l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Pour parler de tout ce que vous voulez
pif paf

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar pif paf » ven. 5 août 2016 09:51

Il est libre Max

Il est libre Max, il est libre Max!
Y´en a même qui disent qu´il ne se fera plus voler !



Dans l´panier de crabes, il n´joue pas les homards
Il n´cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare

Il est libre Max, il est libre Max!
Y´en a même qui disent qu´il ne se fera plus voler !

pif paf

ben ben

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar ben ben » ven. 5 août 2016 12:38

pif paf a écrit :Il est libre Max

Il est libre Max, il est libre Max!
Y´en a même qui disent qu´il ne se fera plus voler !



Dans l´panier de crabes, il n´joue pas les homards
Il n´cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare

Il est libre Max, il est libre Max!
Y´en a même qui disent qu´il ne se fera plus voler !

pif paf


Belle envolée lyrique.....
Cela veut il dire que ce consommateur à pu faire réparer son appareil ?

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 736
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar BenDenturo » ven. 24 nov. 2017 08:14

ralebol a écrit :Edito 276

Le monde dentaire évolue, pourquoi pas nous ?

Si les syndicats dentaires ont toujours lutté pour être reconnu comme profession médicale et fabricant de prothèse, force est de constater que l’implantation généralisée de systèmes CFAO au cabinet dentaire et la pseudo formation de leurs assistantes à la fabrication de prothèses dentaires, relèvent d’une interprétation déontologique particulière, contraire à toute déontologie médicale.

Nous nous référons à la loi interdisant la marchandisation de l’exercice d’une profession médicale qui précise clairement qu’un « professionnel de santé ne peut pas tirer profit de ses prescriptions ». Cette activité n’est pas la leur, mais la notre, voici pourquoi, nous prothésistes dentaires, ne pouvons l’accepter.

Si cette situation devrait persister, s’amplifier et nos activités se réduire, nous devrions absolument faire évoluer notre profession en fonction de nos véritables capacités professionnelles, et des besoins dentaires en France.

Si les syndicats dentaires et l’Ordre ont toujours lutté contre la denturologie en France, ce n’est pas pour répondre à des risques de santé publique ou de sécurité de patients, mais bien pour s’octroyer des revenus complémentaires à leur activité médicale.

Pour preuve, quel laboratoire ne prend jamais de teintes, ne fait jamais d’essayages, de poses de prothèses adjointes ou de réparations à la demande d’un Chirurgien-dentiste. La grande majorité des prothésistes dentaires le font régulièrement sans oublier les choix de conception laissés à nos arbitrages… et la santé publique ne s’en porte pas plus mal.

L’arrivée de la caméra numérique pour l’adjointe apporte confort et simplicité pour la prise d’empreinte avec la sécurité qui faisait défaut en raison des risques d’ingestion ou d’inhalation des matériaux à empreinte que nous opposait l’Ordre des Chirurgiens-dentistes. La profession de "prothésiste dentaire-denturiste" ou "denturiste-denturologue" n’a fait l'objet d'aucune harmonisation communautaire, les États membres restent seuls compétents en ce qui concerne l'éventuel octroi d'un statut officiel à cette profession et sa réglementation. Ceci vaut tant pour les conditions de formation et d'accès à cette profession que pour les conditions d'exercice et notamment le champ d'activité, qui peut comprendre ou exclure les "travaux en bouche». La denturologie est reconnue dans d'autres pays européens comme la Hollande, le Danemark, la Suisse, la Finlande, le Danemark, l'Espagne, le Portugal, l’Angleterre et une variante en Autriche. Cette discipline est pratiquée dans bien d'autres pays encore comme au Canada, en Australie, aux U.S.A (6 Etats), Nouvelle Zélande….

Pourquoi devrions-nous nous interdire d’étendre nos activités, c’est la logique de l’évolution de notre profession et de nos compétences. Michel Cavaillez, membre fondateur et ancien SG de l’APD, avait ouvert la voie dès 2008, par une intéressante étude (Le Dento-Prothésiste) sur l’avenir de notre profession, relayée par 2 revues : Technologie Dentaire et PDF Info (L’UNPPD méditant plutôt du côté des sponsors du dental forum que sur notre devenir).Cela ne veut pas dire que nous devrions tous devenir denturologiste, mais laissons la porte ouverte à des activités qui répondent aussi à des besoins sanitaires et sociaux.

Nous rappelons à nos confrères, accros d’internet, que les réseaux sociaux ne remplaceront jamais l’action syndicale, relai incontournable de toute revendication, et que les débats entre prothésistes dentaires, chirurgiens-dentistes, fabricants et fournisseurs ne font pas connaître notre profession ni nos revendications du grands public et des politiques.

Que ceux qui croient que la logique de l’évolution de notre profession passe obligatoirement par les desideratas des syndicats dentaires, se souviennent de ceux qui pensaient que les importations de prothèses dentaires ne seraient qu’un phénomène provisoire et n’impacterait par nos activités, ni nos tarifs.Qui peut dire encore cela aujourd’hui ?

Les prises de position et les actions s’avèrent plus que jamais indispensables. Les syndicats dentaires, L’Ordre, voire les fournisseurs, ne doivent pas dicter la politique sanitaire française en fonction de leurs seuls intérêts. La révolution numérique doit bénéficier à l’optimisation des prothèses et des soins dans l’intérêt du patient et non à la marchandisation de la prothèse dentaire par les cabinets dentaires.

Si l’officialisation de la denturologie en France était la résultante de la transposition de la directive européenne « qualifications professionnelles » entrée en vigueur en 2016, nous devrions tous ensemble l’approuver.

Puissent nos newsletters, et les articles ci-dessous, enrichirent au moins vos réflexions.

Claude Message Trésorier APD

cmessage@apd-asso.fr


C'est bien dit !!! Mais quand à l'action ? Qui peut nous dire ce que ces bonnes paroles ont apportées à la profession ?

claude

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar claude » ven. 24 nov. 2017 08:28

on peu dire la meme des denturo
ca parle ca parle ca agit pas

Invité

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Invité » ven. 8 déc. 2017 04:29

claude a écrit :on peu dire la meme des denturo
ca parle ca parle ca agit pas


Fausse affirmation clo clo !
Les preuves que nous agissons sans relâche se trouve dans ce forum !!!!
Seul forum entièrement libre ouvert à tous ! Qui peut se targuer d'offrir un espace de liberté pareil ? L' UNPPD ? L'APD ?

Invité

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Invité » lun. 11 déc. 2017 17:30

Alors ? A ce jour ou en est l'APD ?


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités