Page 1 sur 2

LE CHOC

Posté : ven. 23 mars 2018 16:21
par Invité
Et ce n'est que le début d'un long, long, long burn burn out out out avec désormais l'accès partiel en vigueur :biggrin:

lechoc.png
lechoc.png (248.05 Kio) Vu 571 fois

Re: LE CHOC

Posté : ven. 23 mars 2018 17:44
par Old Proto
Je cours acheter des mouchoirs et je reviens ! :cray:

Re: LE CHOC

Posté : sam. 24 mars 2018 10:13
par superben
Pôvres dentistes aux burnes outragées ! Prions pour eux avec ferveur ! :beg:

Re: LE CHOC

Posté : sam. 24 mars 2018 19:04
par Tic tac denturo
3 jours et demi travaillés par semaine , 2 à 3 mois de vacances annuelles ,un train de vie de ministre avec un salaire mensuel estimé entre 8 et 12 mille euros et l’ ONCD nous parle de burn out !! Non non je dirai plutôt les casses burnes ,,out

Re: LE CHOC

Posté : dim. 25 mars 2018 08:27
par ben ben
Tic tac denturo a écrit :3 jours et demi travaillés par semaine , 2 à 3 mois de vacances annuelles ,un train de vie de ministre avec un salaire mensuel estimé entre 8 et 12 mille euros et l’ ONCD nous parle de burn out !! Non non je dirai plutôt les casses burnes ,,out


Petite anecdote : ma fille , prof de français, donne de cours à des personnes en reconversion professionnelle , passant dans les rangs, elle entend la conversation suivante :

- Pourquoi t'es ici ?
- 6 mois de chômage, fallait que je bouge et toi ?
- Moi ? J'avais un bon métier, mais j'ai craqué !
- Qu'est ce que tu faisais ?
- Je suis prothésiste dentaire !
- Putaing, c'est un beau métier, ça paye en plus ....
- Tu veux dire un métier de merde , les dentistes te rendent fou, c'est des zéros en prothèses, ils sont radins ,des horaires à la con, toi tu travaillent les dimanches et les jours de fête pendant que ces cons vont au golf ! Avant de craquer j'ai tout viré, mon matériel, les dentistes , j'en pouvais plus !

Ce prothésiste était installé à Aubagne ..... à cette heure il apprends un nouveau métier : PIZZAÏOLE !

Tout est véridique !!

Re: LE CHOC

Posté : dim. 25 mars 2018 14:45
par Hi Hi
Pauvres types, venez passer une journée dans un cabinet dentaire, ensuite vous vous la fermerez . :diablo:

Re: LE CHOC

Posté : lun. 26 mars 2018 14:09
par Ho Ho
Hi Hi a écrit :Pauvres types, venez passer une journée dans un cabinet dentaire, ensuite vous vous la fermerez . :diablo:


Pas un seul ne prothésiste désire exercer votre profession, venez passer une journée dans un labo de prothèses , ensuite c'est vous qui la fermerez .
:drinks:

Re: LE CHOC

Posté : jeu. 5 avr. 2018 15:31
par mathieu
Bonjour,

je suis chirurgien-dentiste, avec une pratique limitée à l'odontologie pédiatrique. Je ne me reconnaît absolument pas dans ce que vous dites. Je travaille 4,5 jours par semaine, soit 45 heures de fauteuil, et mes revenus avant impôts sont de 50000 euros annuels. Ce qui au vu de l'investissement et du stress me semble raisonnable. Ces revenus viennent majoritairement du NCP tant les actes sur les enfants sont pris en charge de façon dérisoire (16 euros une pulpotomie, ce n'est pas sérieux).
Je n'ai pas d'avis tranché sur la denturologie, ne faisant pratiquement pas de prothèse amovible, sauf chez des enfants, ce qui est rare et que les denturologistes ne semblent pas faire. Je crois que chacun doit pouvoir faire son travail, si c'est pour le bénéfice de tous et en particulier des patients.

Je pense surtout sincèrement qu'il ne faut pas juger et préjuger de ce que vivent les autres, je vous assure que certains chirurgiens-dentistes sont dans la difficulté, pas forcément financière. Le prothésiste avec lequel je travaille, surtout pour les inlays chez l'ado roule dans Porsche cabriolet magnifique (pas grâce à moi ni à mes patients) et je trouve ça super, il fait du bon boulot. Il y a donc de nombreuses situations, et nous gagnerons tous à ne pas faire de généralités.

Bien à vous

Mathieu

Re: LE CHOC

Posté : ven. 6 avr. 2018 08:37
par Chirdent
mathieu a écrit :Bonjour,

je suis chirurgien-dentiste, avec une pratique limitée à l'odontologie pédiatrique. Je ne me reconnaît absolument pas dans ce que vous dites. Je travaille 4,5 jours par semaine, soit 45 heures de fauteuil, et mes revenus avant impôts sont de 50000 euros annuels. Ce qui au vu de l'investissement et du stress me semble raisonnable. Ces revenus viennent majoritairement du NCP tant les actes sur les enfants sont pris en charge de façon dérisoire (16 euros une pulpotomie, ce n'est pas sérieux).
Je n'ai pas d'avis tranché sur la denturologie, ne faisant pratiquement pas de prothèse amovible, sauf chez des enfants, ce qui est rare et que les denturologistes ne semblent pas faire. Je crois que chacun doit pouvoir faire son travail, si c'est pour le bénéfice de tous et en particulier des patients.

Je pense surtout sincèrement qu'il ne faut pas juger et préjuger de ce que vivent les autres, je vous assure que certains chirurgiens-dentistes sont dans la difficulté, pas forcément financière. Le prothésiste avec lequel je travaille, surtout pour les inlays chez l'ado roule dans Porsche cabriolet magnifique (pas grâce à moi ni à mes patients) et je trouve ça super, il fait du bon boulot. Il y a donc de nombreuses situations, et nous gagnerons tous à ne pas faire de généralités.

Bien à vous

Mathieu


Personne pour répondre ? D'ailleurs que pourriez vous répondre ?

Re: LE CHOC

Posté : ven. 6 avr. 2018 09:28
par La Grosse Bertha
Chirdent a écrit :
mathieu a écrit :Bonjour,

je suis chirurgien-dentiste, avec une pratique limitée à l'odontologie pédiatrique. Je ne me reconnaît absolument pas dans ce que vous dites. Je travaille 4,5 jours par semaine, soit 45 heures de fauteuil, et mes revenus avant impôts sont de 50000 euros annuels. Ce qui au vu de l'investissement et du stress me semble raisonnable. Ces revenus viennent majoritairement du NCP tant les actes sur les enfants sont pris en charge de façon dérisoire (16 euros une pulpotomie, ce n'est pas sérieux).
Je n'ai pas d'avis tranché sur la denturologie, ne faisant pratiquement pas de prothèse amovible, sauf chez des enfants, ce qui est rare et que les denturologistes ne semblent pas faire. Je crois que chacun doit pouvoir faire son travail, si c'est pour le bénéfice de tous et en particulier des patients.

Je pense surtout sincèrement qu'il ne faut pas juger et préjuger de ce que vivent les autres, je vous assure que certains chirurgiens-dentistes sont dans la difficulté, pas forcément financière. Le prothésiste avec lequel je travaille, surtout pour les inlays chez l'ado roule dans Porsche cabriolet magnifique (pas grâce à moi ni à mes patients) et je trouve ça super, il fait du bon boulot. Il y a donc de nombreuses situations, et nous gagnerons tous à ne pas faire de généralités.

Bien à vous

Mathieu


Personne pour répondre ? D'ailleurs que pourriez vous répondre ?


Ma foi ? Que répondre ? Nous connaissons bien ce genre de commentaire, les pauvres dentistes qui ne gagnent pas assez et qui roulent en twingo alors que le bienheureux prothésiste roule en porche cabriolet magnifique !
Le pauvre dentiste au bord du suicide et le prothésiste qui danse la lambada dans son labo !
Lamentable . :cray: