Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Pour parler de tout ce que vous voulez
Avatar du membre
INVITE59
Messages : 15
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2016 08:29
Contact :

Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar INVITE59 » mer. 20 juil. 2016 07:30

Un projet d’ordonnance du gouvernement prévoit d’appliquer l’accès partiel à d’autres professionnels, au métier de Chirurgien-Dentiste :drinks:

acces-partiel-profession-chirurgien-dentiste-790x453.jpg
acces-partiel-profession-chirurgien-dentiste-790x453.jpg (40.66 Kio) Vu 1690 fois


Un projet d’ordonnance du gouvernement, devrait permettre de découper la profession de chirurgien-dentiste en différents « domaines de compétence » pour en faciliter l’accès à d’autres professionnels.

Ce projet a pour objectif de transposer dans le Code de la Santé Publique (CSP), les nouvelles dispositions de la directive révisée sur la reconnaissance des qualifications professionnelles. En pratique, il légitimerait l’ouverture de certains actes de l’art dentaire à des professions œuvrant certes dans le domaine dentaire, mais non reconnues en France.

Le projet prévoit que les bénéficiaires de l’accès partiel pour la profession dentaire :

- Seront inscrits au tableau de l’Ordre sur une liste distincte. Cette liste mentionnera les actes qu’ils sont habilités à effectuer dans le champ de la profession, le cas échéant dans la spécialité au titre de laquelle ils sont inscrits ;
- Seront tenus au versement de la cotisation ordinale ;
- Seront tenus de respecter les règles professionnelles applicables en France dans l’exercice des activités pour lesquelles ils ont obtenu une autorisation d’exercice partiel et seront soumis à la juridiction disciplinaire compétente.

Selon le Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes, ne seraient concernés par l’accès partiel que les cas exceptionnels des spécialités dentaires ne bénéficiant pas de reconnaissance automatique (la parodontologie reconnue au Portugal, ou la microbiologie orale reconnue en Angleterre, par exemple).

Mais ce projet d’ordonnance soulève de sérieuses questions : A quoi sert l’acquisition de qualifications professionnelles si l’on organise son contournement pour donner accès en partie à la profession ? Peut-on assurer aux patients une même qualité de soin et un même niveau de sécurité s’ils sont prodigués par des professionnels dont nous ne maîtrisons pas les formations ?

Une étude de l’European dental students association (EDSA) de 2016 vient justement de révéler qu’un étudiant européen sur 10 obtient son diplôme sans avoir jamais pratiqué un seul acte de chirurgie dentaire sur un patient.

Une directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles entre pays (2005) imposerait bien une formation clinique mais aucun système de contrôle ne serait mis en place à ce jour.

Pour autant, en Europe, certains professionnels de santé n’hésitent pas à porter leur cas devant la justice. Cet hiver, à Malte « un technicien de clinique dentaire » a attaqué l’Ordre local pour refus de reconnaissance de ses qualifications professionnelles. Il se trouve que sa profession n’existe pas sur l’île. Seule la profession de « technicien dentaire » est reconnue. La première donne accès aux patients, l’autre n’intervient que sur prescription du chirurgien-dentiste.

Au nom de la liberté d’installation et de la libre concurrence, l’affaire a dû être portée devant la justice européenne. En droit, on ne peut forcer un État à reconnaître sur son territoire une profession qui n’a pas été harmonisée sur le plan européen ; en revanche, on peut désormais – mais pas sans conditions – lui accorder un accès partiel à la profession qui lui serait la plus proche.

Ce sera donc au juge européen de valider ou non l’accès partiel intraprofessionnel, ici entre la profession de « technicien de clinique dentaire » et celle de technicien dentaire.

A suivre…

Source : https://www.dynamiquedentaire.com/un-projet-dordonnance-du-gouvernement-prevoit-dappliquer-lacces-partiel-a-dautres-professionnels-au-metier-de-chirurgien-dentiste/

Le Bureau RDF .

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar Le Bureau RDF . » mer. 20 juil. 2016 08:56

Nous remercions cet invité qui nous laisse régulièrement ce genres d'informations, entre nous on l'appelle " l' œil de Moscou " . :hi: :hi:

Cet article a était diffusé dans une dizaine de laboratoire par le biais de facebok, Mr Munérot a aussi était mais au courant .
Nous attendons toujours des informations sur les Techniciens Dentaires Clinique Anglais et Norvégien, ainsi que sur le denturo de MALTE qui est en Cour de Justice Européenne.

Denturoretraité

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar Denturoretraité » mer. 20 juil. 2016 09:19

Merci illustre inconnu , les dentistes ont bien digéré le terme de denturologiste et celui du technicien dentaire, deux professions qui vont être légalisés, ils vont essayer de les empêcher d'être indépendante dans un dernier sursaut de rage .
Les denturologistes inscrits à l'ordre des dentistes accompagnée d'une cotisation ,celle là c'est la meilleure, ils font forts dans l'aberration !

ben ben

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar ben ben » mer. 20 juil. 2016 15:53

Si nous lisons bien cette prose ordinale, nous voyons que la voyoucratie dentaire veut, aussi, être ( aussi )maître des formations qui concerneront les nouveaux exercice , donc demain les dentistes formeront * les denturologistes ou les techniciens dentaires clinique ..... les arracheurs de dents revendeurs de prothèses ne savent plus quoi trouver pour essayer de sauver leur honteux monopole !!!

* Nous avons mis des années pour virer les dentistes de la formation des prothésistes, des années pour les virer des examens, oui les amis dans les années 60 les dentistes faisaient la loi dans les examens .... l'UNPPD de l'époque était cul et chemise avec ces voyoux ..... un bon esclave avait 100% de chance de voir son apprenti réussir haut la main son CAP.... même si c'était un gros bidon ....! ( c'est du vécu !!! )

Avatar du membre
INVITE59
Messages : 15
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2016 08:29
Contact :

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar INVITE59 » jeu. 21 juil. 2016 10:03

Pour faire un pont avec le sujet " NON AUX SOUS CHIRURGIENS-DENTISTES " voilà comment " l'enfumage " se construit ... En fait, ils balancent des (soi-disant) études/thèses indépendantes effectuées dans le secteur dentaire pour (essayer) faire pleurer la ménagère de -50 ans afin de (essayer) faire passer leurs directives aux politiques ... pour bien entendu continuer à protéger leur monopole ! :beg:

....jpg
....jpg (10.62 Kio) Vu 1654 fois


RÉGULATION, DÉRÉGULATION ... TELLE EST LA QUESTION

Dans une lettre au directeur de l’Uncam, Marisol Touraine a fixé trois objectifs principaux aux futures négociations conventionnelles qui débuteront cet automne. Le premier porte sur l’amélioration de l’accès aux soins, le deuxième sur celle de la pratique et le renforcement de la prévention, le troisième a trait à la répartition sur le territoire.

Rien d’étonnant dans les propos de la ministre qui demande de trouver des solutions aux problèmes d’accès aux soins sous l’angle de la diminution du reste à charge et de l’exercice de proximité au moyen de la régulation, le mot est lâché ! Régulation « de certains dépassements tarifaires sur certaines activités », reste à connaître lesquelles, et régulation « au conventionnement de nouveaux professionnels de santé libéraux dans les zones surdenses ». Autant dire des plafonnements que la CNSD a toujours combattus, et un coup de canif dans un des piliers de l’exercice libéral, à savoir la liberté d’installation.

À ces « joyeusetés » viennent heureusement se greffer quelques ouvertures, telles que la revalorisation des tarifs CMU-C et de certains actes que nous réclamons depuis des lustres, le renforcement de la prévention et de la prise en charge de certaines populations ciblées : handicapés, malades chroniques, personnes âgées… qui figuraient dans notre contribution au questionnaire lors de la genèse de la loi de santé, et la valorisation des techniques visant à l’économie tissulaire que nous appelons de nos vœux et pour lesquelles, là encore, nous avons fait des propositions concrètes.

En tant que syndicat responsable, nous attendrons d’en savoir plus, avant de nous prononcer. Mais il est bon de préciser qu’en accord avec les deux autres syndicats représentatifs, la CNSD ne signera pas un texte sans des avancées significatives sur les actes de soins conservateurs et chirurgicaux opposables ainsi que sur ceux du panier de soins CMU-C. Sans un investissement important de la part de l’UNCAM et de l’UNOCAM, la négociation n’a aucune chance d’aboutir.

Mais il n’y a pas que la négociation conventionnelle qui nous préoccupe. S’il est un sujet qui nous interpelle, c’est bien celui qui consiste à autoriser des professionnels à accéder partiellement à des métiers pour lesquels ils n’ont pas la qualification. Aujourd’hui, le projet de transposition en droit français va plus loin que la directive de Bruxelles en permettant le fractionnement de l’exercice médical. Cela induira de la confusion parmi les usagers et fragilisera encore un peu plus le système de santé au nom de la dérégulation, censée instaurer de la concurrence et combattre les monopoles. Ce risque concerne toutes les professions de santé, dont la nôtre qui pourrait voir arriver des professionnels munis d’une qualification non existante en France. Après les centres low cost, voici l’ère des « sous-dentistes ».

La CNSD a été la première à soulever ce lièvre. Depuis, les autres professions libérales ont compris le danger d’une telle dérégulation pour leur exercice, mais aussi pour les citoyens auxquels ils doivent comme nous, assurer des prestations sécurisées, de proximité et de qualité. D’où notre mobilisation !

À toutes celles et tous ceux qui se posent la question de savoir à quoi sert un syndicat... Eh bien, il sert à faire en sorte que la régulation acceptable permette d’éviter les dérives induites par des dérégulations sauvages. Il sert à trouver les compromis acceptables pour un exercice le plus serein possible dans l’intérêt des citoyens. Il sert enfin à lutter contre les dogmes administratifs et les règles d’airain d’un capitalisme destructeur.

C’est tout notre travail, et il sera essentiel dès la rentrée prochaine, puisse-t-il être compris et soutenu ! En attendant, bonnes vacances !

Dr Thierry Soulié
Secrétaire général

Source : http://www.cnsd.fr/actualite/edito/1665-regulation-deregulation-telle-est-la-question

GANDHI CONSCIENT ET DEBOUT.jpg
GANDHI CONSCIENT ET DEBOUT.jpg (121.35 Kio) Vu 1654 fois

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 791
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar BenDenturo » jeu. 21 juil. 2016 16:13

Des fumistes qui veulent enfumer ..... mais quoi de plus normal .... seulement ils n'enfument plus personne !!!!
Sauf aux mêmes pour se rassurer.... mais croyez moi le Soulié qui signe cet article d'une mauvaise foi aussi évidente est dans ses petits souliers !!!
Je sent la transpiration de peur de la voyoucratie dentaire .... et croyez moi, ça sent mauvais !!!!
Un instant .... je reviens !!! C'est l'heure de l'apéro ! :drinks:

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 791
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar BenDenturo » jeu. 21 juil. 2016 18:00

Voila !!!!! Un ancien client de la Somme en vacances .... qui m'a fait une petite visite amicale .... et qui déplore que je ne puisse plus lui refaire une prothèse toute neuve !!!!

Pour les sous-dentistes.... la voyoucratie dentaire veut faire croire que la dentisterie et un saucisson et que ce saucisson va être découpé en rondelles !!! Mais qui croient ils tromper, l'état, les consommateurs patients , l'Europe ?

La réalité est toute autre : la dentisterie n'est pas un saucisson .... c'est un MONOPOLE HONTEUX ..... !!!!
La dentisterie ne peut plus faire face à ses devoirs : soigner les gens !
La dentisterie se gave sur les prothèses, et elle veut continuer à le faire , en se foutant totalement de la santé publique !
La dentisterie et une entreprise commerciale illégale !
La dentisterie ne veut pas partager son monopole !
La dentisterie refuse les professions qui la soulagerait en lui laissant ainsi plus de temps à consacrer à la prévention est aux soins !
La dentisterie refuse le progrès sociétal qu'apportent les Hygiénistes dentaires et les denturologistes à l'ensemble de la société !

Un exemple concret .... un dentiste sauve un dent ..... il n'encaisse qu'un soin qui est plafonné ! Mais , car il a toujours un mais ..mais notre maître de l'art ne sauve pas la dent..... alors il revend une ou des prothèses ( dont les prix sont libres .... sans limites ) .... qu'il achète une misère à son esclave prothésiste ou en chine ....et qu'il revend de 6 à 10 fois plus cher à son consommateur- patient !!!

Mais allez vous me dire : c'est bien beau, mais les hygiénistes et les denturologistes ne sont pas des dentistes, ils ne sont pas allez en faculté, ils ne savent pas soigner .... n'est ce pas dangereux de mettre nos dents , nos carie, notre gencive , notre palais entre de mains dangereuses, inexpertes , saucissoneuses .... voire assassines ...???? :fie: :fie:
ne risquons nous pas le sida?
le chicon gaya ?
l'azelmémére ?
la vérole ?
la peste ?
ou même pour les femmes un grossesse nerveuse ?

Tout ça je vous le dirai demain :dance2: .... bonne nuit !!! :d_clock:

Voui, voui, voui, vous avez tout compris :

LES DENTISTES SONT LES SEULS THERAPEUTES QUI S'ENRICHISSENT DE LEURS ECHECS !!!!!

Denturoretraité

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar Denturoretraité » ven. 22 juil. 2016 07:32

C'est un bon le gars qui nous laisse ces infos nous lui disons merci . Quand à ben, je vois qu'un bon apéro l'a " vachement " inspiré .
On attend la suite . La suite, la suite, sur l'air des lampions . :beg:

Prothésiste

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar Prothésiste » ven. 22 juil. 2016 09:36

Pouvez nous dire pourquoi vous êtes aussi confiant sur votre future légalisation ? Qui nous dit que la loi Sapin passera ? Pour l'artisanat les parlementaires ont déjà reculé, alors face aux forces de nuisances des Chirurgiens-dentistes qu'avez vous à opposer qui ferait pencher la balance en votre faveur ? Quelques vieux denturos ?
Pouvez me répondre sans dévoiler vos batteries, si vous en avez . :hi:

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 791
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Accès partiel (suite), les denturologues bientôt en France

Messagepar BenDenturo » ven. 22 juil. 2016 13:52

Prothésiste a écrit :Pouvez nous dire pourquoi vous êtes aussi confiant sur votre future légalisation ? Qui nous dit que la loi Sapin passera ? Pour l'artisanat les parlementaires ont déjà reculé, alors face aux forces de nuisances des Chirurgiens-dentistes qu'avez vous à opposer qui ferait pencher la balance en votre faveur ? Quelques vieux denturos ?
Pouvez me répondre sans dévoiler vos batteries, si vous en avez . :hi:


Pourquoi aussi confiant ?
Un peu d'historique est nécessaire pour les pôvres mécanos victimes ce cécité prothétique .
D'où viens la loi Sapin II ?
Il nous faut remonter en décembre 2006 .... et relire tout ce qui concerne l'Accord général sur la commercialisation des services ( AGCS ) de la directive BOLKEINSTEIN , et du traité constitutionnel. L'AGSC a était élaboré en 1994 à MARRACHECH lors de la création de l' OMC ;
L'AGSC est la mise en concurrence générale progressive et irréversible de tous les services à tous les échelons, elle fut le coup d'envoi de la " libéralisation des services publics " .
Cette directive à aboutit à ce qui nous concerne : la libéralisation des biens publics ..... dont la santé !!!!

La France n'est plus libre d'interdire des professions de santé concurrentes de celle des dentistes, concurrentes et complémentaires !
Rajoutons y les directives 93/42 relative aux dispositifs médicaux, la directive 85/374 relative à la responsabilité pour préjudice dérivant de produits défectueux, et la directive 2001/95 relative à la sécurité générale des produits ... et autres que je ne veux point citer !!!!

Demain la voyoucratie dentaire ne pourra plus affirmer que les denturologistes sont dangereux pour la santé publique, leur formation, leur code de déontologie, leurs pratiques qui ont fait leurs preuves depuis plus de 50 ans à travers le monde entier sont les garants de leur incontournable place dans la famille dentaire .
Nous n'avons plus rien à faire , nous avons fait notre travail depuis plus de 65 ans, tout seul, sans personne pour nous aider, ça sera au prothésistes de saisir cette chance qui aboutira à son indépendance.

Voici pourquoi nous sommes si confiants, et les dentistes auront beau répéter que la France va plus loin que la directive des services et des réglementations professionnelles ( CE QUI EST FAUX ET ARCHIFAUX ), leur monopole va disparaître définitivement dans quelques mois .... !

Ce qui va bouleverser ta profession mon pôvre prothésiste questionneur que tu le veuilles ou non !

Et nous ne demandons même pas un petit remerciement !!! :dance2: :dance2:


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités