Page 1 sur 3

REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 10:03
par PATIENT .
Je me permet de vous poser une question en souhaitant que vous allez pouvoir me répondre .
Voila, il me reste que quelques dents en mauvais état, je voulais les faire arracher , attendre la cicatrisation et puis faire des prothèses . Seulement voila, j'ai vu 2 dentistes qui veulent pas arracher les dents si je fais pas les prothèses , ils veulent me faire des prothèses provisoires ce que je ne veux pas . Voila ces dentistes font ils un refus de soins ? Ont ils le droit de m'obliger à acheter des appareils provisoires ?
Merci de me répondre si c'est dans vos cordes .
Vous avez du courage de vous attaquer à ce monopole je vous dis toute mon admiration .
Mr Daniel GLEISLHER de BELFORT .

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 10:19
par Invité
Dans votre cas ils peuvent. Ils ont une obligation de soins uniquement en cas d'urgence bucco dentaire

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 10:40
par Toubib .
L'article L. 1110 -3 du code de la santé publique précise que les praticiens ont le droit de refuser des soins dans certain cas précis :

- Risque t'atteinte à sa sécurité .
- Clause de conscience.
- refus de certains soins ou absence de suivi du patient .

Si vous arrivez à l'heure, que votre dentiste est équipé pour vous soigner, qu'il n'y a pas de risques , que vous n'avez pas de maladies transmissibles et que vous ne refusez pas de payer, les dentistes n'ont pas le droit de refuser de prodiguer des soins .
Allez voir le médecin-conseil de votre CPAM , il fera le nécessaire auprès du ou des praticiens que vous avez choisi .

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 10:51
par ben ben
Invité a écrit :Dans votre cas ils peuvent. Ils ont une obligation de soins uniquement en cas d'urgence bucco dentaire


Un dentiste n'a pas le droit de refuser de faire des soins, toubib vient donner des précisions , dans votre devis de provisoire il doit être écrit :
les soins ne sont pas compris dans ce devis , on ne peut être plus clair .

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 12:32
par Invite
Ici le patient refuse le traitement par prothèses transitoires post chirurgie qui permet pourtant de guider la cicatrisation ostéo-muqueuse et de garantir de ce fait un terrain prothétique alvéolaire optimal post cicatrisation en vue des définitives. Le praticien est libre de ses prescriptions et de ses traitements qui doivent être prodigués avec les données acquises de la science. Si le patient refuse le plan de traitement global comprenant les avulsions, le refus de prise en charge de la part du praticien est tout à fait licite et conforme au L1110-3.

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 12:39
par Invité
ben ben a écrit :
Invité a écrit :Dans votre cas ils peuvent. Ils ont une obligation de soins uniquement en cas d'urgence bucco dentaire


Un dentiste n'a pas le droit de refuser de faire des soins, toubib vient donner des précisions , dans votre devis de provisoire il doit être écrit :
les soins ne sont pas compris dans ce devis , on ne peut être plus clair .


Ne pas pouvoir manger à cause de mauvaises dents n'est ce pas une urgence bucco-dentaire ? Pour moi oui . Patient faites plus simple, prenez rendez vous avec votre médecin traitant , demandez lui une ordonnance sur laquelle il prescrira des extractions multiples . Le dentiste sera obligé de respecter cette prescription .
Vous avez un autre choix, vous rendre à l'hôpital de votre ville voir si il y a un dentiste qui y exerce, il extraira vos mauvaises dents sans chercher à vous vendre des prothèses . Le fond de votre problème est là .

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 13:26
par Lololo
Un médecin généraliste n'est pas jugé compétent pour poser l'indication d'avulsions. Dans le domaine bucco dentaire, il a l'obligation d'adresser le patient à un CD ou un stomato pour evaluation diagnostic et traitement. Sinon il engage sa responsabilité en contrevenant aux règles du parcours de soins. Notamment parce qu'il n'a pas reçu la formation ni ne possède le plateau technique pour poser ce diagnostic avec les données acquises de la science. Le CD est spécialiste et référent dans son domaine, lui aussi est professionnel médical. Il est en droit de refuser d'exécuter les consignes d'un courrier/ d'une prescription adressée par n'importe quel autre professionnel médical pour motif personnel ou professionnel. Et c'est au praticien de juger si l'incapacité à s'alimenter correctement du fait d'une limitation fonctionnelle des arcades induite par un état de détérioration avancée des dents est une urgence ou non (aliments liquides, soupes etc). En l'absence d'une symptamatologie ou d'une pathologie à pronostic local ou général défavorable justifiant l'urgence, c'est à étudier et relativiser. Ce n'est pas au patient de décider si telle ou telle dent doit être avulsée.

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 14:35
par Tic tac denturo
Lololo a écrit :Un médecin généraliste n'est pas jugé compétent pour poser l'indication d'avulsions. Dans le domaine bucco dentaire, il a l'obligation d'adresser le patient à un CD ou un stomato pour evaluation diagnostic et traitement. Sinon il engage sa responsabilité en contrevenant aux règles du parcours de soins. Notamment parce qu'il n'a pas reçu la formation ni ne possède le plateau technique pour poser ce diagnostic avec les données acquises de la science. Le CD est spécialiste et référent dans son domaine, lui aussi est professionnel médical. Il est en droit de refuser d'exécuter les consignes d'un courrier/ d'une prescription adressée par n'importe quel autre professionnel médical pour motif personnel ou professionnel. Et c'est au praticien de juger si l'incapacité à s'alimenter correctement du fait d'une limitation fonctionnelle des arcades induite par un état de détérioration avancée des dents est une urgence ou non (aliments liquides, soupes etc). En l'absence d'une symptamatologie ou d'une pathologie à pronostic local ou général défavorable justifiant l'urgence, c'est à étudier et relativiser. Ce n'est pas au patient de décider si telle ou telle dent doit être avulsée.




Hé ba ça alors !! Ça se que j’appelle tortiller du cul pour chier droit !! Une belle diarrhée théoriquo verbale pour justifier la vente de ses prothèses !! Et Mention spéciale pour le plateau technique ( fauteuil et meuble sous évier) !! :acute:
Bon ,Je le résume en 2 phrases , les extractions seules ça ne rapporte pas assez pour le dentiste , mais extraire et poser des prothèses la c’est le jack pote.

Si j’ai bien compris , vous voulez vous faire arrachez les dents sans faire la prothese chez le dentiste , ( vous avez tout compris :) ) et malheureusement ils vous’imposent se qu’ils veulent !!,
les dentistes conseil ne servent à rien , si ils étaient compétants ils ne seraient pas en train de brasser du papier à la sécu , de plus ils sont souvent de mèche avec leurs confrères, alors ne perdez pas votre temps.
Solution 1 : faire un provisoire n’est pas une mauvaise idée ,dans certains cas la cicatrisation peut prendre jusqu’à 3 mois (gencive et surtout l’os ) c’est bien d’avoir un appareil en attendant , vous pouvez le ((négocier)) selon vos remboursement de sorte que vous n’ayez pas grand chose en reste à charge , et après vous n’êtes pas obligé de retourner le voir pour le définitif.
Si le reste à charge est important pour ce provisoire et que cela ne vous convient pas alors la solution 2 : vous mentez ,vous lui dites que vous êtes d’accord mais pour faire directement le définitif 15 jours après les extractions , et le rebaser (le recharger par en dessous ) au bout de 2 ou 3 mois après la cicatrisation ,
quand il vous aura arraché les dents ,vous lui dites tchao la compagnie,et vous irez voir votre spécialiste en prothese mobile , les travaux de prothèses n’étant pas commencé, vous lui devez rien , même si entre temps vous avez signé un devis .
Bonne journée :bye2:

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 15:20
par Toubib .
Mais pour qui se prends ce dentiste, j'ai le droit de prescrire tout ce que je veux, je peux extraire des dents si cela ma chante , je peux faire le métier de dentiste si je le veux. Par contre un dentiste ne peut pas exercer la médecine . Si je prescrit des extractions multiples à un patient, c'est certain que le dentiste va faire une évaluation du travail à faire, mais en définitive le patient fait ce qu'il veut de sa bouche une fois les soins terminés .
Quand à vous patient à l'origine de cette discussion, je vous conseille d'appeler le 0384982020 c'est l'hôpital de BELFORT, il y a plusieurs dentistes qui opèrent, je viens d'appeler cet hôpital , les dentistes y arrachent les dents et vous laisse partir sans essayer de vous vendre des prothèses, ils ne sont pas malhonnêtes comme ce dentiste qui sort de la cuisse de Jupiter .

Re: REFUS DE SOINS .

Posté : jeu. 11 janv. 2018 15:54
par Lol
Sauf si tu as un CES de stomatologie en poche pauvre charlatan de mes deux tu n'as aucune assurance qui va te couvrir + les tribunaux qui vont te condamner si faute professionnelle sur un patient ! Tu fais aussi la chirurgie des yeux à la place des ophtlamos ? Les amygdalectomies à la place des ORL ? On te trouve demain au bloc pour une chirurgie orthognatique sur une gamine de 8 ans ? :haha: :haha: Abruti de denturo déguisé en pseudo toubib, si les spécialités existent, c'est pour légalement s'y circonscrire sinon tu sors de ton domaine de compétence et tu violes ton code de déontologie faute de soigner avec les données acquises de la science puisque tu n'as pas reçu de formation qualifiante dans ce domaine de spécialité ! Un spécialiste comme le médecin généraliste (DESMG) qui pratique des actes de chirurgie dentaire sans un diplôme de spécialité qualifiante peut être traîné en justice pour mise en danger d'autrui même s'il a un diplôme de médecin, faute de connaissances attestées par un diplôme spécifique et reconnu pour ce domaine de spécialité. Si tu lis bien les BOMESR du DESMG tu découvriras que l'odontologie ne fait pas partie des qualifications des MG et qu'en cas de faute sur un patient un juge pourra les condamner pour leur sous qualification + sanction ordinale par le CROM pour violation déontologique et mise en danger d'autrui :haha: . D'autant plus que déjà titulaire d'un DES ils n'ont pas le droit d'en cumuler sinon les ECN perdraient en intérêt :haha: Il y a une distinction entre capacité et compétence au niveau jurisprudentielle concernant le médecin mon petit pignon limité, mais ton cerveau d'huître pauvre et étriqué de protho inculte l'ignore sans doute. Te faire passer pour un médecin alors que t'as même pas le bac, avec juste un pauvre cap d'artisans en poche, tu es vraiment aussi peu crédible que pathétique :haha: :haha: