Le murmure des lamentations !

Pour parler de tout ce que vous voulez
Old Proto

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Old Proto » jeu. 3 mai 2018 16:56

Affreuprotho a écrit :
Hi Hi a écrit :
Affreuprotho a écrit :Bonjour, mes tarifs commence à 560€ et des poussières et cela monte à 800€ voir 1000€ et des brouettes pour un complet avec plaque titane.....Nous sommes dans une région défavorisé! Je fais faire mes plaques....


Un dentiste vend le stellite dans les 900 euros, vous vous emmerdez pas, sans études vous vendez plus cher que nous et vous dites que nous sommes des voleurs, qui sont les voleurs ? Vous êtes des dangers publics .

A bon, chez nous les chirurgiens-dentistes vendent le stellite de base 1500€. Tu dois inventer tes tarifs......Hi Hi! Danger public??? Ma foi, ma clientèle vient me voir après leur déboires avec certains d'entre vous.... :cool:


Un prothésiste vend le fruit de son travail, un dentiste revend le fruit du travail du prothésiste .
Un dentiste place en bouche un produit qu'il ne sait pas fabriquer et qui demande des allées et venues avec un fabricant qui n'a pas le droit de voir l'utilisateur final .
Un prothésiste est un commerçant légal, un dentiste est un soigneur qui pratique un exercice illégal .

mathieu

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar mathieu » jeu. 3 mai 2018 18:46

Bonjour,
je l'ai déjà dit dans un sujet précédent mais attention à ne pas faire de généralité sur les chirurgiens-dentistes (sur personne d'ailleurs). Par exemple dans mon domaine (pédiatrie) je ne fais que peu de prothèse, essentiellement de la fixe (inlay) et je n'ai pas l'impression de spolier qui que ce soit, ni de revendre, tant le travail de préparation sur les enfants est important et parfois difficile. Mon activité, comme beaucoup, est essentiellement axée sur le soin et la chirurgie et je ne comprends pas le déchainement de haine que je lis ici.
Il est vrai que je suis très en attente des hygiènistes et que je crois qu'une cohabitation avec les denturologistes est possible comme dans d'autres pays, moyennant un changement assez profond des modalités d'exercice et de formation des chirurgiens-dentistes.
Bref comme souvent : pas de généralité, certains font de leur mieux dans leur cabinet et dans le respect de tous.

Bien à vous

Mathieu

BEN HAÏM

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar BEN HAÏM » ven. 4 mai 2018 09:17

mathieu a écrit :Bonjour,
je l'ai déjà dit dans un sujet précédent mais attention à ne pas faire de généralité sur les chirurgiens-dentistes (sur personne d'ailleurs). Par exemple dans mon domaine (pédiatrie) je ne fais que peu de prothèse, essentiellement de la fixe (inlay) et je n'ai pas l'impression de spolier qui que ce soit, ni de revendre, tant le travail de préparation sur les enfants est important et parfois difficile. Mon activité, comme beaucoup, est essentiellement axée sur le soin et la chirurgie et je ne comprends pas le déchainement de haine que je lis ici.
Il est vrai que je suis très en attente des hygiènistes et que je crois qu'une cohabitation avec les denturologistes est possible comme dans d'autres pays, moyennant un changement assez profond des modalités d'exercice et de formation des chirurgiens-dentistes.
Bref comme souvent : pas de généralité, certains font de leur mieux dans leur cabinet et dans le respect de tous.

Bien à vous

Mathieu


Mon cher Mathieu bonjour, c'est avec un immense plaisir que je vous retrouve dans ce forum, calme, pondéré, respectueux comme un agent des douanes dont Mathieu est le Saint patron .
Cependant, j'ai quelques points de désaccords avec vous, vous avez bien lu que les reproches aux dentistes concernent le commerce qu'ils exercent en plus de leur profession ainsi qu'à vos instances qui refusent toutes avancées intellectuelles et techniques aux prothésistes dentaires ,si vous n'êtes pas dans ce cas vous ne devez pas vous sentir visé, d'ailleurs je ne vous catalogue pas avec ces gens là.
Ensuite vous dites trouver de la haine dans les propos de mes confrères, vous êtes dans l'erreur la plus profonde, il n'y a pas de haine , il n'y a que des vérités .
Quand à vous, dites moi franchement, quand vous achetez un inlays à un prothésiste vous ne le revendez pas plus cher à votre patient ?
Vous lui facturez le prix exact de sa sortie du laboratoire ?


Nous n'avons pas de haine contre les dentistes nous dénonçons un monopole qui va à l'encontre de la santé publique, nous dénonçons un commerce illégal, nous dénonçons la main mise de votre profession sur celle des prothésistes dentaires .

Je n'ai jamais rencontré de haine contre les dentistes chez mes confrères, et pour ma part j'ai toujours combattu vos instances dans la joie pas dans haine, haine qui m'aurait certainement consumée alors que la joie m'a aidée à tenir jusqu'à la victoire contre votre monopole .

J'attends le jour ou l'Ordre dentaire , la CNSD, le FDSL, l'UD parleront des hygiénistes dentaires et des denturologistes comme vous le faites , c'est à dire comme des compléments et non comme des concurrents .

Bien à vous, mais surtout au plaisir de vous lire .

Mathieu

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Mathieu » ven. 4 mai 2018 11:57

Bonjour Ben Haïm,
Merci de votre réponse, il faillait bien que nous ne soyions pas d'accord.
Pour répondre à votre question, bien évidemment le prix de l'inlay facturé aux parents du patient est plus élevé que le coût du laboratoire (80 euros et 250 euros). Mais cela est logique, il y a du travail en bouche pour la réalisation : anesthésie, éviction carieuse, préparation, empreinte, restauration provisoire puis la pose sous digue, assez technique, et le polissage, assez long. J'espère que vous comprenez que ce travail mérite une rémunération. De plus ce travail est du ressort du dentiste, et non potenciellement du prothésiste/denturologiste, qu'en pensez-vous ?
Je vous assure que l'on ne devient pas riche en faisant des inlays aux enfants et adolescents.
Je vois vraiment une différence importante entre la prothèse fixe où le duo prothésiste-dentiste doit fonctionner et l'amovible ou une plus grande liberté peut êgre donnée aux denturologistes, surtout si c'est pour avoir des phases au fauteuil bâclées...
Je parle de haine oui lorsque je vois des termes comme "voyoucratie dentaire" dans le quel je ne me reconnais pas, mais c'est peut-être excessif.
Allez et je vous donne mon opinion aprés reflexion : je suis favorable aux denturologistes, ainsi qu'aux hygiènistes (depuis toujours). Mais il faut changer en profonfeur le système. En effet quand je vois que les revenus d'un cabinet classique sont liés à 80% à la prothèse, je me dis qu'il y a un problème. Notre mission devrait être surtout le soin que devrait être correctement pris en charge.
Je crois que nos positions ne sont pas irréconciliables.
Bien à vous
Mathieu (je ne savais pas pour les douaniers).

Old Proto

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Old Proto » ven. 4 mai 2018 16:31

Mathieu a écrit :Bonjour Ben Haïm,
Merci de votre réponse, il faillait bien que nous ne soyions pas d'accord.
Pour répondre à votre question, bien évidemment le prix de l'inlay facturé aux parents du patient est plus élevé que le coût du laboratoire (80 euros et 250 euros). Mais cela est logique, il y a du travail en bouche pour la réalisation : anesthésie, éviction carieuse, préparation, empreinte, restauration provisoire puis la pose sous digue, assez technique, et le polissage, assez long. J'espère que vous comprenez que ce travail mérite une rémunération. De plus ce travail est du ressort du dentiste, et non potenciellement du prothésiste/denturologiste, qu'en pensez-vous ?
Je vous assure que l'on ne devient pas riche en faisant des inlays aux enfants et adolescents.
Je vois vraiment une différence importante entre la prothèse fixe où le duo prothésiste-dentiste doit fonctionner et l'amovible ou une plus grande liberté peut êgre donnée aux denturologistes, surtout si c'est pour avoir des phases au fauteuil bâclées...
Je parle de haine oui lorsque je vois des termes comme "voyoucratie dentaire" dans le quel je ne me reconnais pas, mais c'est peut-être excessif.
Allez et je vous donne mon opinion aprés reflexion : je suis favorable aux denturologistes, ainsi qu'aux hygiènistes (depuis toujours). Mais il faut changer en profonfeur le système. En effet quand je vois que les revenus d'un cabinet classique sont liés à 80% à la prothèse, je me dis qu'il y a un problème. Notre mission devrait être surtout le soin que devrait être correctement pris en charge.
Je crois que nos positions ne sont pas irréconciliables.
Bien à vous
Mathieu (je ne savais pas pour les douaniers).


Dentiste, je me permets de donner mon point de vue, ben vous répondra mieux que moi, ce que vous ne comprenez pas c'est que vous faites du bénéfice sur les fabrications des prothésistes. Cela dure depuis des années, vous revendez les fabrications de vos prescriptions, vous êtes les seuls thérapeutes dans ce cas là .
L'ophtalmo ne revends pas les fabrications de ses prescriptions , le chirurgien ne revend pas les broches qu'ils posent en cas de fracture . Pas un de ces professionnels ne lient 80 % de leurs bénéfices sur les DMSMS qu'ils posent .
Pourquoi êtes vous les seuls qui ne soient pas tributaires de la " séparation des actes " ? Si vous faites un effort sur la compréhension de ce que nous dénonçons ça serait bien .

Cordialement.

Prothésiste .

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Prothésiste . » sam. 5 mai 2018 09:21

Il est vrai que ma couronne qui sort du labo à 80 euros va se retrouver en bouche à 1500 euros, ça s'apparente plus à un commerce qu'à un soin.
Pareil pour un inlay .

mathieu

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar mathieu » sam. 5 mai 2018 12:57

Bonjour,

oui je comprends bien qu'une activité basée à 80% sur la prothèse est problématique. Old proto, je comprends la comparaison que vous faites avec les ophtalmos et les opticiens pour la prothèse amovible, je crois que cela pourrait être une voie intéressante pour assainir les relations dentistes-prothésistes au bénéfice du patient.
Par contre je suis moins d'accord avec l'image du chirurgien qui pose ses broches. Là selon moi cela s'apparente plus à la prothèse fixe et on pourrait dire qu'il revend ses broches : j'imagine qu'il fait payer au patient (à la sécu surtout) bien plus que le prix de fabrication des broches, et les fabricants ne disent pas qu'il fait du commerce de broches. Il fait payer son travail de préparation et de pose chirurgicale des broches.
On pourrait parler de commerce si le dentiste commandait une couronne ou un inlay sans rien faire chez le prothèsiste, puis les revendait sans intervention au patient, mais il y a quand même beaucoup de travail fait au cabinet vous n'êtes pas d'accord ?
C'est pour cela que lorsque je lis " Il est vrai que ma couronne qui sort du labo à 80 euros va se retrouver en bouche à 1500 euros, ça s'apparente plus à un commerce qu'à un soin. Pareil pour un inlay" je ne suis pas d'accord, il y a un travail qui n'est pas de la vente, pas du tout.
Alors c'est certain que dans ce cas là les chiffres questionnent, chez moi, le prothèsites facture la CCM 126 euros et nous facturons aux patients in fine le traitement d'une dent 510 euros avec la provisoire.
Je le répète, je comprends ce que vous dites et ce que vous souhaitez pour la prothèse amovible, cela peut aller dans le sens de la santé publique mais vous voulez aussi faire la prothèse fixe ?

mathieu

Old Proto

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Old Proto » sam. 5 mai 2018 15:48

mathieu a écrit :Bonjour,

oui je comprends bien qu'une activité basée à 80% sur la prothèse est problématique. Old proto, je comprends la comparaison que vous faites avec les ophtalmos et les opticiens pour la prothèse amovible, je crois que cela pourrait être une voie intéressante pour assainir les relations dentistes-prothésistes au bénéfice du patient.
Par contre je suis moins d'accord avec l'image du chirurgien qui pose ses broches. Là selon moi cela s'apparente plus à la prothèse fixe et on pourrait dire qu'il revend ses broches : j'imagine qu'il fait payer au patient (à la sécu surtout) bien plus que le prix de fabrication des broches, et les fabricants ne disent pas qu'il fait du commerce de broches. Il fait payer son travail de préparation et de pose chirurgicale des broches.
On pourrait parler de commerce si le dentiste commandait une couronne ou un inlay sans rien faire chez le prothèsiste, puis les revendait sans intervention au patient, mais il y a quand même beaucoup de travail fait au cabinet vous n'êtes pas d'accord ?
C'est pour cela que lorsque je lis " Il est vrai que ma couronne qui sort du labo à 80 euros va se retrouver en bouche à 1500 euros, ça s'apparente plus à un commerce qu'à un soin. Pareil pour un inlay" je ne suis pas d'accord, il y a un travail qui n'est pas de la vente, pas du tout.
Alors c'est certain que dans ce cas là les chiffres questionnent, chez moi, le prothèsites facture la CCM 126 euros et nous facturons aux patients in fine le traitement d'une dent 510 euros avec la provisoire.
Je le répète, je comprends ce que vous dites et ce que vous souhaitez pour la prothèse amovible, cela peut aller dans le sens de la santé publique mais vous voulez aussi faire la prothèse fixe ?

mathieu


Bonjour Mathieu,

Les denturologistes ne fabriquent que de l'amovible ça leur suffit largement . Pour la séparation des actes , je comprend que vous ayez du mal à comprendre, la séparation des actes concerne la fixe et l'amovible, le dentiste est payé pour ses soins, le prothésiste pour ses prothèses .
Vous dites que chez vous la CCM s'achète 126 euros puis qu'elle est revendue 510 euros , il y a un bénéfice de 384 euros sur le prix de la prothèse.
Partant du fait que les soins ne font pas partie du devis , nous demandons que sur le devis soit écrit distinctement le prix des soins et le prix de la prothèse ce qui à ce moment là ferait monter le prix de soins à 384 euros dans le cas de votre exemple . Le patient paierai sa CCM seulement 126 euros et serez remboursé 75 euros, plus les soins qui ne seront jamais à la hauteur des 384 euros actuels selon notre exemple . Il y a tout à revoir, et cela ne pourra se faire qu'avec toutes les parties prenantes, dentistes, consommateurs-patients et prothésistes . Comme les prothésistes se complaisent dans l'artisanat rien ne changera avant longtemps .

Mise en moufle

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Mise en moufle » sam. 5 mai 2018 16:12

Sujet interessant, je dois rappeler qu'à la lecture du '' CODE de la santé publique '' ( TEXTES de LOI ) la profession dentaire est illégale,
AUCUN dentiste en FRANCE n'est inscrit au conseil de l'ordre des médecin.....
Commerce illégal
médecine illégale,
chirurgie illégale,
implantologie illégale,
empoisonnement volontaire par le MERCURE , Argent, Béryllium, cadmium, palladium, nickel, chrome, cobalt,
usurpation de titre, car pour être chirurgien, il faut être médecin, hors , aucun dentiste n'est médecin , SEUL le Stomatologiste est médecin....inscrit au conseil de l'ordre des médecins.....
A savoir également qu'aucun Dentiste n'a le droit de se servir des rayons '' X '' et pourtant, car seul un médecin est apte à se servir des rayons '' X ''
Enfin et pour finir, il n'existe aucun contrôle sanitaire dans le dentaire , seul le professionnel Prothésiste dentaire peut vous fournir la composition chimique des matériaux avec lesquels il travaille pour la réalisation des prothèses dentaires..
Je croyais avoir fini.... j'ai un autre article du '' Code de la santé publique '' l'Article L . 4113 - 4 .... qui précise je cite:
Les médecins, les Chirurgiens - dentistes et les sages femmes ne peuvent donner des consultations dans les locaux ou les dépendances des locaux commerciaux où sont vendus des appareils qu'ils prescrivent ou qu'ils utilisent...... fin de citation.
Que pensez vous des appareils dentaires....
Rassurez vous , j'en ai d'autre démontrant les illégalités des DENTISTES qui ne sont ...c'est bien connu , que des '' MENTEURS comme des arracheurs de dents ''

Invité

Re: Le murmure des lamentations !

Messagepar Invité » sam. 5 mai 2018 16:32

Old Proto a écrit :
mathieu a écrit :Bonjour,

oui je comprends bien qu'une activité basée à 80% sur la prothèse est problématique. Old proto, je comprends la comparaison que vous faites avec les ophtalmos et les opticiens pour la prothèse amovible, je crois que cela pourrait être une voie intéressante pour assainir les relations dentistes-prothésistes au bénéfice du patient.
Par contre je suis moins d'accord avec l'image du chirurgien qui pose ses broches. Là selon moi cela s'apparente plus à la prothèse fixe et on pourrait dire qu'il revend ses broches : j'imagine qu'il fait payer au patient (à la sécu surtout) bien plus que le prix de fabrication des broches, et les fabricants ne disent pas qu'il fait du commerce de broches. Il fait payer son travail de préparation et de pose chirurgicale des broches.
On pourrait parler de commerce si le dentiste commandait une couronne ou un inlay sans rien faire chez le prothèsiste, puis les revendait sans intervention au patient, mais il y a quand même beaucoup de travail fait au cabinet vous n'êtes pas d'accord ?
C'est pour cela que lorsque je lis " Il est vrai que ma couronne qui sort du labo à 80 euros va se retrouver en bouche à 1500 euros, ça s'apparente plus à un commerce qu'à un soin. Pareil pour un inlay" je ne suis pas d'accord, il y a un travail qui n'est pas de la vente, pas du tout.
Alors c'est certain que dans ce cas là les chiffres questionnent, chez moi, le prothèsites facture la CCM 126 euros et nous facturons aux patients in fine le traitement d'une dent 510 euros avec la provisoire.
Je le répète, je comprends ce que vous dites et ce que vous souhaitez pour la prothèse amovible, cela peut aller dans le sens de la santé publique mais vous voulez aussi faire la prothèse fixe ?

mathieu


Bonjour Mathieu,

Les denturologistes ne fabriquent que de l'amovible ça leur suffit largement . Pour la séparation des actes , je comprend que vous ayez du mal à comprendre, la séparation des actes concerne la fixe et l'amovible, le dentiste est payé pour ses soins, le prothésiste pour ses prothèses .
Vous dites que chez vous la CCM s'achète 126 euros puis qu'elle est revendue 510 euros , il y a un bénéfice de 384 euros sur le prix de la prothèse.
Partant du fait que les soins ne font pas partie du devis , nous demandons que sur le devis soit écrit distinctement le prix des soins et le prix de la prothèse ce qui à ce moment là ferait monter le prix de soins à 384 euros dans le cas de votre exemple . Le patient paierai sa CCM seulement 126 euros et serez remboursé 75 euros, plus les soins qui ne seront jamais à la hauteur des 384 euros actuels selon notre exemple . Il y a tout à revoir, et cela ne pourra se faire qu'avec toutes les parties prenantes, dentistes, consommateurs-patients et prothésistes . Comme les prothésistes se complaisent dans l'artisanat rien ne changera avant longtemps .

Merci de votre réponse, non non j'ai bien compris et je suis d'accord avec vous.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité