LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Pour parler de tout ce que vous voulez

newprotho .

Re: LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Messagepar newprotho . » sam. 3 nov. 2018 08:37

Si je comprend, ce prothésiste qui retourne devant le tribunal peut faire des essayages et des réglages de prothèses en bouche sur toutes sortes de prothèses, mobiles et fixes mais il n'aura toujours pas le droit de prendre les empreintes .
A quoi cela lui sert il ? Qui veut bien m'expliquer ? Merci d'avance .




Alberto C
Messages : 4
Enregistré le : lun. 12 nov. 2018 14:10
Contact :

Re: LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Messagepar Alberto C » lun. 12 nov. 2018 14:23

Modifié en dernier par Alberto C le lun. 12 nov. 2018 14:30, modifié 1 fois.

Alberto C
Messages : 4
Enregistré le : lun. 12 nov. 2018 14:10
Contact :

Re: LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Messagepar Alberto C » lun. 12 nov. 2018 14:28

Google translate speaks French better than me...
Je suis un denturologue australien. Ici en Australie, nous travaillons légalement depuis 1974. Nous n’avons pas de problèmes avec le public, et même nous entretenons une bonne coopération avec les dentistes. Moi, je n'ai mon diplôme qu'à partir de 2013. Depuis septembre 2018, j'ai maintenant un dentiste dans ma clinique. J'ai d'autres collègues qui ont fait la même chose. Le dentiste effectue les extractions et autres travaux cliniques et quitte le travail de prothèse pour moi. Quel est le problème pour vous, dentistes? Pourquoi ne parlez-vous pas à vos collègues où la déturologie est légale pour savoir quels sont ses avantages? En fait, il y a plus d'avantages que l'inverse ou la profession ne serait pas légalisée dans tant d'autres pays ...

Alberto C
Messages : 4
Enregistré le : lun. 12 nov. 2018 14:10
Contact :

Re: LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Messagepar Alberto C » lun. 12 nov. 2018 14:36

Vous, dentistes, devriez cesser de nous considérer comme des concurrents, nous sommes un complément nécessaire à la dentisterie. En fait, le General Dental Council de Grande-Bretagne nous a inscrits dans sa liste de professions complémentaires à la dentisterie. Un exemple à suivre peut-être. En Australie, nous avons notre propre association, mais nous sommes enregistrés dans le cadre d'une agence de santé publique, ainsi que de tous les autres prestataires de santé à des conditions égales


SCHEDULE
The General Dental Council (Professions Complementary to Dentistry) Regulations 2006
The General Dental Council make the following Regulations in exercise of their powers conferred under section 36A(2) and (3) and 52(1A) and (1B) of the Dentists Act 1984(1).

The General Dental Council have consulted in accordance with section 36A(5) of that Act.

Citation, commencement and interpretation
1.—(1) These Regulations may be cited as the General Dental Council (Professions Complementary to Dentistry) Regulations 2006 and shall come into force on 31st July 2006.

(2) In these Regulations—

“the Act” means the Dentists Act 1984; and
“the appointed day” means the day on which these Regulations come into force.
Specified professions complementary to dentistry and specified titles
2. In the following Table—

(a)the professions complementary to dentistry listed in the column headed “Profession” are specified for the purposes of section 36A(2) of the Act (professions complementary to dentistry); and
(b)the titles which apply to a specified profession are those listed in the corresponding entry in the column headed “Titles”.
Profession Titles
The profession pursued by clinical dental technicians clinical dental technician, clinical dental technologist, denturist
The profession pursued by dental nurses dental nurse, dental surgery assistant
The profession pursued by dental technicians dental technician, dental technologist
The profession pursued by orthodontic therapists orthodontic therapist, orthodontic auxiliary

ioland

Re: LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Messagepar ioland » lun. 12 nov. 2018 17:20

Bonjour à tous,

J'ai une question précise est ce que la prise d'empreinte digitale(scanner intra orale) est considérée elle aussi comme un acte médical,
en soit, il s'agit d'une multitude de photos à la seconde donc...
des avis?



Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité