux qu'à l'extérieur , qué sale race !
Mon tour arrive, je chantonne '' au suivant , au suivant ' de jacquot , on
me passe les menottes, encadré par deux gardiens de la paix je traverse
un long couloir, puis un autre, puis encore un autre, puis une cour
sombre, il fait nuit, ce bâtiment et ses cellules le murs suintent de
salpêtre, encore une cour et nous arrivons sur le lieu du jugement .
Ho ! Surprise surprise …. je suis devant un parrallépipéde de chantier…
je vais être jugé dans un préfabriqué !
Pendant qu'il y a des travaux de rénovations , la justice est rendue dans
un Algéco . Je me retrouve face un bureau en métal avec assis derrière
unclone de De funès …. tout aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson ....
Pour aller aux toilettes , mes compagnons de misères tapent fort sur la
porte de la cellule en hurlant : gardiens s'il vous plaît, j'apprendrai plus
tard que ce sont de habitués qui connaissent les moeurs et les modes
d'emplois du système carcéral .

LA JUSTICE EN MARCHE :
Quelle heure est elle ? ….. 19 heures 20 me dit un gardien …. aucune
notion du temps … je ne porte jamais de montre car dans le quotidien
c'est facile de trouver l'heure en ville …. mon optimisme forcené me dit :
calmos le denturos ...tout à l'heure t'es dehors !!!!
Les gardiens viennent nous chercher un par un pour passer devant le
juge …. connards de flics qui m'ont empêché de téléphoner en me
promettant une libération rapide …
Je leur souhaite de choper '' l' aéroferlue '' cette étrange et
douloureuse maladie marseillaise que les dentistes refusent de
soigner … l'aéroferlue ? Ben, c'est un dent qui vous pousse au cul !
Je me prépare donc à passer devant le DIEU de cet endroit, le maître
suprême de ce lieu sordide à la population éclectique, l'applicateur des
culpabilisantes lois raiespublicaine, le distributateur de peines
craputales !
Celui qui juge de vos erreurs, qui punit selon notre degré de
délinquance .
Un par un mes compagnons reviennent avec leur propre sentence, pas
plus d'un quart d' heure d'absence, pas de cadeau, le juge doit solder ….
un des '' dis leurs '' revient : 2 mois ferme , son acolyte 6 mois,
inculpation immédiate direct les Beaumettes, je sens une angoisse
monter cran par cran en pensant aux miens, ont ils été prévenu ? Savent
ils ou je suis ? Pourtant l'espoir est toujours présent , pauvre poire, je
me dis que je ne suis pas un voleur ni un assassin, pas un escroc ni un
pédophile, je ne fais que défendre ma profession, les porteurs de
prothèses et combattre ces voleurs de dentistes, dentistes qui vous le
découvrirai comme moi par la suite , ont une aussi mauvaise réputation
dérriére les barreaux qu'à l'extérieur , qué sale race !
Mon tour arrive, je chantonne '' au suivant , au suivant ' de jacquot , on
me passe les menottes, encadré par deux gardiens de la paix je traverse
un long couloir, puis un autre, puis encore un autre, puis une cour
sombre, il fait nuit, ce bâtiment et ses cellules le murs suintent de
salpêtre, encore une cour et nous arrivons sur le lieu du jugement .
Ho ! Surprise surprise …. je suis devant un parrallépipéde de chantier…
je vais être jugé dans un préfabriqué !
Pendant qu'il y a des travaux de rénovations , la justice est rendue dans
un Algéco . Je me retrouve face un bureau en métal avec assis derrière
unclone de De funès …. tout aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson ......

Suite :
aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson, les deux poulets m'empoigne
et le font reculer : t'as pas vue la ligne blanche ? Qué ligne blanche ? A
oui, il y a une ligne blanche devant le bureau , faut pas s'n approcher ….
ma parole il vivent dans la peur ces types !!!
Ce faux funés funeste me lit ma condamnation !
Je ne nie rien du tout, je demande à être libéré sur le champ , ou presque
avec au moins 48 heures de liberté , si vraiment je dois être incarcéré, le
temps de mettre ma famille au courant, préparer une information à
donner à ma clientèle, prévenir aussi mes confrères, alerter la presse,
brèfle, comme le dit Bérrurier, je me fais l'avocat du diable en lui
demandant de tenir compte de ma condamnation en la situant dans le
combat que je mène avec mes confrères, un combat noble, juste, social,
chevaleresque …… !
Je crois sincèrement à mes 48 heures et à une libération quasi
immédiate … c'était méconnaître les rouages de cette justice de classe
rampantes et de ses serviles serviteurs vipèriens.
Que dalle, ce procureur mi Funés miThénardier est un constipé
éjaculateur précoce et sans doute cocu de plus !
- Monsieur BENHAÏM, me dit il, vous avez violé la loi, vous avez déjà était
condamné, vous récidivez et vous me demandez de vous libérer, de jeter
aux orties les jugements qui vous punissent…. !
Monsieur BENHAÏM , poursuit il, vous devez des '' sous '' à l'état, là en ce
moment vous êtes là uniquement parce que vous n'avez pas payer vos
amendes, votre soi disant combat ne fais pas parti de mes
propos,donnez moi les sous que vous devez à l'état et je vous libère !!
Le mec, il ne fait marrer ce crocolion, des sous dit il, vous devez des
sous, donnez moi des sous….on dirait Harpagon, comme si je lui avait
pris sa cassette !!!
- Vous devez des sous à l'état, comment voulez vous que la justice
marche ? Comment va t' on payer les fonctionnaires qui la font marcher ?
Et l'état comment va t' il fonctionner si personne ne paie ses dettes,ses
punitions ?
Je suis là pour faire rentrer les sous dans son '' giron ''….. il a bien dit
giron ce Gérontologue ,que lui répondre ? Que ne n'ai que cinq
sous ,comme Lavaréde ?
Maintenant c'est du Courteline ! Tellement que je me demande si il est
sérieux, ou bien si il plaisante ; qu'il est impossible à un homme
représentant la justice ne comprenne pas que je ne suis pas dangereux,
que je mène un combat , que je suis en avance de plusieurs lois !!!
Mais non, il est sérieux , d'ailleurs comment un type pareil pourrait il
plaisanter avec les sous sous de l'état ?
Que répondre à un formaté , à une têtaképi ?
Je lui dis d'un air goguenard que si j'avais eut de sous il aurait '' belle
lurette '' ( qui est la fiancée de Gai Luron soit ,dit en passant ) que
j'aurais payé les millions que me demandait l'état !!!
Mon inquisiteur annonce alors, sans me regarder, vous ne pouvez pas
donner de sous ? Alors je suis dans l'obligation de vous incarcérer '' la
loi est dure, mais c'est la loi conclut 'il!
Et ce brave homme , en fier justicier m'expédie direct aux Beaumettes
dans la charrette du soir qui nous attends déjà au dehors !
Dire qu'il y a seulement quelques heures, j'arrivais au Palais de Justice
menotté mais libre , libre encore dans mon corps dans ma tête ; qu'en
arrivant on allait me prendre mes lunettes, ma carte téléphonique , les
260 francs que j'avais en poche, les lacets
........ je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson, les deux poulets m'empoigne
et le font reculer : t'as pas vue la ligne blanche ? Qué ligne blanche ? A
oui, il y a une ligne blanche devant le bureau , faut pas s'n approcher ….
ma parole il vivent dans la peur ces types !!!
Ce faux funés funeste me lit ma condamnation !
Je ne nie rien du tout, je demande à être libéré sur le champ , ou presque
avec au moins 48 heures de liberté , si vraiment je dois être incarcéré, le
temps de mettre ma famille au courant, préparer une information à
donner à ma clientèle, prévenir aussi mes confrères, alerter la presse,
brèfle, comme le dit Bérrurier, je me fais l'avocat du diable en lui
demandant de tenir compte de ma condamnation en la situant dans le
combat que je mène avec mes confrères, un combat noble, juste, social,
chevaleresque …… !
Je crois sincèrement à mes 48 heures et à une libération quasi
immédiate … c'était méconnaître les rouages de cette justice de classe
rampantes et de ses serviles serviteurs vipèriens.
Que dalle, ce procureur mi Funés miThénardier est un constipé
éjaculateur précoce et sans doute cocu de plus !
- Monsieur BENHAÏM, me dit il, vous avez violé la loi, vous avez déjà était
condamné, vous récidivez et vous me demandez de vous libérer, de jeter
aux orties les jugements qui vous punissent…. !
Monsieur BENHAÏM , poursuit il, vous devez des '' sous '' à l'état, là en ce
moment vous êtes là uniquement parce que vous n'avez pas payer vos
amendes, votre soi disant combat ne fais pas parti de mes
propos,donnez moi les sous que vous devez à l'état et je vous libère !!
Le mec, il ne fait marrer ce crocolion, des sous dit il, vous devez des
sous, donnez moi des sous….on dirait Harpagon, comme si je lui avait
pris sa cassette !!!
- Vous devez des sous à l'état, comment voulez vous que la justice
marche ? Comment va t' on payer les fonctionnaires qui la font marcher ?
Et l'état comment va t' il fonctionner si personne ne paie ses dettes,ses
punitions ?
Je suis là pour faire rentrer les sous dans son '' giron ''….. il a bien dit
giron ce Gérontologue ,que lui répondre ? Que ne n'ai que cinq
sous ,comme Lavaréde ?
Maintenant c'est du Courteline ! Tellement que je me demande si il est
sérieux, ou bien si il plaisante ; qu'il est impossible à un homme
représentant la justice ne comprenne pas que je ne suis pas dangereux,
que je mène un combat , que je suis en avance de plusieurs lois !!!
Mais non, il est sérieux , d'ailleurs comment un type pareil pourrait il
plaisanter avec les sous sous de l'état ?
Que répondre à un formaté , à une têtaképi ?
Je lui dis d'un air goguenard que si j'avais eut de sous il aurait '' belle
lurette '' ( qui est la fiancée de Gai Luron soit ,dit en passant ) que
j'aurais payé les millions que me demandait l'état !!!
Mon inquisiteur annonce alors, sans me regarder, vous ne pouvez pas
donner de sous ? Alors je suis dans l'obligation de vous incarcérer '' la
loi est dure, mais c'est la loi conclut 'il!
Et ce brave homme , en fier justicier m'expédie direct aux Beaumettes
dans la charrette du soir qui nous attends déjà au dehors !
Dire qu'il y a seulement quelques heures, j'arrivais au Palais de Justice
menotté mais libre , libre encore dans mon corps dans ma tête ; qu'en
arrivant on allait me prendre mes lunettes, ma carte téléphonique , les
260 francs que j'avais en poche, les lacets .....

Aa suivre ! :drinks:






:bye2:

protho 88

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar protho 88 » sam. 20 juin 2020 12:42

Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .

Roberto.

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Roberto. » sam. 20 juin 2020 18:01

protho 88 a écrit :Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .


Protho 88 , ben ben à dit à ce malade ce qu'il dit en général des prothésistes : qu'ils sont les " putes " des dentistes , encore plus depuis qu'ils ont manifesté dans la rue pour eux . Le gaga l'a pris pour lui à cause de je ne sais quel désordre mental . :fie:
Là ça fait deux mois que ce tordu à soi disant porté plainte contre lui, en proférant pleins d'insultes grossières !
Tout ceci en affirmant qu'il va faire fermer le forum :diablo: ce qui fait marrer tout le monde . :biggrin:
Moi aussi j'apprécie l'extrait de son livre :good: je souhaite qu'il le fasse paraître , à bientôt Proto 88 . :bye2:

Roberto Benzine .

Modo 4 .

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Modo 4 . » mar. 23 juin 2020 08:48

La grosse Bertha . a écrit :
protho 88 a écrit :Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .


Monsieur Roberto Benzine ( bien le jeu de mots ) comme vous j'apprécie la prose de notre ben, en pas 5 jours son sujet a reçu plus de 1000 visites, sur ces 1000 visites il n'y a qu'un gaga pour venir y déverser ses immondices, nous sommes expliqués sur cette histoire, il n'y a rien à rajouter, si ce n'est que les messages ignobles de ce gaga ne sont plus effacés complètement, mais sauvegardé, car je prépare une plainte pour harcèlement . Pas une plainte pipeau comme celle du gaga, car si son père est avocat , sa plainte va le faire mourir de rire .


Mes amis, ne perdons pas de temps avec ce malade, pas la peine de porter plainte, de dépenser des euros , gardons les pour notre combat . Il suffit d'effacer le produit de ses délires .
Toutes le personnes qui nous visitent ( plus de 2000 en 6 jours en réalité ma Bertha ) or que font nos visiteurs ? Ils n'interviennent pas, toujours la peur d'être repéré , la peur du boy-cot , ils téléchargent beaucoup nos informations, informations qu'ils ne trouvent nulle part ailleurs, vous voyez Mr Munérot ou Mr Miller mettre dans leur site la plainte des dentistes au conseil d'état et autres texte de lois comme ceux sur le transfert des compétences ? Non . Ceux qui nous lisent connaissent notre droiture, nos parcours, aussi pourquoi se soucier de cet attardé qui tout compte fait devrait se retrouver dans le bouquin de ben , bonne semaine pour tous ;

La Grosse Bertha .

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar La Grosse Bertha . » mar. 23 juin 2020 18:00

La meilleure c'est que ce malade mental est obligé de lire les écrits de ben pour le critiquer !
Quel imbécile . :dash1:

Protho 88 .

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Protho 88 . » mer. 24 juin 2020 14:55

protho 88 a écrit :Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .


Rebonjour, vous ne mettez pas la suite de votre " aventure " ?
Bien à vous .

Denturo 34 .

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Denturo 34 . » jeu. 25 juin 2020 06:13

Invité a écrit :Nouveau délire de Benhaim... Il publie un livre :haha:. Qui esr ton editeur ? Il sort quand ton torche cul ? C'est quoi le titre ? La vérité c'est que si tu te pointe chez un éditeur avec ta prose d'enfant de primaire, tu vas encore faire rire tout le monde :haha:. Bref vous aurez tous compris que c'est un gros mytho... Pas de livre, le sujet n'intéresse personne :dash1:


Michel, c'est bien beau de faire de l'humour avec cet idiot, mais il y a un moment ou tu dois réagir et ne plus te laisser salir par un petit minable ; tu n'as pas a te justifier, juste à faire une mise au point, tu sais que je ne suis pas le seul à te le demander, en t'insultant c'et nous qui sommes insulté, plus grave encore c'est notre lutte .
Ami de 30 ans tu sais ce qui te reste à faire ; :gigakach:
Amitiés .

Robert .

Géniteau et Corfmat ont fait aussi de la tôle pour la cause, nous avons tous était puni , notre liberté, ta liberté nous l'avons chèrement payé, les gens normaux qui te lisent doivent savoir .

Roberto Benzine .

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Roberto Benzine . » jeu. 25 juin 2020 09:42

Julien Graugnard . a écrit :
Roberto. a écrit :
protho 88 a écrit :Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .


Protho 88 , ben ben à dit à ce malade ce qu'il dit en général des prothésistes : qu'ils sont les " putes " des dentistes , encore plus depuis qu'ils ont manifesté dans la rue pour eux . Le gaga l'a pris pour lui à cause de je ne sais quel désordre mental . :fie:
Là ça fait deux mois que ce tordu à soi disant porté plainte contre lui, en proférant pleins d'insultes grossières !
Tout ceci en affirmant qu'il va faire fermer le forum :diablo: ce qui fait marrer tout le monde . :biggrin:
Moi aussi j'apprécie l'extrait de son livre :good: je souhaite qu'il le fasse paraître , à bientôt Proto 88 . :bye2:

Roberto Benzine .

Roberto ma petasse... Tu dis un truc complètement debile. Remarque la débilité a l'air d'être un trait qui te caractérise. Benito m'a traité de pute et je l'ai pris pour moi en effet. Que ta maîtresse le dise à tous je m'en fout, pas mon problème s'il insulye la terre entière. Explique mpi, si quelqu'un que tu connais pas te traite de pute, tu fais quoi toi ??? Tu laisses faire ? Pas ma faute si t'as pas d'amour propre. De plus ton connard de mentor ne s'ai pas arrêter là, il s'est permis d'insulter mes origines et de ppster sur moi en donnant mon identité, mon adresse de vie et de travaille et pire d'inventer des ppsts en mon nom et d'usurper mon identité et celle de ma mère décédée il y a plus de 10 ans... Sombre merde que tu es


Graugnard, pauvre pucelle effarouchée . Moi j'ai compris, je fais la pute pour les dentistes , tous les prothésistes sont les putes des dentistes, faut faire avec mon gars, si t'as pas compris ça, tu comprendras jamais rien . :blush2:

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 1006
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar BenDenturo » jeu. 25 juin 2020 14:33

Protho 88 . a écrit :
protho 88 a écrit :Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .


Rebonjour, vous ne mettez pas la suite de votre " aventure " ?
Bien à vous .


Voici un autre extrait, de mon " bouquin " celui ci sur le déroulement d'un procès à Perpignan .... la suite sera à lire dans celui ci, va savoir si un jour ou l'autre je l'enverrai pas à une éditeur .... je voudrai dire un mot sur l'appel du 18 juin de de Gaule récupéré par les politicards, voici ce qu'en dit Edgar Morin dans un de ses livres * : " Le 18 juin, très peu de français entendent l'appel londonien de de Gaule à poursuivre la guerre , il sera transmis de bouche à oreille, mais ne provoqueront que des sursauts individuels et dispersés " .

* Les souvenirs viennent à ma rencontre .
On est loin de l'idolâtrie gauliste récupérée par les droites !


Le plus beau procès, ce fut celui deTarbouriech à Perpignan !
Pourquoi ? Par la personnalité de l'accusé ? Par la plaidoirie des
avocats ? Non ! Alors pourquoi ? Pour son résultat ? Non ! Les résultats
sont toujours les mêmes : exercice illégal de l'art dentaire ( dont il
n'existe aucune définition ) pratique illégal de la profession de
chirurgien-dentiste ainsi que publicité mensongère! Accusations
parfaitement fausses, jamais un des nôtres n'a fait de soins en bouche ,
ni de diagnostic, ni volé un client, ni raté une prothèse …. mais la justice
aux ordres en a décidé ainsi !!!
Perpignan ! Nous attendons que notre camaradeTarbouriech soit jugé,
comme toujours des affaires simples sont expédiés en premier par le
tribunal avant de se faire la peau un prothésiste qui ne veut que
travailler librement en exerçant son nouvel exercice : la Denturologie .
Perpignan, un tribunal grand comme une cathédrale parée d'un silence
religieusement feutré, des juges enrobés, lumineux , hermineux,
chamarés comme des prélats avec en plus de belles trognes de
saoulards !!!!
Une deux , trois, quatre affaires passent, puis arrive un colosse, plus de
deux mètres, un colosse , terminator , Golhiat quoi ! Un hollandais
rentrant d'Espagne qui s'était fait prendre en possession de drogue, du
cannabis , un petit peu plus de 200 grammes pour sa propre
consommation …… bien comme de bien entendu !
Toujours est il que cette montagne de muscles accompagné d'un
interprète d'un mètre cinquante et flanqué d'un avocat rondouillard
commis d'office dans la salle par le juge du tribunal, nitre descendant
de Batavie se foutait complètement de ce qui se passait , il regardait en
l'air, puis ses chaussures, puis la salle, ne répondant pas aux questions
posées par le tribunal qu'il n'entravait que pouic comme le chante Léo
dans le « chien », il croyait sans doute que la punition que pouvait lui
infliger la justice française correspondait à celle de son pays ou bien de
celle d'Espagne bien en avance sur celle de la France, soit 12 à 20 jours
de prison !!!
Bien, vous avez bien visualisé la scène ? Une sale de tribunal grande
comme la cathédrale de Milan, sur une estrade très haute afin de
surplomber les accusés , les tous puissants juges enrobés* , une salle
pleine à craquer, l'huissier derrière sa machine à écrire , des avocats
dans tous les coins, des poulats bien entendu quelques journalistes et
des spectateurs, oui des spectateurs, en effet il y a des personnes qui ne
vont pas au théâtre, ni à l'opéra, ni au cinéma, mais tout simplement au
spectacle de la vie dans un tribunal de justice .
* Vous aurez remarqué que les personnages gardiens de la morale, de la
justice et de nos libertés sont tous déguisés en femme : pape, hommes
de toutes églises, juges , avocats …..
Cette réflexion étant faite, revenons au procès de ce hollandais pas
volant , mais ça allait bientôt voler: un tribunal déjà haineux face au
rebut de la société, un public disparate avide de justice, un accusé
complètement absent un tant soit peu goguenard !!!!
Après la courte plaidoirie de l'avocat commis d'office, qui se foutait
complètement du futur résultat, le procureur fait son baratin , sachez
qu'un procureur est là pour défendre la loi « les lois « , le Procureur de
la République n'est qu'une machine sans âme et sans coeur …. un esprit
formaté, dont le seul but est de punir celui qui a désobéit à la loi , pour
le '' proc , ou c'est noir ou c'est blanc, pas de bleu ni de rose, ce robot
ne fait pas de différence entre les '' délinquants 'il charge et il recharge..
personne ne lui demande d'être indulgent , il n'est pas là pour ça !
Ses buts : punir sans états d'âme et aussi de faire rentrer du '' fric ''
dans les caisses de l'état !!!
Une entreprise, la justice et une entreprise, voila, ! Une pompe à fric qui
fait vivre un univers entier …. des flics,des avocats, des ministères ,
des juges, des procureurs , bref toute une panoplie, de la police à la
prison , vous comprendrez mieux en lisant le chapitre sur les
Beaumettes !
La délibération a duré ,sans exagérer 2 minutes, et la sentence est
tombée : 3 ans de prison ferme !
C'est là que ça se corse et que ça me donne le meilleur souvenir de
prétoires .
Le temps que le traducteur traduise la teneur énorme de la peine, le
temps que le hollandais réalise , le temps que le juge demande aux
poulets de garde d'évacuer l'accusé…. Et voici notre hercule qui rugit,
qui hurle , tel Samson retrouvant ses cheveux notre hollandais d'une
pichenette expédie le traducteur au diable , renverse l'avocat ,saute sur
l'estrade ou se trouve le juge et ses complices, se jette sur le juge
principal et commence à le taper …. pif … le nez qui pisse le sang …. paf
…. de grandes claques dans la figure, puis il essaie de l'étrangler avec sa
belle robe bordées d'hermine…. les assesseurs , les deux juges du
complices du juge ne pensant qu'a eux ,se la cavalent laissant leurs
dossiers sur la table…. Sauve qui pût … sauve qui peut , une véritable
débandade judiciaire, le juge laissant son déguisement déchiré dans les
mains du forcené réussi à s'échapper en clopinant en glapissant …. il a
fallut 5 flics pour maîtriser le hollandais cognant !
Un quart d'heure après le juge est revenu blanc comme son hermine,
revêtu d' une robe toute neuve, un pansement sur la tête et du coton
ressortant des narines !!
Son courage étant revenu, il a commencé à invectiver le greffier en le
traitant d'incapable parce que les traces de sang sur son bureau et sur
le parquet n'avait pas était nettoyé comme il le fallait .
Oui , je l'avoue, j'ai eut bien du plaisir à voir un juge se faire punir !
Sans doute le même plaisir de Brassens écrivant et chantant Gare au
Gorille ou le Marché de Brives la Gaillarde .
Inutile de dire que notre confrère a était condamné et bien condamné, le
juge s'étant défoulé sur les accusés qui suivirent notre hollandébordant
d'énergie!!!
Au fur et à mesure que j'écris, je me rends compte que finalement ,
raconter cette guerre des dentiers, c'est faire aussi acte de témoin,
témoin de ce combat une façon de de laisser un héritage pour mes
descendants actuels et à venir, essayer de leur laisser des traces de
mon passage sur cette terre .
Acte de témoignage aussi pour les prothésistes encore esclaves à cette
heure ! Si ça pouvait en réveiller quelques un en passant .

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 1006
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar BenDenturo » lun. 29 juin 2020 16:58

Un jour , un patient me ramène un petit fascicule qu'il avait retrouvé dans sa famille par le plus grand des hasard, avec pour titre : LE DENTIER CET OBJET DE SCANDALE ..... écrit dans les année 60 .... un illégal de cette époque témoignait déjà sur la collusion de la justice et de dentistes ... demain je le mettrai en ligne, ça vaut le coup .
Bonne soirée .

Braves gens ne faites pas attention aux posts ignobles de julien Graugnard , nous les effaçons régulièrement, nous continuons de nous excuser pour ce dérangement .


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités