Les perles de dentistes !

Pour parler de tout ce que vous voulez
Robert

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Robert » sam. 1 févr. 2020 08:38

Ben, voici l'information que tu voulais sur les piliers dentaire usinés, tu peux donner ces éléments à ta cliente qui a était escroquée par son dentiste . La suite tu nous la diras plus tard qu'on rigole un peu . Amitiés . :drinks:


La multiplication et la complexification de l’offre, dans le domaine des éléments prothétiques en implantologie, en particulier pour les piliers implantaires (catalogues accastillages de plusieurs pages), peuvent contrarier le praticien dans un choix qui pourtant doit être approprié aux particularités cliniques de chaque cas. S’il opte pour un pilier standard, même angulé, le prothésiste devra procéder à une réadaptation, impliquant des pertes importantes de précision. D’autre part, il sera difficile de respecter intégralement le profil d’émergence, puisqu’il ne peut être anticipé, l’embase du pilier n’étant pas modifiable.. pilier-anatomique-titane-zircone Le pilier sur mesure créé par CFAO demeure la réponse à la fois la plus précise et la plus simple pour un résultat optimal. Le pilier est conçu individuellement de façon à garantir l’homothétie des épaisseurs des matériaux et donc la résistance de l’ensemble prothétique. Les prothésistes ont alors une grande liberté en terme de design pour obtenir un pilier avec des profils d’émergence et des angulations parfaitement respectés. Le pilier est ainsi designé et usiné spécifiquement pour chaque patient, au regard de toutes les contraintes cliniques. Le titane s’est imposé en implantologie dentaire comme le matériau de référence pour ses propriétés mécaniques et sa totale biocompatibilité. Nous bénéficions de plus de 40 ans de recul clinique et expérimental sur l’implant lui-même et sur l’ensemble des éléments prothétiques s’y joignant, comme les piliers et les vis. Aujourd’hui, il existe des piliers sur mesure en titane, mais aussi en zircone et en bi-matériaux titane-zircone, qui peuvent dans certaines circonstances cliniques, améliorer l’esthétique des zones visibles tout en respectant les impératifs de biocompatibilité et de bio-mécanique. Le point de vue du prothésiste (Laboratoire Crown Ceram) David Claudel, Maître prothésiste Le pilier implantaire sur mesure fait partie de notre fabrication quotidienne depuis maintenant plusieurs années. Notre connaissance des différents systèmes du marché, de leurs avantages et inconvénients, ainsi que la maitrise des matériaux et de leurs moyens de production entièrement gérés en interne permettent à notre Laboratoire d’être également source de conseil et de réactivité dans le choix de la restauration prothétique. Pour le cas clinique présenté, c’est la convergence trop importante des implants qui nous a conduits à proposer au praticien des piliers monolithiques en titane. Une restauration en titane-zircone nous aurait obligés à des compromis tant sur le plan esthétique que sur le plan mécanique engendrant un risque sur la pérennité du travail. Pour ce qui est de la conception propre, notre outil de conception 3Shape nous a permis d’être en parfaite adéquation avec la requête du praticien, tant dans l’appui de la zone gingivale, en respectant la hauteur des tissus, que dans la compression de ces derniers.

Retrouvez cet article sur : http://www.lefildentaire.com - "Pilier implantaire sur mesure. Intérêts de la CFAO . Une réponse personnalisée pour chaque cas clinique"

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » dim. 2 févr. 2020 19:04

aurent delabouse
18 décembre 2016 à 19 h 22 min

j’essaye de comprendre. lorsque vous prenez un café dans un bistrot à 1,20 Euros, sachant qu’il y a 10 cents d’eau chaude +café vu que c’est ce que vous ingurgitez pourquoi est il facturé autant? Parceque pour le faire il faut une structure, des employés, des periodes non productives à compenser , etc … et bien chez votre dentiste c’est pareil, de plus le prothesiste ne sait pas comment décider de telle ou [quote][/quote]telle prothese, comment prendre une empreinte, il ne sait meme pas comment steriliser du materiel medical. et bien c’est cela que que vous payez, un cabinet coute entre 100 et 200 euros de l’heure hors salaire du dentiste. Mais le pire , ce n’est pas ceci , en fait si les dentistes ne faisaient que de la prothese les tarifs seraient bien plus bas, mais le probleme c’est que 70% des actes de la dentisteries sont réalisés à perte, donc bien évidemment qu’il y a une compensation sur la prothese, sinon le cabinet fait faillite. c’est trés simple.

Et cela date de 2016 ....

Patient .

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Patient . » mar. 4 févr. 2020 07:58

Pour alimenter votre forum , on peut pas les arrêter ces gens ?

:gigakach:

L’homme a escroqué la CPAM de près de 180.000 euros entre 2010 et 2013. Il surfacturait des actes ou pratiquait des actes non justifiés sur des patients bénéficiant de la CMU.



Fin de partie pour l’ancien dentiste d’Orbec, dans le Calvados. L’homme a été condamné à deux ans de prison pour avoir escroqué pendant des années la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Selon un compte-rendu de France Bleu, tout est parti d’une plainte d’une patiente déposée en 2010. Alors qu’elle va se faire soigner un simple plombage dans le cabinet du dentiste, elle reçoit un relevé de l’assurance maladie où figurent 12 prothèses facturées pour un montant total de 2.600 euros.

Une enquête de la CPAM du Calvados révèle alors plusieurs éléments troublants. Le cabinet, qui affiche le troisième plus gros chiffre d’affaires du Calvados reçoit de nombreux patients bénéficiant de la couverture médicale universelle (CMU). Il les soigne particulièrement bien : le dentiste affiche trois fois plus d’extractions dentaires que la moyenne, facture des détartrages non réalisés et prescrit de nombreuses prothèses qui ne sont pas toujours posées. Au total, 155 cas de patients suspects sont identifiés.

25 prêts pour trois millions d’euros

Ces pratiques ont eu lieu de 2010 à 2013 et ont permis au praticien de récupérer 179.000 euros au détriment de la CPAM du Calvados et de l’Orne, de la Mutualité sociale agricole ou l’ancien RSI. À l’audience, le dentiste a, de son côté, invoqué des actes par assimilation. "Comme la pose d’un bridge ne rentre pas dans la nomenclature, je facturais des couronnes et un appareil mobile", a-t-il expliqué. Même explication pour les arrachages de dents. Des arguments qui n’ont pas convaincu : quand les confrères du dentiste facturent en moyenne 100 euros de soins par patient CMU, lui est à 2.314 euros, rappelle France Bleu.





>> A lire aussi - Dentistes, opticiens... pour eux, la Sécu reste une vraie corne d'abondance

Des revenus qui ont permis au dentiste d’Orbec de mener un train de vie confortable : plus de 20.000 euros de revenu par moins, des dépenses carte bleue pour plus de 10.000 euros et plusieurs maisons dont une de 360 m² à Orbec… Une folie des grandeurs qui a pu pousser le dentiste à escroquer la CPAM surtout qu’en 2012, l’homme affichait un taux d’endettement de 143% avec 25 prêts en cours pour plus de trois millions d’euros.

Face à ces pratiques douteuses, l’homme a été radié du conseil de l’ordre en 2015. Un "acharnement" selon le praticien. Cinq ans plus tard, c’est la justice qui le condamne à deux ans de prison ferme et un an avec

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » sam. 22 févr. 2020 13:55

L'année commence par une belle galéjade dentaire !
Le tact et mesure n'est plus en mesure ?
Les dentistes restent des arracheurs de dents et des revendeurs de prothèses !
Le reste à charge zéro ( RAC 0 ) ne change rien à la donne, ou plutôt oui, le RAC les enrichit encore plus qu'avant !
Quand donc le commerce illégal des dentistes se verra t'il interdit ?



Charte d'engagement du chirurgien-dentiste : à afficher dans vos cabinets !
Fil d'Ariane

Accueil Les CDF Actualités Générales

23 janvier 2020
#qualité
#Charte
#transparence
#Obligations
Pourquoi une charte ? Parce qu'il devient important aujourd'hui de promouvoir la qualité de notre environnement professionnel, de répondre à une demande de transparence, de communiquer sur les obligations réglementaires appliquées dans nos cabinets.

charte engagement .

Lors du Conseil d’administration confédéral des CDF des 18 et 19 octobre 2019, le pôle « Entreprise libérale » a proposé au vote des délégués départementaux une charte d’engagement du chirurgien-dentiste. Ce document est l’aboutissement d’une réflexion menée depuis plusieurs années, notamment lors du Congrès de Giens en 2018. Elle s’appuie sur le constat impératif de :

Téléchargeable ci-dessous, la charte d’engagement du chirurgien-dentiste liste les bonnes pratiques qui font le quotidien du praticien envers ses patients.

- Promouvoir les exigences minimales mais essentielles de l’environnement professionnel des chirurgiens-dentistes, garantissant la crédibilité des professionnels libéraux que nous sommes dans le système de santé français ;

- Répondre à la demande de plus en plus importante de transparence souhaitée par les patients sur les conditions dans lesquelles ils sont soignés ;

- Communiquer sur les obligations règlementaires mises en oeuvre dans les cabinets dentaires, afin de ne pas laisser l’impression que seuls d’autres types de structures sont à même de fournir les garanties nécessaires à une pratique sûre de la chirurgie dentaire.



Dans cet esprit, Les CDF proposent un outil de communication simple à destination des patients pour valoriser les bonnes pratiques :

Lutter contre les discriminations dans l’accès aux soins ;
Promouvoir des soins de qualité, conformes aux données acquises de la science, en mettant l’accent sur les soins conservateurs et préventifs, comme cela a été fait lors des dernières négociations conventionnelles ;
Assurer une sécurité sanitaire tant du point de vue de la maîtrise du risque infectieux que de la conformité des dispositifs médicaux réalisés dans les cabinets dentaires ;
Délivrer aux patients une information claire et loyale :
Protéger les informations médicales qu’ils confient aux différents praticiens ;
Leur assurer un confort pendant les soins, car trop de patients ont encore peur de franchir la porte d’un cabinet dentaire.


Outil de promotion de notre profession envers nos patients, cette charte montre notre engagement dans notre métier afin de toujours mieux soigner et continuer à leur redonner le sourire. Elle a vocation à évoluer, à s’adapter à notre exercice qui se trouve en pleine mutation, et donc à s’améliorer au fur et à mesure des années.



Télécharger la charte d'engagement du chirurgien-dentiste
Articles qui pourraient vous int

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 993
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar BenDenturo » sam. 29 févr. 2020 17:57

Un dentiste a été condamné, vendredi, par le tribunal correctionnel de Nîmes (Gard),​ à un an de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, pour escroquerie.

Le praticien, qui remplaçait temporairement un dentiste dans un cabinet de Nîmes, a avoué avoir cassé volontairement des dents entre 2010 et 2011, rapporte Objectif Gard, pour que les particuliers aient recours à des prothèses dentaires. Certains actes n’étaient jamais réalisés, d’autres comptabilisés plusieurs fois, poursuit le site d’actualité.
Le dentiste en titre relaxé

Il devra aussi verser des dommages et intérêts à la Caisse primaire d’assurance maladie.

Le dentiste en titre, qui était poursuivi pour complicité d’escroquerie, a été relaxé.
Justice

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mar. 3 mars 2020 08:01

Et voici la perle d'honneur ! :big_boss:


Une dentiste exerçant dans le Finistère a été condamnée à six mois de prison avec sursis par le tribunal de Brest pour ne pas avoir déclaré son assistante dentaire. Elle aurait expliqué souffrir de « phobie administrative ».

L’affaire remonte à novembre 2012. La chirurgienne-dentiste recrute l’une de ses clientes et l’emploie jusqu’en décembre 2013. Payée tous les mois par chèque, la collaboratrice ne reçoit, en revanche, aucun bulletin de salaire. C’est à la suite d’un arrêt maladie que l’employée découvre qu’elle n’a fait l’objet d’aucune déclaration. Pas de déclaration préalable à l’embauche, pas de contrat de travail, aucune trace du côté de l’Urssaf. Les difficultés ne tardent pas pour l’employée, d’origine canadienne, qui n’obtient aucune régularisation de la part de son employeur qui se sépare d’elle. Une première procédure menée devant les prud’hommes donne gain de cause à l’employée qui éprouve cependant toutes les peines du monde pour récupérer son argent après la rupture abusive du contrat… qu’elle n’a jamais signé. Une première convocation de la dentiste devant le délégué du procureur n’est pas honorée. Au cours d’un deuxième rendez-vous, elle affirme assurer les paiements par virement bancaire. Nouveau mensonge de la praticienne qui continue d’exercer dans sa ville mais refuse toujours les convocations de l’Urssaf.
Insolvabilité organisée

Appelée à se présenter, ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Brest, la chirurgienne-dentiste brillait, une fois de plus, par son absence. Pas d’avocat pour la défendre. Celle de la victime rappelait le calvaire et le pénible parcours judiciaire subis par sa cliente : 10 000 € demandés au titre du préjudice moral. La représentante du parquet revenait sur l’absence totale de collaboration de la chirugienne-dentiste en requérant une peine de six mois de prison avec sursis, à titre d’avertissement. Peine suivie par le tribunal mais assortissant sa décision d’une obligation de dédommager la victime dans un délai de 24 mois. Obligation également de continuer à travailler dans l’optique de faire cesser une insolvabilité savamment orchestrée, à en croire les huissiers dans l’impossibilité de récupérer les premières sommes demandées. Le tribunal ajoutait 8 000 € de dommages et intérêts pour la victime, 1 000 € à l’Urssaf et le paiement de 2 000 € pour les frais de procédure. Un nouvel accès de « phobie administrative » pour celle qui continue d’exercer, après avoir été écartée des remboursements de la Sécurité sociale, pouvant entraîner la révocation de ce sursis.

Lulu .

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Lulu . » mar. 3 mars 2020 08:18

[b]Par contre , dans ce cas, pas de perle d'honneur ... mais une perle d'horreur !
L'assassin a perdu les pédales !
[/b]

Au fait la clientèle de ce malheureux dentiste amoureux risquait de choper le sida en se faisant soigner chez lui ? :fie: :fie:


L’amant du dentiste de Dourdan retrouvé mort mis en examen et écroué
Après la découverte lundi dernier du corps d’un dentiste de l’Essonne enserré dans une bâche plastique à son domicile d’Eure-et-Loir, un suspect a été mis en examen et écroué ce dimanche.
Coulombs (Eure-et-Loir), le 18 février 2020. Le corps sans vie de Jorge Brion, chirurgien dentiste à Dourdan (Essonne), a été retrouvé enveloppé dans une bâche.
Coulombs (Eure-et-Loir), le 18 février 2020. Le corps sans vie de Jorge Brion, chirurgien dentiste à Dourdan (Essonne), a été retrouvé enveloppé dans une bâche. LP/Florian Garcia
Par Ronan Folgoas et Jérémie Pham-Lê
Le 23 février 2020 à 18h46, modifié le 24 février 2020 à 06h41

L'enquête sur le mystérieux décès de Jorge Brion progresse à grands pas. Ce dentiste de 53 ans a été retrouvé mort lundi 17 février dans sa maison bourgeoise du XIXe de Coulombs (Eure-et-Loir) recouvert d'un drap lui-même enroulé dans une bâche plastique. Selon les résultats de l'autopsie, le corps dénudé de cet homme d'origine argentine présentait une plaie profonde au poignet gauche, causée par une arme blanche, et des traces de liens autour du cou. Le décès remonterait au week-end précédant la découverte de sa dépouille.

Selon des sources concordantes, les gendarmes de la section de recherches d'Orléans ont interpellé vendredi en région parisienne un homme soupçonné d'être impliqué dans le meurtre. D'abord placé en garde à vue, ce trentenaire domicilié dans l'Essonne a été déféré devant un juge d'instruction, mis en examen et écroué. Une information confirmée par le procureur de la République de Chartres, Rémi Coutin, qui évoque une « affaire complexe » sans vouloir en dire plus à ce stade.

D'après nos informations, les enquêteurs ont acquis la certitude que le suspect avait passé au moins une partie du week-end au domicile de Jorge Brion. Les deux hommes entretenaient d'ailleurs des relations sexuelles depuis peu de temps sans pour autant être officiellement en couple. Le trentenaire a été confondu à l'issue d'une enquête d'environnement du dentiste complétée par des analyses de téléphonie et l'exploitation de prélèvements ADN, menées avec le concours des experts de l'IRCGN (la gendarmerie scientifique).

Le portefeuille de la victime, qui avait disparu, a été retrouvé lors de la perquisition au domicile du suspect, par ailleurs connu pour des faits de droit commun. En revanche, le téléphone portable de Jorge Brion reste introuvable .

ben ben

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar ben ben » ven. 3 avr. 2020 11:30

Lisez bien les bonnes intentions des arracheurs de dents revendeurs de prothèses .... j'ai fait un petit sondage au téléphone .... croyez moi sans insister on obtient un rendez vous ..... encore plus vite que d'habitude .... et le plus beau c'est que les prothèses amovibles font désormais partie des urgences ...
:focus:


Face au Covid-19, les chirurgiens-dentistes sont en première ligne du fait de la proximité exigée par les soins aux patients. Aussi, devant la crise sanitaire, le président du conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes (ONCD), Serge Fournier, a-t-il enjoint aux praticiens de cesser toute activité de soins non urgents. « Je demande aux chirurgiens-dentistes de rester dans leur cabinet, afin de réguler dans l’immédiat le flux des urgences ».

Les chirurgiens-dentistes que nous avons interrogés ont reporté leurs rendez-vous et n’assurent plus que les urgences, conformément au mot d’ordre de l’ONCD. Le chômage partiel des employés a déjà été mis en place par les praticiens, à l’image de Catherine, qui exerce à Paris : « Mes six assistantes secrétaires ont été mises en chômage technique ». Ses associés partis se mettre « au vert », elle a fermé son cabinet et transféré la ligne de téléphone à son domicile pour assurer les urgences. La praticienne a aussi d’ores et déjà pris des mesures économiques et demandé à son expert-comptable de réaliser les demandes de report de prélèvement de l’URSSAF et des impôts. Elle a constaté avec satisfaction que la « CARCD a décidé spontanément de ne pas effectuer de prélèvement au mois d’avril ».
Enfin, elle a créé un groupe WhatsApp avec les membres de son équipe pour pouvoir communiquer rapidement. Et elle profite de son temps libre pour faire toutes les activités qu’elle reportait habituellement : rangement, yoga et lecture de magazines.

Invité

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar Invité » mer. 29 avr. 2020 13:53

Non mais franchement, c'est pas la meilleur perle ? Des dentistes à poils !

Déconfinement : nos dentistes posent nus pour protester contre le manque de masques
Emmanuelle Jung, journaliste santé

Emmanuelle Jung, journaliste santé, mis à jour le 27/04/2020 à 10:43
Pour dénoncer l'absence de masques mis à leur disposition avant le déconfinement, des dentistes ont décidé de frapper fort via les réseaux sociaux. En tenue d'Eve, ces derniers n'ont pas hésité à se photographier avant de partager le cliché sur Instagram. Une opération qui prend de l'ampleur avec 75 photos dénudées qui circulent, identifiées par le hashtag #dentisteapoil. Aperçu via notre diaporama. Attention les yeux !

Le déconfinement approche à grands pas. Et ce n'est pas pour déplaire aux Français et aux commerçants. À partir du 11 mai prochain, les enfants retrouveront le chemin de l'école, les magasins pourront à nouveau accueillir les clients (non pas sans appliquer les gestes barrières), quant aux coiffeurs, ils pourront reprendre leurs ciseaux.

Malgré tout, certains experts émettent quelques réserves au déconfinement. C'est notamment le cas du Conseil Scientifique qui craint une seconde vague de coronavirus et une mise en danger des citoyens. Pour limiter le risque de propagation du Covid-19, le Conseil Scientifique prône le port du masque généralisé : pas seulement dans les transports et les écoles, mais dans tous les lieux accueillant du public. Il doit être "systématique" pendant les mois suivant la levée du confinement, selon les médecins.

Seulement voilà encore faut-il pouvoir appliquer ce conseil... Selon un consensus de 42 000 chirurgiens dentistes français, les masques disponibles sont loin d'être suffisants pour protéger tout le monde.
Déconfinement : les dentistes n'ont plus de gants en stock !

Depuis le 17 mars, début du confinement, la majorité des dentistes ont voulu contribuer à la lutte contre le coronavirus, en faisant don de leurs équipements de protection individuelle aux soignants les plus exposés, aux maisons de retraite ainsi qu'aux structures d'urgence. Résultat : les dentistes n'ont désormais plus de gants en stock, ni de masques.

En vu du déconfinement qui approche, le ministre de la Santé, Olivier Véran, leur a promis 150 000 masques. Or, selon les 42 000 chirurgiens dentistes de France, on est loin du compte.

Comme l'explique à l’antenne de LCI Patrick Solera, patron de la Fédération des Syndicats dentaires libéraux, vu le nombre de dentistes en France, cela fera "3,75 masques par praticien".

"Les dentistes sont en colère car ils sont à poil. Ils ne doivent pas soigner car ils ne le peuvent pas", peut-on lire sur la page Instagram du chirurgien dentiste David Nataf.

"Lorsqu’on soigne un patient, nous sommes à 30 ou 40 cm de lui, en vaporisant des micro-gouttelettes qui contiennent des virus et des bactéries projetés jusqu’à 2 mètres autour de nous", affirme de son côté au micro de France Inter, le docteur Thierry Desaule, qui exerce à La Clusaz (Haute-Savoie).

Une série de photos prises en tenue d'Eve dans les cabinets dentaires

Face à leurs cris d'alerte restés sans réponse, les dentistes ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure. Ils ont alors lancé l'opération baptisée #dentisteapoil. Il s'agit d'une série de clichés de praticiens posant nus, partagés sur le réseau social Instagram, pour protester contre la réouverture prochaine des cabinets dentaires le 11 mai prochain. Ces derniers veulent faire comprendre qu'il est inenvisageable d'accueillir les patients dans ces conditions.

Afin de dénoncer l'absence de masques et de gants mis à leur disposition, alors que leurs cabinets se préparent à rouvrir, les dentistes ont relayé une série de photos choc, prises en tenue d'Eve, dans leurs cabinets dentaires.
Notre dossier : Coronavirus (COVID-19) : symptômes, causes, traitements, transmission

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 993
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Les perles de dentistes !

Messagepar BenDenturo » mer. 6 mai 2020 09:43

Dentiste le 11 mai, ! Sujet piqué dans le forum d'eugenol qui décrit parfaitement l'état d'esprit normal des dentistes ... s'en mettre plein les fouilles avec les prothèses ....
Lisez donc braves gens !

Dentistes le 11 mai .
Voila ça va être comme cela :

-c'est bien aéré
-pas de masque : introuvable
-pas de calot , pas de surblouses
-pas de crachoir
-pas de wc pour les patients
-pas d'assistante : 0 risque
-pas de rotatif
-pas de detatrage , faut bien que les dents tombent pour gagner ma vie !
-et de la prothèse finalement c'est bon ça

voila une belle tranche de vie


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité