Copains comme cochons !

Pour parler de tout ce que vous voulez
Bureau RDF .

Re: Copains comme cochons !

Messagepar Bureau RDF . » lun. 22 avr. 2019 09:24

Visiteur a écrit :
Protho calme a écrit :
Proto en colère . a écrit :Savez vous que l' UNPPD à fait un sondage , on ne sait pas comment ni auprès de qui, sondage qui donne pour résultat que 60%
de cons sont opposés à la facturation directe au patient de ses DMSM . Ce genre d'action prouve bien l'allégeance de ce syndicat à la voyoucratie dentaire , comme vous le dites si bien .
:diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo: :diablo:
Merci les gars, vous êtes l'honeur de la profession .
:hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good: :hi: :good:


C'est bien beau, alors expliquez nous comment la facturation directe au patients règle le problème de l'import ?


Ca le règle pas cela le déplace:
Les laboratoire d'imports vont acheter le droit de le faire et ca sera encore plus la fête pour eux !
C'est pour cela que si il y avait, je dis bien si il y avait une facturation directe il faudrait que ce soit bien encadré, mais cela reste de l'utopie pour le moment.
De toutes façons avec la mondialisation, les chinois ont le droit de travailler aussi et c'est souvent largement aussi bien que ce qui se fait en France.
Tout n'est qu'une question de cout dans une certaine mesure.
Maintenant il faut peut être penser a faire mieux qu'eux pour vendre correctement avec un savoir faire qu'ils n'ont pas, autrement il restera que de l'import !
La guerre des prix avec l'import est perdu d'avance !
Ce que les chir dents n'ont pas vu c'est que avec les tarifs ultra détaillés avec plusieurs lignes pour une CCM font qu'ils vendent pratiquement au même prix que si c'était fabriqué en France, c'est un peu rigolo non ?

Visiteur, la solution est simple : le rigolo qui est en photo avec le chef des dentistes n'a qu'une chose à faire, faire voter une loi obligeant le patient ,si il veut être remboursé, à payer directement au fabricant sa ou ses prothèses .
Vous voyez un patient se rendre en Chine, à Madagascar , en Turquie ou ailleurs pour payer le fabricant ?
Ceci ne sera possible que si le Ministère de la Santé pratique la séparation des actes lui aussi , c'est à dire que la sécu rembourse tout le traitement prothétique, tout le traitement prothétique en incluant la prothèse comme un soin, soin payé au fabricant * ! De fait elle ne rembourserait que les prothèses fabriquées en France, soit prescrite par des dentistes français, quel patient irait en Chine faire prescrire et fabriquer ses prothèses ?
Déjà dans les devis dentaires les DMSM sont considérés comme des soins ! D'ailleurs les preneurs d'empreintes sont accusé et condamné sous le prétexte que leurs fabrications sont des traitement prothétiques incluant les prothèses sous le vocable de soins !

* Pour cela il faudrait que la profession deviennent paramédicale ou profession de santé .



Bien entendu, la véritable solution serait que les dentistes cessent de pratiquer leur art comme un commerce, et que ce soit la sécu qui paye directement les prothésistes .
Suis assez clair ? Sans quoi je peux revenir pour l'explication de texte .
Ceci n'est pas une utopie .

ben ben

Re: Copains comme cochons !

Messagepar ben ben » mer. 5 juin 2019 23:24

monsieur BENHAIM,




En reponse a votre mail du 20 mai dernier, je viens ici vous donner quelques precisions sur les positions et revendications actuelles de l'UNPPD. J'exprime autant que possible nos opinions au travers des news letter et editos reguliers que vous ne manquez pas de lire comme je peux le constater.

l'UNPPD represente les prothesistes dentaires francais depuis de nombreuses annees et se fait le relais des avis exprimés par les professsionnels dans les regions.

en tant que president de l'UNPPD et comme l'ont fait mes predecesseurs, je me dois de relayer les opinions du plus grand nombre.

Notre profession est en pleine mutation depuis quelques années. Le developpement des outils numériques bouleverse les circuits de fabrication et les organisations économiques et financières des laboratoires de prothese dentaire. Si la concurrence des pays à bas cout de main d'oeuvre reste tres présente, d'autres formes de concurrences apparraissent au travers des industrielles et des chirurgiens dentistes euxmêmes. Il est toujours difficille de presager de l'avenir mais ce qui est certain, c'est que notre profession comme beaucoup d'autres devra changer de modèle à tres court terme a l'echelle d'un metier qui existe depuis de nombreuses années.

La production de prothese dentaire avec ou sans machine outil reste l'activité de base du prothesiste dentaire. Les changements de structure d'entreprise nous amenerons certainenement a avoir des besoins de competence qui ne se faisait que partielement sentir juqu'a present; au dela des techniciens ce sont , d'operateurs CFAO, de responsables qualité, de gestionnaires ou de commerciaux dont les laboratoires auront besoin, mais la profession aura egalement besoin de formateurs voir d'ingenieurs.

Je connais vos preoccupations et le combat qui a été le votre pour faire reconnaitre une activité qui est toujours considerée comme de l'exercice illégal de l'art dentaire ou de la medecine buccale comme on le dit aujourd'hui.

Parmi les activités qui existeront a l'avenir emmergera sans doute celle d'un service direct au patient. Est il normal qu'aujourd'hui on puisse acheter un protège dent ou une gouttière anti ronflement au supermarché alors que notre profession n'a pas le droit de le proposer. Au dental forum, nous avons mis en avant l'activité de l'entretien des protheses dentaires dans les maisons de retraite qui represente aujourd'hui un scandale sanitaire pour nos ainés. Beaucoup de personnes restent aujourd'hui partiellement edentées faute de moyen, alors que les tarifs pratiqués par les chirurgiens dentistes notamment pour les protheses amovibles sont largement surevalués par rapport au cout reel. Mais l'avenement d'un prothesiste dentaire clinicien ne pourra avoir lieu que dans le cadre d'une reglementation stricte incluant une formation obligatoire. Cela existe dans d'autre pays européens et l'harmonisation progresse rapidement dans beaucoup de domaine comme dans celui des activités dentaires. L'UNPPD suivra avec interêt les developpements d'activités nouvelles dans le domaine de la prothese dentaire et sera force de proposition pour que le prothesiste dentaire soit reconnu comme acteur de la santé bucco dentaire.

l'UNPPD demande la dissociation de l'acte prothétique parcequ'elle ne peut etre que la seule reponse a une reelle transparence en matiere de prothese dentaire. Les organisations de prothesistes dentaires en europe oeuvreront encore prochainement ensemble pour que le certificat de conformité soit remis obligatoirement au patient precisant ainsi l'origine de fabrication.

Nous demandons egalement la reconnaissance de notre profession au travers d'une exigence de qualification au niveau III parceque notre activité depasse de loin le cadre artisanal de part la finalité medicale de la realisation de prothese dentaire.



je vous laisse découvrir dès ce debut de semaine, mon dernier edito qui traite de qualification et d'activité partielle.



Bien cordialement.







laurent MUNEROT
president de l'UNPPD

Non, vous ne rêvez pas, cette lettre est bien du président de l'UNPPD ! elle date du 29 mai 2016 !
Aujourd'hui Mr Munérot fricote avec le lobby dentaire * ! Dans l'intérêt de sa profession ?
Nous en doutons fort, alors pour qui ? Et bien pour les gros labos qui dirigent ce syndicat fantoche !
Que sont devenus les demandes de ce syndicats que vous venez de lire !
Ma foi, posez lui la question !!!

La photo de ces deux individus est assez explicite : c'est un PACS interprofessionnel !


Sujet remonté par Anonymous le mer. 5 juin 2019 23:24.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités