Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Pour parler de tout ce que vous voulez
Invité

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar Invité » ven. 24 févr. 2017 14:09

Invité a écrit :Quelle est cette directive mystère ? Encore un fantasme . :close_tema:


Et là dentiste, c'est encore du fantasme de dire que ton monopole est mort ? :dance: Pas besoin de te présenter Thierry Soulié :biggrin:

« Et ils n’ont encore pas tout vu, pronostique Thierry Soulié. Les conséquences vont encore s’amplifier dans les prochains mois et années.L’absence de réaction de la ministre sur les sujets de la formation avec le Clési ou sur l’accès partiel à la profession va être très préjudiciable sur la qualité des soins. »

http://www.cnsd.fr/actualite/news/1772-un-bilan-catastrophique

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 737
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar BenDenturo » ven. 24 févr. 2017 16:32

Invité a écrit :
Invité a écrit :Quelle est cette directive mystère ? Encore un fantasme . :close_tema:


Et là dentiste, c'est encore du fantasme de dire que ton monopole est mort ? :dance: Pas besoin de te présenter Thierry Soulié :biggrin:

« Et ils n’ont encore pas tout vu, pronostique Thierry Soulié. Les conséquences vont encore s’amplifier dans les prochains mois et années.L’absence de réaction de la ministre sur les sujets de la formation avec le Clési ou sur l’accès partiel à la profession va être très préjudiciable sur la qualité des soins. »

http://www.cnsd.fr/actualite/news/1772-un-bilan-catastrophique


Petit mots doux à la voyoucratie dentaire qui nous lit !

Ainsi donc papa Noël avait repéré le petit Soulié .... qui ne s'attendait pas à de tels cadeaux :

Une araignée au plafond de vos tarifs !
Ensuite la dissociation des actes par vos sous liés !
Et cerise sur la bûche l'accès partiel tout son saôul yé !
Technicien dentaire clinique et hygiéniste je soublié !!
Vous êtes chaussé pour un bon moment !

tototropbon

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar tototropbon » sam. 25 févr. 2017 18:40

Invité a écrit :
Invité a écrit :Quelle est cette directive mystère ? Encore un fantasme . :close_tema:


Et là dentiste, c'est encore du fantasme de dire que ton monopole est mort ? :dance: Pas besoin de te présenter Thierry Soulié :biggrin:

« Et ils n’ont encore pas tout vu, pronostique Thierry Soulié. Les conséquences vont encore s’amplifier dans les prochains mois et années.L’absence de réaction de la ministre sur les sujets de la formation avec le Clési ou sur l’accès partiel à la profession va être très préjudiciable sur la qualité des soins. »

http://www.cnsd.fr/actualite/news/1772-un-bilan-catastrophique


Ou est passé ce fameux dentiste qui ne veut pas voir les choses en face ? Plus d'arguments ami dentiste ? Tu nous manque ! :cray:

Invité

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar Invité » dim. 26 févr. 2017 10:54

Invité a écrit :Question écrite n° 24303 de M. Michel Le Scouarnec (Morbihan - Communiste républicain et citoyen) publiée dans le JO Sénat du 15/12/2016 - page 5436

M. Michel Le Scouarnec attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'inquiétude des professionnels de santé au sujet d'un projet d'ordonnance du Gouvernement visant à transposer la directive 2013/55/UE du 20 novembre 2013 de reconnaissance des qualifications professionnelles en droit français, et précisément concernant une disposition qui permettrait l'exercice partiel des professions.

Plusieurs ordres professionnels représentant les professions réglementées de la santé s'alarment qu'une telle déréglementation puisse être envisagée dans leur secteur, craignant que des personnels soignants « sous-qualifiés » soient autorisés à exercer dans notre pays, en se substituant aux professionnels reconnus.
Selon eux, l'application de la directive européenne permettrait en effet à un médecin étranger, issu d'un autre État européen, de venir exercer une partie d'une spécialité en France dans le cadre d'un accès partiel, même s'il ne détient pas l'ensemble des qualifications nécessaires à l'exercice de cette spécialité, au détriment d'un médecin français qui, lui, disposerait des compétences requises.
L'introduction de cette mesure impacterait alors sans nul doute très lourdement la qualité des soins et de prise en charge des patients.

Devant l'inquiétude de ces professionnels, concernant l'avenir de notre système de santé, il lui demande de bien vouloir lui indiquer si ce projet d'ordonnance est effectivement en cours, et dans ce cas, d'envisager que les professions de santé, pour des raisons impérieuses d'intérêt général que constituent la santé publique et la sécurité des patients, ne soient pas concernées par cette disposition d'accès partiel.



Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé
publiée dans le JO Sénat du 02/02/2017 - page 402


Conformément aux obligations communautaires de transposition des directives européennes qui s'imposent aux États membres de l'Union européenne (UE), la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé autorise le Gouvernement à transposer, par ordonnance, la directive 2013/55/UE du Parlement européen relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé. L'ordonnance présentée au conseil des ministres du 18 janvier 2017 transpose en droit interne trois dispositifs nouveaux : l'accès partiel, la carte professionnelle européenne et le mécanisme d'alerte. L'autorisation d'exercice avec un accès partiel permet à un professionnel, pleinement qualifié dans l'État membre d'origine, d'exercer une partie seulement des actes relevant d'une profession réglementée en France. Cette autorisation est encadrée par des conditions très strictes et par un examen au cas par cas des demandes qui pourront être refusées pour un motif impérieux d'intérêt général tenant à la protection de la santé publique. Il est ainsi prévu que l'accès partiel à une activité professionnelle puisse être accordé au cas par cas et lorsque les trois conditions suivantes sont remplies : le professionnel est pleinement qualifié pour exercer, dans l'État d'origine membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, l'activité professionnelle pour laquelle il sollicite un accès en France ; les différences entre l'activité professionnelle légalement exercée dans l'État d'origine et la profession correspondante en France sont si importantes que l'application de mesures de compensation reviendrait à imposer au demandeur de suivre le programme complet d'enseignement et de formation requis pour avoir pleinement accès à la formation en France ; l'activité professionnelle pour laquelle l'intéressé sollicite un accès peut objectivement être séparée d'autres activités relevant de la profession en France. L'autorisation d'exercice avec accès partiel définie par cette ordonnance renforce le rôle des ordres professionnels et garantit l'information des patients. Ainsi, pour rendre une décision sur une demande d'accès partiel, l'autorité compétente devra prendre l'avis de l'ordre professionnel régional. En cas de divergence, une analyse complémentaire sera menée par le ministère en lien avec l'ordre national. En cas d'autorisation pour un accès partiel, le professionnel de santé devra exercer sous le titre professionnel de l'État d'origine rédigé dans la langue de cet État. Il devra informer clairement les patients et les autres destinataires de ses services des actes qu'il est habilité à effectuer dans le champ de son activité professionnelle et le tableau de l'ordre concerné comporte une liste distincte mentionnant les actes que les intéressés sont habilités à effectuer dans le champ de la profession. Il convient de préciser que l'accès partiel n'est pas applicable aux professionnels qui remplissent les conditions requises pour bénéficier de la reconnaissance automatique de leurs qualifications professionnelles au sens de la directive 2005/36/CE. La carte professionnelle électronique concerne dans un premier temps trois professions de santé, pharmacien, infirmier de soins généraux et masseur-kinésithérapeute. Elle constitue un certificat électronique permettant au professionnel de prouver qu'il a accompli, par voie dématérialisée, les démarches requises pour la reconnaissance de ses qualifications dans un autre pays de l'Union. Le mécanisme d'alerte favorise enfin la diffusion, à l'échelle européenne, de signalements de professionnels de santé qui n'auraient pas le droit d'exercer dans leur État d'origine, ce qui participe d'un renforcement du contrôle des professionnels.

En gros, bienvenue aux denturologues/denturistes/techniciens dentaire clinique/hygiénistes dentaire ... européens qui peuvent désormais venir travailler en France en accès partiel pour le plus grand plaisir des dentistes :haha: ... merci qui, merci l'Europe ! :biggrin:

Par exemple, un denturiste/denturologue inscrit en Belgique (http://www.ubdd.be/fr/denturistes.php) fait un petit passage à l'ordre des dentistes français (ordre professionnel pour s'inscrire en accès partiel dans le secteur dentaire) et hop il ouvre boutique en France, c'est pas beau l'Europe ! :biggrin:


https://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ161224303.html


Ce qui est dégueulasse c'est un communiste qui pose la question, je croyais qu'ils était pour les " sans dents " , je ne suis pas surpris que le journal l'Humanité ne veuille pas faire un papier sur la Denturologie . Le positif est la réponse que ce Leclouarnec se prend en pleine figure . Vous devriez le contacter voir si vraiment il connaît le sujet qui vous préoccupe .
Ne lâchez rien, vos ennemis vont continuer à tout faire pour conserver leur privilèges, ce qui sera vain, pensez que votre combat véritablement à ce jour !

Denturoretraité

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar Denturoretraité » dim. 26 févr. 2017 10:57

Bien vu invité, juste je viens voir si il y a des messages, le vois le votre . Merci .

Patient furieux

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar Patient furieux » mer. 1 mars 2017 22:27

J'ai été traité par monsieur ben haim je vais porter plainte ce malotru à fait un appareil avec des dents du bas en HAUT m'a dit mon dentiste
Ça ne se passera pas comme ça

Prof

Re: Quand le Ministère de Marisol Touraine confirme l'exercice du métier de denturologue en France

Messagepar Prof » lun. 20 mars 2017 04:28

Patient furieux a écrit :J'ai été traité par monsieur ben haim je vais porter plainte ce malotru à fait un appareil avec des dents du bas en HAUT m'a dit mon dentiste
Ça ne se passera pas comme ça


Monsieur patient furieux, notre ben n'a pas pu faire une chose pareille qui est de vous traiter ! Il vous a appareillé .
Je pense qu'il n'a inversé que les blocs molaires , car vous devez être ce que nous appelons dans notre jargon, un type de classe 3 causé par une Prognathie mandibulaire ! Certainement pas avec une grosse déficience maxillaire, sinon il vous aurait aiguiller chez un spécialiste .
Dans ces cas là effectivement nous inversons les blocs molaires lors du montage .
Mais si il a aussi inversé les incisives , alors là oui, vous pouvez porter plainte .
Pouvez vous nous fournir de plus amples informations ?
Cordialement .


Sujet remonté par Anonymous le lun. 20 mars 2017 04:28.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités