Les perles de dentistes !

Pour parler de tout ce que vous voulez
Patient

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Patient » mar. 19 oct. 2021 06:35

Bien entendu il y a escroquerie, il y eut de dentistes bouchers , mais il y a eut aussi des prothésiste dentaires français qui ont fabriqué des merdes françaises . La honte est pour ces deux professions .
Merci à ce forum d'informer les gens . :hi:

Belfort : le centre dentaire Proxidentaire ferme définitivement
Eva Chibane | Publié le 06/10/2021

Le centre Proxidentaire de Belfort ferme définitivement, selon une décision de l'ARS Bourgogne Franche-Comté. | © Le Trois – EC
L’agence régionale de santé vient de communiquer sur la fermeture définitive des centres dentaires de Belfort et de Chevigny-Saint-Sauveur. Du côté de la justice, le trésorier de l’association vient d’être placé en garde en vue confirme une source judiciaire. mis à jour le 6 octobre à 22h49

Il y a deux mois, les centres dentaires de Belfort et de Chevigny-Saint-Sauveur fermaient leurs portes temporairement à la suite d’une décision de l’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté, pour cause de soupçons de pratiques illicites de facturation, actes de mutilation, délabrement volontaire sur des dents saines ; des détails qu’avait révélé Le Trois en ayant eu accès à des documents d’enquête.

L’ARS vient de publier un communiqué annonçant la fermeture définitive des centres dentaires de Belfort et de Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d’Or). « L’ARS considère que l’association Proxidentaire n’est pas en mesure d’assurer une gestion des centres de Chevigny-Saint-Sauveur et de Belfort garantissant la préservation de la santé publique ». expose le communiqué.

Le trésorier de l'association en garde à vue
« Nous sommes aujourd’hui vraiment soulagés. Il n’y aura plus d’autres victimes. C’est une première victoire d’un long combat. Maintenant, il va falloir se concentrer sur le volet judiciaire. Qui lui, est loin d’être achevé », explique au téléphone celle qui a créé le collectif de plaignants Proxidentaire.

Si l’association de Proxidentaire s’est défendue la semaine dernière en affirmant que les actes médicaux dénoncés étaient de la responsabilité des médecins et non de la responsabilité de l’association, une source judiciaire a confirmé qu’« une enquête [était] en cours ; elle porte sur des aspects financiers (travail dissimulé, fraude sociale) et sur un volet relatif à la santé (conditions d’exercice de la profession de dentiste et des actes pratiqués). » Le trésorier de l’association est actuellement en garde en vue précise une source judiciaire, confirmant nos informations. L’association estimait également que les fondateurs du collectif voulaient « nuire » à Proxidentaire.

Cette décision un soulagement pour la créatrice du collectif. Plus d’une centaine de patients des centres dentaires avaient rejoint le collectif depuis sa création en juillet dernier. Des témoignages par dizaines sur le site faisant état de mutilations volontaires, d’escroqueries, avaient été recensés. De nombreux médias se sont emparés du dossier, qui a pris une ampleur nationale avec un reportage réalisé par la cellule d’investigation de France Inter. Des manifestations et des réunions ont été organisées par les membres du collectif pour dénoncer les actes de l’association localisée à Belfort et Chevigny-Saint-Sauveur. Une source judiciaire confirme qu’il y a « à ce jour 73 plaintes recensées ».

« Aujourd’hui, ce qui m’inquiète, ce sont tous les patients en errance médicale », confie la créatrice du collectif. « L’ARS n’a pas su nous donner de réponses concrètes de ce côté-là », poursuit-elle. Dans son communiqué, l’ARS confirme que « 620 appels ont été traités (à ce sujet, NDRL) auxquels s’ajoutent plus de 70 réclamations écrites. Une information et une prise en charge spécifiques concernant le risque infectieux ont d’autre part été assurées par l’Agence ». Pas plus d’informations sur la suite, pour tous les patients qui n’ont pas de praticiens à ce jour.

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » dim. 7 nov. 2021 00:05

bouboule : message sur Forum-eugénol :good:

25/10/2021 à 00:46
Chez moi depuis l’avènement du RACO, j’en suis à 0 acte prothèse RAC 0…. C’est simple je ne fais plus d’amovible depuis 2/3 ans et que du full Céram stratifiée.
Un peu peur au début de voir l’agenda se vider, mais finalement tout baigne… et je bosse à peu près comme je veux.
En fait c’est même mieux qu’avant! Ça m’a convaincu de lâcher la prothèse amovible. Que du bonheur! Cette discipline était génératrice de pas mal de mécontentement, une perte de temps considérable avec les p’tits réglages et les crochets à resserrer pour pas un rond ! Mes patients sont bien mieux traités avec des implants qu’avec ces prothèse d’un autre temps!
Pour ceux qui en veulent quand même , la réponse est simple, je n’ai même plus de prothésiste capable de faire le taf. faut aller chez les collègues!

Ho ! Zircon !

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Ho ! Zircon ! » sam. 20 nov. 2021 17:34

Il y avait longtemps que je n'allais plus sur Eugénol qui ne déçoit jamais, la preuve avec ce post de zorbec le gras .
4 zircones 1700 euros , zircones vendues au maximum 300 euros par le protho .
Sont cher aussi en Seine et Marne nos amis dentistes .


zorbalegrec
19/11/2021 à 18h12

Une patiente qui vient parce que son bridge zircone 16 15 14 en extension (fait en région parisienne) vient de péter
l'extension s'est barrée
elle me dit
"J'en ai eu pour 1700€ de ma poche et ça casse, ça me fait mal au cul"
je lui réponds
" oui il vous a bien entubé"

Donc un dentiste de CLAYE SOUILLY se reconnaitra peut être

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mer. 24 nov. 2021 08:08

Vous pouvez dire : PUTAIN D DENTISTES . :close_tema: :gigakach:

Ordre national des chirurgiens-dentistes
22t no1vembre .
Assistant dentaire niveau 2 : mise au point

Le Conseil national s’étonne de lire dans les colonnes du CDF daté du 4 novembre dernier que l’Ordre jouerait un « rôle un peu particulier » dans la profession « en militant pour [la création d’un statut d’] hygiéniste » plutôt que pour celui d’assistant dentaire de niveau 2. Le Conseil national s’interroge sur cette position erronée qui lui est prêtée. L’Ordre a été le premier, dans la profession, à plaider avec force pour la création d’un statut d’assistant de niveau 2 salarié, travaillant sous la responsabilité du chirurgien-dentiste. Il n’a jamais défendu la création d’un statut d’hygiéniste. En revanche, le Conseil national confirme les informations de ce même article du CDF selon lesquelles le dossier des assistants dentaires de niveau 2 est en attente au ministère de la Santé.

Ben ben

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Ben ben » mer. 24 nov. 2021 08:48

Invité a écrit :Vous pouvez dire : PUTAIN D DENTISTES . :close_tema: :gigakach:

Ordre national des chirurgiens-dentistes
22t no1vembre .
Assistant dentaire niveau 2 : mise au point

Le Conseil national s’étonne de lire dans les colonnes du CDF daté du 4 novembre dernier que l’Ordre jouerait un « rôle un peu particulier » dans la profession « en militant pour [la création d’un statut d’] hygiéniste » plutôt que pour celui d’assistant dentaire de niveau 2. Le Conseil national s’interroge sur cette position erronée qui lui est prêtée. L’Ordre a été le premier, dans la profession, à plaider avec force pour la création d’un statut d’assistant de niveau 2 salarié, travaillant sous la responsabilité du chirurgien-dentiste. Il n’a jamais défendu la création d’un statut d’hygiéniste. En revanche, le Conseil national confirme les informations de ce même article du CDF selon lesquelles le dossier des assistants dentaires de niveau 2 est en attente au ministère de la Santé.


Pourtant voici que l'on peut lire sur le fronton de l'Ordre :

L'ONCD, un Ordre, une Éthique, au service des Patients. #ONCD.

Non, mais quel culot ! :diablo:

L'ordre des dentistes ignore t'il que les Hygiénistes dentaires de l'UE ont désormais le droit de venir exercer sur notre territoire ? Ce n'est pas le niveau 2 d'assistante dentaire qui empêchera la profession d'Hygiéniste dentaire d'exister !


Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mar. 30 nov. 2021 09:07

Trop pressé de soigner ? Trop pressé de faire du chiffre ? Quelle condamnation ?

Cambrai : Le faux dentiste n’était encore qu’un étudiant
CAMBRÉSISCAMBRAI
dimanche 21 novembre 2021 à 21h09min

Par
Nathalie Delattre

Le faux dentiste a menti à deux vrais professionnels pour travailler avec eux. Aucun incident n’est intervenu parmi la patientèle, tant à Cambrai que dans la métropole lilloise.

Un homme de 28 ans se présente à la barre du Tribunal. On lui reproche d’avoir exercé illégalement, du 5 novembre 2018 au 16 septembre 2020, à Cambrai et du 25 mai 2020 au 30 septembre, à Marquette-les-Lille, l’activité de chirurgien dentiste.

A Cambrai il avait été embauché comme salarié dans un cabinet. Il devait alors envoyer lui même au conseil de l’ordre tous les documents nécessaires. Mais à partir de 2020, la responsable du cabinet doit se rapprocher du conseil de l’ordre car le nouveau professionnel est de plus en plus absent. Et ce pour des motifs divers et variés. Par les représentants départementaux de la profession, celle-ci est informée que ce dernier est également employé dans un cabinet comme chirurgien dentiste libéral dans la métropole lilloise.

Après l’enquête menée par l’ordre, l’homme reconnaît l’exercice illégal de la profession. Alors étudiant en 5e année, il aurait vécu un burn-out à la faculté et avait eu l’envie de travailler le plus rapidement possible. ” Je ne supportais plus la pression à l’Université “, annonce le mis en cause devant le Tribunal sans trop développer malgré l’insistance du président.

” Heureusement il n’y a eu aucun incident “, plaide l’avocate de la dentiste cambrésienne avant de lister les jours que sa cliente a perdu pour traiter ce dossier.

Lire notre article dans l’Observateur du Cambrésis du jeudi 18 novembre 2021.

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mar. 30 nov. 2021 09:16

On ne vous dit pas tout .... 10 mois avec sursis .... c'est un cadeau ... !

Pour couronner le tout, il aurait tenté de tromper la confiance d'autres dentistes en Guyane, avant d'être démasqué. La substitut du procureur Fabienne Cognat-Bourree relève la gêne apportée aux assistantes dentaires, qui ont subi les mécontentements des patients. Elle requiert dix mois d'emprisonnement avec sursis.10 nov. 2021

Y A BON RAC 0

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Y A BON RAC 0 » mer. 1 déc. 2021 13:59

Un dentiste d'Anglet renvoyé devant la justice pour escroquerie
Jeudi 18 novembre 2021 à 4:18 - Par Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque
Anglet
Un chirurgien dentiste installé à Anglet devra bientôt s'expliquer devant le tribunal de Bayonne. Le praticien est soupçonné d'avoir détourné 25 000 euros au préjudice de la CPAM de Bayonne. Les faits remontent à l'année 2017.

Le praticien sera jugé pour escroquerie en février 2022
- Josselin CLAIR
Un chirurgien dentiste qui exerce sur la commune d'Anglet, est renvoyé devant la justice. Le professionnel de santé est soupçonné d'avoir détourné des fonds au préjudice de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) de Bayonne. Les faits se sont déroulés en 2017. Mais en raison de la durée de l'enquête et de l'instruction judiciaire, le praticien ne sera jugé qu'en février 2022.

Des actes médicaux antidatés
C'était donc il y a quatre ans, l'homme est alors sous le coup d'une interdiction d'exercer sa profession en raison d'une décision prononcée par la chambre disciplinaire du conseil de l'ordre des dentistes. La sanction prend effet en décembre 2017 et doit durer une année. Mais le praticien va tout de même poursuivre son activité et pour que la Caisse Primaire d'Assurance Maladie le paye ou rembourse les patients, il antidate les actes.

Renvoyé devant le tribunal correctionnel
Mais les services de contrôle de la CPAM vont découvrir le pot aux roses. Le préjudice pour les deniers publics s'élève a 25 000 euros. Le chirurgien dentiste devra s'expliquer devant la justice. Il sera jugé pour escroquerie en février 2022 devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Bayonne.

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mer. 1 déc. 2021 14:06

Maine-et-Loire : un praticien accusé d'avoir trafiqué les actes de son collaborateur
#FAITS DIVERS
#JUSTICE
Dans le Maine-et-Loire, un praticien accuse son confrère d'avoir modifié et supprimé des actes pendant six ans. Le juge des référés du tribunal d'Angers a été saisi.
Publié le 08 novembre 2021 à 17:34
Avatar
Contenu rédigé par
Raphaëlle de Tappie
Marteau de la justice.


Quand la collaboration tourne au cauchemar. Dans le Maine-et-Loire, un chirurgien-dentiste accuse son collaborateur d’avoir modifié et supprimé des actes pendant six ans, amputant ainsi son chiffre d’affaire de plusieurs millions d’euros. Il a saisi le juge des référés du tribunal judiciaire d’Angers, rapportait Ouest France le 4 novembre.

C’est en novembre 2020 que le Dr Guillaume Dupraz, praticien aux Ponts-de-Cé découvre le subterfuge. « Une collaboratrice débutante a tout vérifié et a constaté que certains actes réalisés pour son patron n’existaient plus », explique son avocat Me Brecheteau, cité par Ouest France. D’après l’avocat, le confrère « avait pris l’habitude addictive de supprimer des actes, d’en rajouter d’autres avec des conséquences importantes sur les chiffres d’affaires ». Entre midi et deux, le docteur Chollet s’introduisait en secret dans le bureau de son collaborateur. Paniqué, le praticien réclame alors une expertise informatique et médicale ainsi qu’une provision de 350 000 € à valoir sur le préjudice. D’après l’expert privé sollicité, 11 500 actes auraient été supprimés ou modifiés depuis 2014.

« Une démesure absolue »
Aujourd’hui, il déclare une perte de chiffres d’affaires de six millions d’euros sur six ans d’exercice. La défense, elle, conteste tous ces chiffres qu’elle juge exagéré. « Ce dossier est présenté dans une démesure absolue. On explique qu’il passait ses journées à intervenir. Ça n’est pas acceptable », assure Me Sandrine Milhaud l’avocate du Dr Chollet Pour elle, le plaignant n’a pas été assez vigilant. « Il a été négligent. Il aurait pu découvrir les choses beaucoup plus tôt. » Selon elle, cette affaire aurait servi à faire pression sur l’accusé, qui serait alors parti dans les quinze jours en cédant sa part à prix bradé, sans avoir le droit d’exercer dans un rayon de cinq kilomètres. Il exerce désormais dans un tout autre endroit.

Quant à savoir ce qui l’aurait motivé à se conduire de la sorte, la défense argue que le praticien « n’a pas été bien accueilli » à son arrivé en 2007 « Dans l’association, il a été mis à l’écart ».

Le conseil départemental de l’Ordre des dentistes a été saisi. Il a transmis l’affaire au conseil régional de l’Ordre.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web et vous proposer du contenu adapté à vos centres d’interêt. En poursuivant votre navigation, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

La perle des perles

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar La perle des perles » mer. 1 déc. 2021 14:19

FAITS DIVERS / JUSTICE
Une championne prothétique .
Elle dévitalisait les dents saines des patients CMU : une dentiste condamnée pour fraude
Par A.F. le 25-10-2019
Elle dévitalisait les dents saines des patients CMU : une dentiste condamnée pour fraude
Une dentiste du Vaucluse a été radiée pour exercice illégal de la chirurgie dentaire et escroquerie. Sept patients se sont constitué partie civile, tout comme les Caisses primaires d'assurance-maladie de la Drôme et du Vaucluse.
"Monstruosité", "faussaire", "son diplôme dans une pochette-surprise"… les mots prononcés jeudi 25 octobre par le procureur à l'encontre du médecin sont cinglants. Elle était poursuivie devant le tribunal correctionnel de Carpentras pour avoir commis à Valréas (Vaucluse) des faits d'exercice illégal de la profession de chirurgien-dentiste fin 2016, mais aussi pour faux, usage de faux et escroquerie, comme le rapporte La Provence. Elle est dorénavant, radiée.

Diplômée de la faculté d'odontologie Paris VII, la quinquagénaire n'avait plus le droit d'exercer à la suite de deux précédentes condamnations de l'Ordre des chirurgiens-dentistes. Elle avait écopé de trois mois puis de trois ans de suspension, en 2007 et 2015. La dernière suspension était effective au 28 juillet 2016. La dentiste a malgré tout continué de pratiquer sa profession plusieurs mois après, bravant l'interdit.

"On en apprend tous les jours. (…) Mais pas au niveau de cet acabit, de cette monstruosité qui est l'archétype, le nec plus ultra de l'exercice illégal de l'art dentaire", s'exclame le procureur, représentant du ministère public. "Vous avez bravé l'interdiction en la mâtinant de faux et d'actes d'escroqueries" poursuit-il, comme le rapporte La Provence. Il est ici fait référence au fait que la praticienne avait fait croire aux victimes que son assurance professionnelle couvrira leurs frais.

400 000 euros de préjudices une première fois, 72 000 euros la seconde

En trois mois d'activité illégale, la dentiste aurait encaissé près de 48 chèques pour un montant de 10 000 euros. Au final le préjudice s'établit à 909 euros pour sept patients, mais aussi 9 260 euros pour la CPAM de la Drôme et 71 934 euros pour celle du Vaucluse.

Ce n'est pas tout. L'enquête de la CPAM, après des plaintes de patients, révèle l'existence de feuilles de soins suspectes, d'actes facturés sans avoir été réalisés voire antidatés pour des patients bénéficiaires de la CMU, ainsi que des soins effectués sur des dents saines.

Lors de sa condition d’exercer de trois ans, ses agissements avaient coûté 400 000 euros à la CPAM pour 170 assurés. Il était question à l'époque d'avoir fait subir des soins non-indispensables à ses patients et des gestes thérapeutiques violents, comme la dévitalisation de sept dents à une personne qui n'en avait nullement besoin. L'ensemble de ses victimes bénéficiaient, là encore, de la CMU.

[Avec La Provence et France Bleu]


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités