l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Pour parler de tout ce que vous voulez
Avatar du membre
ralebol
Messages : 66
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 09:36
Contact :

l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar ralebol » mer. 18 mai 2016 07:54

Edito 276

Le monde dentaire évolue, pourquoi pas nous ?

Si les syndicats dentaires ont toujours lutté pour être reconnu comme profession médicale et fabricant de prothèse, force est de constater que l’implantation généralisée de systèmes CFAO au cabinet dentaire et la pseudo formation de leurs assistantes à la fabrication de prothèses dentaires, relèvent d’une interprétation déontologique particulière, contraire à toute déontologie médicale.

Nous nous référons à la loi interdisant la marchandisation de l’exercice d’une profession médicale qui précise clairement qu’un « professionnel de santé ne peut pas tirer profit de ses prescriptions ». Cette activité n’est pas la leur, mais la notre, voici pourquoi, nous prothésistes dentaires, ne pouvons l’accepter.

Si cette situation devrait persister, s’amplifier et nos activités se réduire, nous devrions absolument faire évoluer notre profession en fonction de nos véritables capacités professionnelles, et des besoins dentaires en France.

Si les syndicats dentaires et l’Ordre ont toujours lutté contre la denturologie en France, ce n’est pas pour répondre à des risques de santé publique ou de sécurité de patients, mais bien pour s’octroyer des revenus complémentaires à leur activité médicale.

Pour preuve, quel laboratoire ne prend jamais de teintes, ne fait jamais d’essayages, de poses de prothèses adjointes ou de réparations à la demande d’un Chirurgien-dentiste. La grande majorité des prothésistes dentaires le font régulièrement sans oublier les choix de conception laissés à nos arbitrages… et la santé publique ne s’en porte pas plus mal.

L’arrivée de la caméra numérique pour l’adjointe apporte confort et simplicité pour la prise d’empreinte avec la sécurité qui faisait défaut en raison des risques d’ingestion ou d’inhalation des matériaux à empreinte que nous opposait l’Ordre des Chirurgiens-dentistes. La profession de "prothésiste dentaire-denturiste" ou "denturiste-denturologue" n’a fait l'objet d'aucune harmonisation communautaire, les États membres restent seuls compétents en ce qui concerne l'éventuel octroi d'un statut officiel à cette profession et sa réglementation. Ceci vaut tant pour les conditions de formation et d'accès à cette profession que pour les conditions d'exercice et notamment le champ d'activité, qui peut comprendre ou exclure les "travaux en bouche». La denturologie est reconnue dans d'autres pays européens comme la Hollande, le Danemark, la Suisse, la Finlande, le Danemark, l'Espagne, le Portugal, l’Angleterre et une variante en Autriche. Cette discipline est pratiquée dans bien d'autres pays encore comme au Canada, en Australie, aux U.S.A (6 Etats), Nouvelle Zélande….

Pourquoi devrions-nous nous interdire d’étendre nos activités, c’est la logique de l’évolution de notre profession et de nos compétences. Michel Cavaillez, membre fondateur et ancien SG de l’APD, avait ouvert la voie dès 2008, par une intéressante étude (Le Dento-Prothésiste) sur l’avenir de notre profession, relayée par 2 revues : Technologie Dentaire et PDF Info (L’UNPPD méditant plutôt du côté des sponsors du dental forum que sur notre devenir).Cela ne veut pas dire que nous devrions tous devenir denturologiste, mais laissons la porte ouverte à des activités qui répondent aussi à des besoins sanitaires et sociaux.

Nous rappelons à nos confrères, accros d’internet, que les réseaux sociaux ne remplaceront jamais l’action syndicale, relai incontournable de toute revendication, et que les débats entre prothésistes dentaires, chirurgiens-dentistes, fabricants et fournisseurs ne font pas connaître notre profession ni nos revendications du grands public et des politiques.

Que ceux qui croient que la logique de l’évolution de notre profession passe obligatoirement par les desideratas des syndicats dentaires, se souviennent de ceux qui pensaient que les importations de prothèses dentaires ne seraient qu’un phénomène provisoire et n’impacterait par nos activités, ni nos tarifs.Qui peut dire encore cela aujourd’hui ?

Les prises de position et les actions s’avèrent plus que jamais indispensables. Les syndicats dentaires, L’Ordre, voire les fournisseurs, ne doivent pas dicter la politique sanitaire française en fonction de leurs seuls intérêts. La révolution numérique doit bénéficier à l’optimisation des prothèses et des soins dans l’intérêt du patient et non à la marchandisation de la prothèse dentaire par les cabinets dentaires.

Si l’officialisation de la denturologie en France était la résultante de la transposition de la directive européenne « qualifications professionnelles » entrée en vigueur en 2016, nous devrions tous ensemble l’approuver.

Puissent nos newsletters, et les articles ci-dessous, enrichirent au moins vos réflexions.

Claude Message Trésorier APD

cmessage@apd-asso.fr
Fichiers joints
VB.png
VB.png (306.54 Kio) Vu 994 fois

Avatar du membre
ralebol
Messages : 66
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 09:36
Contact :

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar ralebol » mer. 18 mai 2016 07:56

Interview du Dr Ellenberg, Paris 14e

Comment ce nouveau système a été reçu par votre équipe ?

Comme je l’ai dit précédemment, c’est mon assistante qui m’a motivé pour le CEREC, je connaissais évidemment la machine mais en tant que praticien isolé avec une assistante, je me voyais dans une impasse quant à sa rentabilité. Alors, nous avons commencé par sonder nos patients, on leur a demandé s’il existait un système qui permettrait de prendre une empreinte sans pâte, de réaliser une restauration en céramique pure en une séance d’1h30. Cela permettrait de réduire le nombre des anesthésies et les provisoires. Ils ont tous été épatés par cette technologie et m’ont motivé pour l’intégration du système. A l’arrivée du CEREC dans le cabinet, l’excitation était à son maximum, Elodie, mon assis- tante, a suivi les mêmes formations qui étaient proposées avec l’achat de la ma- chine. Elle a pris du plaisir à maquiller les couronnes et à compris l’intérêt de l’entre- tien des différents éléments de l’usineuse. CEREC ne fut pas une révolution de notre exercice dans notre cabinet mais plutôt une évolution de celui-ci. Quel est le rôle de votre assistante dans cette utilisation d’un système Cerec ? Il existe plusieurs « workflows » (modes opératoires) pour intégrer le CEREC, on a rapidement conclu qu’il serait plus aisé pour nous de se répartir les charges.

Mon assistante commence par créer le dossier CEREC dans le logiciel en début de journée pour les nouveaux cas, ensuite elle place le bloc nécessaire à la réalisation de la restauration ; récupère celui-ci une fois usiné et retire le picot d’attache à l’aide d’une fraise montée sur bague rouge. elle procède ensuite au polissage de la pièce usinée par une succession de meulages afin d’obtenir une restauration lisse et brillante. Une fois cette étape réalisée, elle exécute un maquillage de la surface céramique que l’on a standardisé dans le cabinet. Au retour du patient au fauteuil, elle met en place le protocole de collage.

Pensez-vous que l’arrivée d’un Cerec dans votre cabinet a été un bénéfice pour votre équipe ?

C’est une évidence! Pour Elodie, son travail ne se limite plus à la simple aspiration et au travail à 4 mains. Elle pratique évidement la stérilisation et l’installation/désinstallation du patient, mais c’est le CEREC qui a tout changé. Son rôle dans le cabinet a évolué, sa pratique est complètement en accord avec

la mienne. On est en synchronisation, elle sait si on peut prendre une urgence, elle sait de combien de temps on dispose pendant l’usinage et entre l’usinage et le maquillage afin de placer d’autres patients ou d’autres soins sur notre agenda. L’organisation de l’agenda est une chose essentielle et l’agenda d’un CEREC demande encore plus de rigueur.

L’avis de l’assistante.

Bonjour, Madame Delorme Élodie, qu’est ce qui a changé dans votre activité avec l’arrivée du Cerec ?

Le CEREC m’a permis de faire évoluer mon travail, de me donner plus de responsabilités au sein du cabinet. Je prends beau- coup de plaisir à maquiller les pièces usi- nées et ainsi de prendre une part importante dans l’organisation de la journée de travail. A l’inverse du travail en amont avec notre prothésiste, c’est à dire commandes des matériaux à empreinte, des matériaux pour provisoires, préparation et désinfection des empreintes silicone ou alginate, transcription des doléances du praticien sur les fiches de prothèse, surveiller les délais de réception des prothèses et les perpétrer pour les poser en bouche, la CFAO a facilité mon travail en le rendant plus attrayant.

http://dental-tribune.com/uploads/print ... 28fb70.pdf

-----------------------------------------------------------------------



DENTSPLY et SIRONA ont conclu un accord définitif de fusion en2015 qui a donné naissance au plus important fabricant de produits et technologies dentaires professionnels au monde. Cette multinationale, cotée au Nasdaq , évince de fait de nombreux fournisseurs dans le monde entier. Henri Schein est le distributeur Cerec (Dentsply Sirona) pour la France et sponsor Platinum pour le Dental Forum.Evincé de la manifestation , France Prothèse Dentaire n’a pas eu cette chance !!!

J. J. Miller
Fichiers joints
sans-titre.png
sans-titre.png (163.87 Kio) Vu 992 fois

Avatar du membre
ralebol
Messages : 66
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 09:36
Contact :

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar ralebol » mer. 18 mai 2016 07:59

Le gouvernement veut ouvrir la porte aux hygiénistes et aux denturologues !

Comment est-ce possible ?

"... C'est la résultante de la transposition de la directive européenne « qualifications professionnelles » entrée en vigueur en début d'année.

Vous vous rappelez son ambition ? Faciliter la mobilité intracommunautaire des professionnels de santé tout en renforçant les garde-fous de la santé publique. Le gouvernement veut aller encore plus loin. Dans la transposition de la directive dans le droit français, il prévoit un accès partiel à notre profession (alors que la directive européenne l'exclut).

Concrètement ?

Le gouvernement souhaite découper notre bloc de compétences afin d'en autoriser l'accès à une partie seulement.
Par exemple, un hygiéniste dentaire espagnol pourra ainsi accéder en partie à notre profession en réalisant des détartrages.
Ce projet d'ordonnance est extrêmement dangereux.

Nous refusons l'accès partiel à notre profession.
Nous n'acceptons pas que nos compétences professionnelles soient bradées.
Nous interpellons le gouvernement sur les risques en matière de santé publique et de sécurité de patients..."








http://www.cnsd.fr/actualite/news/1624- ... s-a-brader
Fichiers joints
HNTG.png
HNTG.png (237.28 Kio) Vu 989 fois

3DD

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar 3DD » mer. 18 mai 2016 08:03

Et que dire de la concurrence des imprimantes 3D ???

Une dent restaurée en trois heures grâce à l'imprimante 3D

Réaliser une prothèse dentaire grâce à une imprimante 3D ne relève plus de la science-fiction, et pourrait bien révolutionner le quotidien des dentistes.

L'idée est née ici : François Duret, aujourd'hui installé à Fleury d'Aude, est considéré comme le “père” de la CFAO dentaire, littéralement “Confection, fabrication assistée par ordinateur”. C'était en 1970, le pionnier avait 22 ans. "Il a posé les bases", souligne Michel Fages, qui enseigne la technique à la faculté d'odontologie de Montpellier, auprès des étudiants et via un diplôme universitaire couru par les dentistes de la France entière.

Le principe : la prothèse dentaire (facette, coiffe partielle...) est réalisée en impression 3 D (par soustraction, à partir d'un bloc de céramique) sur la base d'une empreinte optique, pour réparer une dent qui peut être conservée vivante. Le travail est effectué dans le cabinet du dentiste ou en laboratoire.
Un procédé qui se démocratise

"Aujourd'hui à peine 5 % des dentistes sont équipés en France", indique Michel Fages, qui rappelle que le procédé, longtemps confidentiel, se démocratise très lentement depuis trente ans. Peut-être parce que la sécurité sociale rembourse encore mal les patients, qui devront s'en remettre à leur mutuelle. Aussi parce que le prix de l'équipement est lourd (100 000 €).

Le résultat est pourtant spectaculaire : en une seule séance de trois heures, la dent abîmée est parfaitement restaurée. "Vous avez l'impression de retrouver vos vraies dents", résume Michel Fages. À Montpellier, la faculté dentaire a ouvert au public, en janvier dernier, la première unité d'application médicale de France dédiée à la CFAO. La fac s'est équipée de quatre unités de prise d'empreintes et de trois usineuses. "Pour l'instant, on travaille sur une seule dent, demain, ce sera sur des prothèses plus complexes et des implants", annonce Michel Fages. Pour lui comme pour les deux derniers doyens de la faculté, très enthousiastes, l'avenir de la CFAO est "une évidence". Au centre de soins universitaire, la liste d'attente va déjà au-delà de trois mois.

http://www.midilibre.fr/2016/05/17/une-dent-restauree-en-trois-heures,1333670.php

Invité

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Invité » mer. 18 mai 2016 12:21

Merci pour toutes ces informations , nous y trouvons une convergence d'idées en lien avec d'autres interlocuteurs qui réclament une bouffée d'air pour le prothésiste dentaire.
Dommage de ne pas y trouver des revendications très claire, comme par exemple : la séparation des actes que réclame l'Union Patronale des Patrons Prothésistes Dentaires .

dent1000 de retour

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar dent1000 de retour » mer. 18 mai 2016 21:26

Il faut savoir reconnaitre le travail de chacun, la reconnaissance de la DENTUROLOGIE , c'est tout l' intérêt pour les prothésistes dentaires mais

aussi, et c'est le plus important, pour les Assurés Sociaux.....les clients .

Miss CFAO

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Miss CFAO » mer. 18 mai 2016 21:30

Et sans oublier la CFAO bien-sûr. Qui est l'avenir de notre profession.

Image

Invité

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Invité » mar. 2 août 2016 10:25

Miss CFAO, pouvez vous nous détailler les gestes de chacun des intervenants dans cette fabrication*, puis aussi nous dire, d'après vous si l'empreinte optique doit appartenir exclusivement à l'art dentaire.

*Précisément quels sont les gestes du Chirurgien-dentiste et ceux du prothésiste dentaire ?
Grand merci .

MAX

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar MAX » jeu. 4 août 2016 14:51

bonjour je suis de hte savoie je cherche un protesiste pour réparer ma prothese , pouvez vous me'aider pour me communiquer un protesiste qui peut faire ce travail (aujourd'hui j'ai fais 28 téléphones = tous sur répondeur ou en vacances
Mes coordonnées Kaspar Max a REIGNIER Hte Savoie tel 04 50 36 54 01 e-mail: maxkaspar@wanadoo.fr

Invité

Re: l'APD demande l'accés a la DENTUROLOGIE

Messagepar Invité » jeu. 4 août 2016 15:33

MAX a écrit :bonjour je suis de hte savoie je cherche un protesiste pour réparer ma prothese , pouvez vous me'aider pour me communiquer un protesiste qui peut faire ce travail (aujourd'hui j'ai fais 28 téléphones = tous sur répondeur ou en vacances
Mes coordonnées Kaspar Max a REIGNIER Hte Savoie tel 04 50 36 54 01 e-mail: maxkaspar@wanadoo.fr


Merci de votre confiance, une confrère de Thonon les bains va vous contacter .


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités