Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Pour parler de tout ce que vous voulez
dent1000O le vrai

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar dent1000O le vrai » jeu. 16 nov. 2017 20:01

BenAordure a écrit :Aucune crainte, dans dix ans on en sera encore au meme point. 2 ans que je viens consulter ce forum d'illustres analphabètes pour le plaisir de me marrer, 2 ans qu'ils annoncent de la merde. Je kifferais bien le jour ou j'embaucherais un denturo ( vous n'aurez jamais le droit d'être à votre compte légalement en France) et que je lui filerais le smic. Il pourra alors vous remercier d'avoir été aussi cons. :big_boss:



Il aurait été étonnant de ne pas voir un '' DENTISTE '' pointer son pif.......

Bien sur que les '' DENTUROLOGISTES '' Français auront leur déontologie , ainsi qu ' un conseil de l' ordre.........; et ne sauront pas sous l 'égide des DENTISTES...... ce qu'il faut comprendre Messieurs les DENTISTES, '' C'est la FIN d' un monopôle.....''

Je tenais à préciser , concernant mes accusations sur le commerce illégal des DENTISTES, ceux - ci viennent se justifier par les charges, le travail de préparation, le temps....

Alors, j' ai un exemple bien précis... lorsqu' un dentiste doit poser 3 dents céramique sur faux moignons ( inlay )

le Prothésiste dentaire vend ses faux moignons 30 €X 3 = 90 €.... 3 céramiques ... 75 € X 3 = 225 € total = 225 € + 90 € = 315 €

TARIF du DENTISTE....: 3 faux moignons 185 €X 3 = 555 €...3 céramiques..... 750 € X 3 = 2250 €... 2025 € de commerce illégal

A savoir que le Prothésiste dentaire réalise les céramiques sur les faux moignons au labo, donc tout ce qui reste à faire au DENTISTE , c'est de coller les céramiques sur les faux moignons, pas d' autre préparation.....

QUESTION, que le dentiste prenne une marge sur le travail de préparation pour les faux moignons.....admettons, MAIS

sur les céramiques, c'est bel et bien un COMMERCE illégal. que vous le vouliez ou non.....

Je tenais à le dire.......

Tic tac denturo

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Tic tac denturo » jeu. 16 nov. 2017 23:20

Je voudrai ajouter de l’eau à ton moulin mon cher dent 1000 avec un autre exemple : admettons qu’il y a un travaille de préparation pour 2 piliers support de bridge , donc , 4 éléments avec 2 inters , pour ces 2 derniers il n’y a eu aucune préparation ni même un collage puisque se sont des inters , mais le patient les paye 1500€ , bénéficie nette 1300€ sans avoir rien fait !!, t’appelle ça comment déjà :lol: :bye2:

Étudiant

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Étudiant » ven. 17 nov. 2017 06:56

Je voulais faire prothésiste mais finalement je vais faire dentiste, ça a l'air quand même plus sympa

Professeur

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Professeur » ven. 17 nov. 2017 07:15

Les mathématiques, le français, c’est pas votre fort les gars.
Moi je me pose une question : pourquoi vous jugez une profession à laquelle vous ne connaissez rien ? Un dentiste vous a fait bobo ? Vous êtes simplement jaloux ?
Je serais curieux de le savoir.

Newdenturo

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Newdenturo » ven. 17 nov. 2017 10:42

Professeur a écrit :Les mathématiques, le français, c’est pas votre fort les gars.
Moi je me pose une question : pourquoi vous jugez une profession à laquelle vous ne connaissez rien ? Un dentiste vous a fait bobo ? Vous êtes simplement jaloux ?
Je serais curieux de le savoir.


Cher Docteur , personne ne vous juge, ni nous vous ni votre formation, nous dénonçons le commerce que vous faites en revendant le travail d'un autre ainsi que votre monopole d'une autre époque qui maintient les prothésistes dentaire corvéables à souhait .
La jalousie ? Pourquoi ? Jaloux de quoi ? Dites le nous cher Docteur . :hi:

Invité

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Invité » sam. 18 nov. 2017 13:24

Invité a écrit :Effectivement, le décret n° 2017-1520 du 2 novembre 2017 (et pas du 3) relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé explose le monopole des dentistes. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000035943892&fastPos=1&fastReqId=585169235&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

Petit aperçu du passage sur l'accès partiel :

« Section 3
« Accès partiel

« Art. R. 4002-2.-En cas de demande d'accès partiel à fin d'établissement, l'autorité compétente se prononce sur l'autorisation sollicitée après avis de la commission de la profession de santé concernée, ainsi que, pour les professions dotées d'un ordre, après avis de cet ordre.
« Le dossier présenté par le professionnel fait l'objet d'une analyse spécifique, conduite dans le respect du droit à la libre circulation des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou parties à l'accord sur l'Espace économique européen et des conditions fixées au I de l'article L. 4002-3, et comportant l'examen du périmètre de l'exercice partiel sollicité, des titres de formation, de l'expérience professionnelle et de la formation suivie tout au long de la vie reconnue par un organisme compétent, de l'intéressé.
« L'avis émis par la commission, et, le cas échéant, par l'ordre, expose la portée et les conséquences attendues de la demande d'accès partiel sur l'offre de soins des activités concernées par cette demande.
« L'avis émis par la commission, et, le cas échéant, par l'ordre, est motivé, notamment par l'analyse des conséquences d'une éventuelle autorisation sur la qualité et la sécurité des soins, l'information des professionnels de santé et des usagers du système de santé ainsi que la sécurité d'exercice des professionnels appelés à exercer sous le régime de l'accès partiel. Il se prononce à ce titre en particulier sur les points suivants :
« 1° Le respect des conditions fixées au I de l'article L. 4002-3 ;
« 2° L'identification et la délimitation du champ d'exercice ou des actes que le professionnel serait autorisé à réaliser sous le régime de l'accès partiel ;
« 3° La description de l'intégration effective de ces actes dans les processus de soins et leur incidence éventuelle sur la continuité de la prise en charge ;
« 4° L'identification des actes réalisés sous le régime de l'accès partiel pour les professionnels de santé et pour les usagers du système de santé ;
« 5° Toute recommandation de nature à faciliter la bonne insertion du professionnel auquel l'autorisation d'exercice partiel serait accordée.
« Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe le modèle de formulaire de présentation de l'avis émis par la commission et, le cas échéant, par l'ordre concernés.

« Art. R. 4002-3.-L'avis de la commission, accompagné du dossier de la demande d'accès partiel, est transmis, le cas échéant, au conseil national de l'ordre concerné.
« Le conseil de l'ordre dispose d'un délai d'un mois pour rendre un avis et le transmettre à la commission et à l'autorité compétentes.

« Art. R. 4002-4.-En cas de demande d'autorisation d'exercice à fin d'établissement, lorsque l'avis de la commission comporte une proposition, plus restrictive, d'accès partiel et que la profession du demandeur est dotée d'un ordre, l'avis de celui-ci est sollicité dans les conditions définies à l'article R. 4002-3.
« Ces avis comportent les éléments mentionnés à l'article R. 4002-2.

« Art. R. 4002-5.-En cas de demande d'accès partiel à fin d'établissement ou de prestation de service, l'autorité compétente refuse de délivrer l'autorisation sollicitée lorsqu'elle estime que l'une des conditions fixées au I de l'article L. 4002-3 n'est pas remplie ou lorsque que ce refus est justifié par un des motifs mentionnés au II du même article, au vu notamment des avis rendus dans les conditions définies à l'article R. 4002-2.

« Art. R. 4002-6.-Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe :
« 1° La composition du dossier produit à l'appui de la demande d'accès partiel ;
« 2° Le modèle de formulaire de la déclaration de prestation de services en cas d'accès partiel ainsi que la liste des pièces justificatives ;
« 3° Le contenu de la décision d'autorisation d'exercice partiel.

Les carottes sont bien cuites les dentistes :haha:


Avez vous contacté les instances des Chirurgiens-Dentistes ?

Le Président RDF

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Le Président RDF » sam. 18 nov. 2017 16:51

Diantre ! Contacter les instances dentaires ! Comme vous y allez ! Depuis que nous les contactons nous n'obtenons que des fins de non-recevoir et à la vue de leurs réactions actuelles face au transfert de compétences, que croyez vous qu'il adviendra ?

Non, nous avons un lobby à créer auprès des élus, à terminer la mise en forme et en place de la formation, plus composer les dossiers à produire à l'appui des demandes d'accès partiel ..... sans compter que nous faisons le '' forcing '' chez dame BUZYN afin de participer aux négociations sur le prix des prothèses ..... et l'essentiel : nous faire connaître et reconnaître .

Comment se fait il que ceux qui possèdent le monopole de la fabrication des prothèses ne participent pas aux réunions concernant leurs prix ?
Tous les producteurs sont associés aux négociations sur les tarifs de leurs productions .

Parce que les syndicats patronaux des prothésistes dentaires se retranchent et se suicident dans l'artisanat . :dash1:

Ptdr

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Ptdr » sam. 18 nov. 2017 17:42

On a qu'a aussi convier le fournisseur de résine et le grossiste en vis qui servent à la fabrication du four de cuisson aussi... n'importe quoi
Non mais lol, je vois pas ce que les proto viendraient foutre a la table des négociations, ces fdp de l'unppd tirent la filière vers le bas depuis des années en laissant entendre qu'on se gave avec leur volonté de dissociation des actes, alors vous ce serez un comble. J'me coupe les burnes et je les mange si vous êtes aux négociations.
D'ailleurs ça n'a rien d'une négociation le gouvernement va juste baiser la filière entière. Les dentistes couleront ou seront salariés de leclerc pour 5k par mois, les proto aussi mais au smic. Les denturo n'existeront pas car il n'y aura AUCUNE prise en charge SS, alors que tout sera "gratuit" dans les centres. La concurrence tant voulu sera tuée et juste effective entre les grands groupes financiers qui s'entendront sur les prix comme en telephonie mobile.
Il y aura deux marchés : le luxe avec des tout ceram montées par des MOF a 1500 boules, et 90% de la populace chez leclerc avec de la ccm debordante a 450 balles, origine asie.
Je n'arrive meme pas a comprendre comment vous pouvez cautionner ça. Ce n'est même pas dans votre intérêt. Juste votre délire de vouloir nous faire chier prend le dessus. Vous vous en battez les couilles toute façon vous n'etes plus sur le marché du travail.
Comportement pitoyable.

dent1000O le vrai

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar dent1000O le vrai » dim. 19 nov. 2017 10:00

Ptdr a écrit :On a qu'a aussi convier le fournisseur de résine et le grossiste en vis qui servent à la fabrication du four de cuisson aussi... n'importe quoi
Non mais lol, je vois pas ce que les proto viendraient foutre a la table des négociations, ces fdp de l'unppd tirent la filière vers le bas depuis des années en laissant entendre qu'on se gave avec leur volonté de dissociation des actes, alors vous ce serez un comble. J'me coupe les burnes et je les mange si vous êtes aux négociations.
D'ailleurs ça n'a rien d'une négociation le gouvernement va juste baiser la filière entière. Les dentistes couleront ou seront salariés de leclerc pour 5k par mois, les proto aussi mais au smic. Les denturo n'existeront pas car il n'y aura AUCUNE prise en charge SS, alors que tout sera "gratuit" dans les centres. La concurrence tant voulu sera tuée et juste effective entre les grands groupes financiers qui s'entendront sur les prix comme en telephonie mobile.
Il y aura deux marchés : le luxe avec des tout ceram montées par des MOF a 1500 boules, et 90% de la populace chez leclerc avec de la ccm debordante a 450 balles, origine asie.
Je n'arrive meme pas a comprendre comment vous pouvez cautionner ça. Ce n'est même pas dans votre intérêt. Juste votre délire de vouloir nous faire chier prend le dessus. Vous vous en battez les couilles toute façon vous n'etes plus sur le marché du travail.
Comportement pitoyable.




'' PTDR ''

Tu n' as pas l' impression d' être ridicule dans tes propos ......... la hargne , les insultes , la rage de voir la '' DENTUROLOGIE '' arriver.

OUI... le bénéficiaire....'' LES '' bénéficiaires seront les consommateurs et les DENTUROLOGISTES......

FINI VOTRE '' COMMERCE '' illégal..........

Le jour où vous accepterez de séparer la partie soins et la partie prothétique vous serez pris au sérieux....
Fichiers joints
Article R.4127-215 commerce.jpg

Ptdr

Re: Les dentistes français découvrent les charges de la législation Européenne

Messagepar Ptdr » dim. 19 nov. 2017 10:29

T'es à côté de la plaque. Les bénéficiaires ne seront pas les patients mais les mutuelles.
Les patients seront de plus en plus mutilés pour le profit (cf dentexia).
Si tu ne sais pas lire ce que j'écris, aussi virulent que ça puisse être, ne prends pas part à la discussion.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités