L' UNPPD demande le para médical !

Pour parler de tout ce que vous voulez
till

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar till » ven. 24 juin 2016 16:01

ben ben a écrit :Cher till , désormais mon avocat préféré, je vais tâcher de m'expliquer clairement sur que ce qui nous sépare dans l'analyse de ce crucial problème qui concerne une profession qui se fait voler ..... sa profession par des gens qui sont incapables de la pratiquer parce que ce n'est pas leur profession !!!
Ces gens là ne sont prothésiste que par la grâce de leur égo surdimensionné et par l'aide d'une justice aux ordres .

Un prothésiste ne peut concevoir et fabriquer une prothèse que si elle est accompagnée d'une prescription de praticien dûment qualifié. Cela est indéniable .
Un dentiste ne prescrit pas une prothèse ( voir les devis ) il prescrit un traitement prothétique , il est le concepteur de la prothèse, de plus ce traitement prothétique n'est pas un acte de commerce, c'est un acte de soin * .
Ne faisant pas de commerce, le dentiste n'a pas à s'inscrire à une chambre de Commerce ou de Métiers .
En résumé le prothésiste sous la direction d'un dentiste fabrique la partie " mécanique "d'un acte global baptisé traitement prothétique !!!
L' escroquerie du traitement prothétique autorise le dentiste à se parer du titre de prothésiste dentaire et ainsi de se dire fabricant.. il peut même se déclarer à l'ANSM en tant que fabricant .

* Pourtant la prothèse n'est pas un soin , tagada tsoin tsoin !!!!

Ben, l’argumentaire CNSD du « tout médical » tu a raison, ne tien pas l’analyse.

Nous trouvons dans la classification commune des actes médicaux (CCAM) , au paragraphe 07.02.03 la pose d’une prothèse dentaire inclut sa conception, son adaptation et sa pose.
L’arrêt du conseil d’état du 14 mars 1973 est toujours d’actualité: il exclut toujours la réalisation de la prothèse dentaire des actes médicaux de la CCAM .Je le répète, si la réalisation de la prothèse dentaire était incluse dans l’article L 4141-1 du code de santé publique, la profession de prothésiste dentaire serait illégale en France .
la loi n°96-603 qui réglemente l’activité de réalisation de prothèses dentaire existe, ne pas la faire respecter serai une faute. En donnant ce monopole au prothésiste dentaire cette loi, issue du secteur du commerce et de l’artisanat, confirme que l’activité de réalisation de la prothèse dentaire est bien une activité commerciale.

Affreuprotho
Messages : 769
Enregistré le : lun. 20 avr. 2015 07:16
Contact :

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar Affreuprotho » ven. 24 juin 2016 16:10

La CCAM est une assurance qui rembourse des actes médicaux, elle peut intituler les actes qu'elle rembourse comme elle veut, cela ne change pas la loi! les dentistes ne peuvent pas être des prothésistes!!!!

Denturologiste .

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar Denturologiste . » ven. 24 juin 2016 17:25

Ce sont de bien beau discours que vous faites, vous me faites penser au type qui a dit : quand je pose une question à un philosophe et qu'il me répond , je ne comprend plus ma question.
Ho! Hé ! Les Denturos pourquoi vous vous emmerdez avec cette histoire de fabricant ? Vous voulez redevenir prothésiste ? :diablo:
Laissez tomber , laissez ce sujet aux prothésistes. Occupez vous de la Denturologie , ne vous encombrez pas des prothésistes, ce n'est pas à vous de faire le travail de l'UNPPD , de l'APD et autres fossoyeurs de la prothèse .
Salut les amis . :dance2:

totod'ac

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar totod'ac » ven. 24 juin 2016 17:47

Denturologiste . a écrit :Ce sont de bien beau discours que vous faites, vous me faites penser au type qui a dit : quand je pose une question à un philosophe et qu'il me répond , je ne comprend plus ma question.
Ho! Hé ! Les Denturos pourquoi vous vous emmerdez avec cette histoire de fabricant ? Vous voulez redevenir prothésiste ? :diablo:
Laissez tomber , laissez ce sujet aux prothésistes. Occupez vous de la Denturologie , ne vous encombrez pas des prothésistes, ce n'est pas à vous de faire le travail de l'UNPPD , de l'APD et autres fossoyeurs de la prothèse .
Salut les amis . :dance2:


Bien dit denturologiste . J'approuve . :drinks:

main a la cheville

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar main a la cheville » sam. 25 juin 2016 14:39

j ai du mal suivre...

totopagrateur

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar totopagrateur » sam. 25 juin 2016 15:48

main a la cheville a écrit :j ai du mal suivre...


Ya pas à suivre, laisses tomber , les dentistes ont tous les droits face à des carpettes .
Les pipitéziste ? qui sont tes pipitézistes dont tu parles ?
Au fait un denturo, c'est pas un détratreur, il laisse ça aux dentistes, c'est leur métier.
Tu parles de détartrer les dents en bouche ou les appareils dentaires ?

Invité

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar Invité » jeu. 30 juin 2016 12:19

Association Perspectives Dentaires








Newsletter 281 27 juin 2016

La seule newsletter des prothésistes dentaires, indépendante, parce que sans publicité.




Edito 281

USA : 10 ans d’avance !!!

Dans tous les domaines, le modèle américain préfigure le modèle européen de demain, un avenir sombre à la lecture de l’enquête publiée dans le dernier numéro de la revue Technologie Dentaire de mai 2016 réalisée à l’occasion du Lab Day en 2016 à Chicago, titrée le « désastre des laboratoires américains ».

Désastre est bien le mot, avec la disparition d’un tiers des laboratoires depuis 2008 passant de 12 000 à 8 000 en 2016 et une chute des tarifs à l’image de la métallo-céramique passée de 120 $ à 40 $ en 10 ans. Un désastre difficilement compréhensible et très inquiétant pour nous quand on compare la taille des marchés respectifs, avec 8000 laboratoires pour une population de 324 millions d’américains contre 4000 laboratoires pour 60 millions de Français, un code de travail basic, des charges minimes et un taux d’imposition maximum de 28%. Une situation qui résulte des ravages de l’ultralibéralisme et la mondialisation que prône la classe politique américaine en mettant en avant quelques succès-stories pour masquer ses millions de travailleurs précaires, de chômeurs, d’exclus, de retraités sans ressource et sans droit.

Un modèle économique purement comptable qui oublie son rôle sociétal, ce modèle que refusent aujourd’hui les peuples européens à l’instar des Anglais en sortant de l’Europe, des Hollandais prêts à leur emboiter le pas ou encore les Grecques, les Italiens ou les Espagnols cette semaine en rejetant les partis politiques traditionnels lors d’élections locales.

Nos dirigeants politiques européens et français ne semblent pas comprendre l’exaspération des Européens et des Français, à l’image aujourd’hui de l’EURO de football, cet événement qui aurait dû être un formidable coup de projecteur médiatique sur notre pays et les produits « Made in France » ou à la limite « Made in UE » n’affiche que les marques suivantes: MAC DONALD, KIA, HUNDAY, TURKISH AIRLINES, COCA-COLA ou encore CONTINENTAL , condamné il y a quelques mois pour la fermeture et la délocalisation de son usine de pneus d’Amiens pour un pays à bas coût de main d’oeuvre. Cherchez l’erreur !

Preuve aujourd’hui que l’économie dirige le politique et non plus l’inverse. Aussi nous pouvons craindre le pire pour demain. Croire que les réglementations européennes, les qualifications élevées, le travail « haut de gamme » ou les nouvelles technologies peuvent nous sauver de la concurrence lowcost est une grossière erreur. Qui peut imaginer que demain 60 millions de Français s’habilleront chez Dior, feront leurs courses chez Fauchon et rouleront en Bugatti ?

Si nous voulons exister encore demain, nous devons nous affranchir des barrières que nous nous imposons depuis des décennies, exiger avec encore plus de fermeté la dissociation des actes, nous afficher et communiquer directement auprès des patients. Nous avons déjà créé France Prothèse Dentaire pour mettre en avant nos fabrications françaises, mais nous devons aller plus loin, être en totalement visible et en contact avec les patients consommateurs et futurs patients consommateurs en exigeant que nous puissions remettre directement aux patients nos factures et de nos documents de traçabilité réglementaire pour chaque DMSM. Nous devons défendre activement notre activité, nos parts de marchés, innover et offrir de nouveaux services directement aux patients consommateurs, n’oublions pas que seulement 30% de la population à accès aux soins dentaires en raison de la mainmise hégémonique des chirurgiens-dentistes sur le secteur dentaire.

Dans leur grande majorité, les professionnels de santé comme les mutuelles complémentaires santé ou la sécurité sociale n’ont plus qu’une vision comptable de leurs activités et se soucient guère des besoins sanitaires réels des patients en souffrance et de la qualité des DMSM comme de leur origine, attisant entre nous une concurrence à leur seul profit. Quant aux pouvoirs publics, si nous avons une oreille attentive à Bercy, le ministère de la Santé est sous influence du lobbying dentaire. Quant aux Présidents de la République ce n’est pas les sans dents et encore moins les prothésistes dentaires qui le préoccupe en se lavant les dents le matin….

Alors qui défend encore en France notre profession ?

Certains espèrent encore de la très discrète FEPPD, Fédération Européenne des Prothésistes Dentaires qui le 13 mai dernier élisait son tout nouveau Président : Laurent Munerot, l’actuel Président de l’UNPPD, actuel Président de la Chambre régionale des métiers d’ile de France, actuel Président de la Chambre des métiers de l’Essonne, etc… dont nous attendons toujours de voir les travaux et des actes concrets……

En attendant, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes en espérant ne pas faire partie de la liste des laboratoires de toutes tailles, y compris de très bons professionnels qui ferment faute de n’avoir pu résister à la concurrence déloyale des importateurs, des industriels et des cabinets dentaires équipés de systèmes CFAO.

Pierre-Yves Besse Président de l'APD

pybesse@apd-asso.fr






Dentexia, un désastre sanitaire

Les victimes du désastre de Dentexia, le réseau de soins dentaires low cost, réunies en collectif viennent de faire parvenir une nouvelle lettre d'appel au ministre de la santé pour rappeler leur détresse....

Ouvert en 2011, la chaîne Dentexia avait la particularité de pratiquer des prix bien plus faibles que les dentistes traditionnels mais de faire payer d'avance l'ensemble des soins acceptés sur devis et de proposer des crédits bancaires pour financer ces soins pouvant se monter à plusieurs milliers d'euros. Elle employait des dentistes salariés et était spécialisée essentiellement dans les gros travaux d'implantologie au détriment des soins classiques de détartrage et de traitement des caries peu ou pas rentables. Dentexia a finalement été placé en redressement judiciaire en novembre 2015 avec un passif de 22 millions d'euros en laissant un équivalent de plusieurs millions d'euros de soins payés mais non effectués. Plus de 2000 personnes se retrouvent donc avec des soins payés, mais partiellement ou non effectués pour des sommes très importantes.

Des prix prothétiques très élevés

L'émergence de chaines de dentistes low cost a été voulue par les autorités pour offrir une alternative moins couteuse aux dentistes classiques. En effet, en moyenne une couronne en céramique coûterait entre 500 et 700 euros au patient alors que le remboursement de la Sécurité Sociale est de 107,5€ (inchangé depuis 27 ans). Un devis complet comptant plusieurs dents peut aller de plusieurs milliers d'euros jusqu'à plus de 20 000€. Cette prestation de santé n'est pas prise en charge par l'Assurance Maladie, à l'exception des bénéficiaires de la CMU, et en partie seulement par les complémentaires en fonction du contrat.

Le reste à charge pour les patients est donc très élevé. Selon le calcul de la Cour des Comptes, les dentistes pratiqueraient en moyenne un coefficient multiplicateur d'environ 4 à 6 entre le prix d'une prothèse et la facturation au patient (Chiffre HCAAM mai 2008 Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie). Cette facturation élevée est une caractéristique française puisque les soins prothétiques y sont plus élevés que dans le reste de l'Europe. La Cour des Comptes relayée par les associations de consommateurs dénonce régulièrement ces « tarifs exorbitants » et les « marges colossales » que réaliseraient les dentistes.

Ces marges sont encore plus élevées si le dentiste a recours à des prothèses fabriquées en Chine ou en Turquie. En effet, selon le magazine Capital, une couronne achetée 10€ en Chine, facturée 50€ au dentiste par l'importateur serait payée 550€ par le patient. Ici le ratio est de 10 comparé à 5 pour les productions nationales. Selon la Cour des Comptes, l'augmentation de la part des couronnes importées ne fait pas baisser les prix pratiqué par les dentistes donc augmente la marge sans répercutions pour le patient. Actuellement, 27% des prothèses seraient importées.

La santé peut-elle être un business comme les autres ?

La Cour des Comptes met en cause l'opacité et l'absence de concurrence pour expliquer les tarifs élevés des prothèses. L'ouverture à la concurrence peut sembler une bonne idée pour lutter contre des tarifs élevés provenant d'une entente corporatiste. .....Cela signifie que l'activité dentaire devient un business comme un autre où le manager augmente son volume d'activité rentable (prothèses), diminue ou supprime les activités non rentables (carie, détartrage), minimise le temps par opérations et maximise sa marge en utilisant les matériaux les moins chers et les fournisseurs les moins chers.

La concurrence n'est pas le laissez-faire

...... Le scandale Dentexia prouve que les autorités ont failli dans cette tâche et qu'ils ont moinsintroduit de la concurrence qu'un laissez-faire dangereux pour les patients. Si le gouvernement persiste dans sa volonté de concurrence dans ce segment, il est urgent qu'il fixe des normes minimales, qu'il impose une traçabilité de l'origine des couronnes et qu'ils inspectent régulièrement les pratiques sinon le risque est grand de voir des opportunistes sans scrupule entrer sur ce segment au détriment de la santé des patients....

http://www.latribune.fr/opinions/tribun ... 78353.html




Mais à quoi joue le COMIDENT ?

Nous avons eu entre les mains une plaquette présentant les axes politiques du nouveau bureau du COMIDENT : le « Comité des Industriels de l’art Dentaire », qui représente les industriels fabricants et distributeurs de tous les matériels et matériaux dentaires auprès des chirurgiens dentistes et des prothésistes.

Un petit billet d'humeur s'impose :

A quoi joue le COMIDENT ?

L’UJCD-Union Dentaire souhaite faire une mise au point solennelle sur la place de chacun des acteurs de la filière dentaire.

On peut lire dans cette plaquette des prises de positions qui nous irritent profondément et provoquent notre indignation ! Que le comident s’érige en acteur « au cœur de la santé bucco-dentaire » est un non sens. Il en est de même de la définition « de solutions adaptées à leurs besoins pour atteindre l’objectif commun de santé publique ».

A quoi joue le COMIDENT ?

L’acteur légitime, le seul prescripteur, c’est le praticien et lui seul. C’est au chirurgien-dentiste que le patient confie sa santé, et ce sont nos syndicats représentatifs et l’Ordre qui ont la mission exclusive de dialoguer avec les pouvoirs publics et les acteurs sociaux pour définir la manière dont doit être orientée la politique de santé.

Notre profession est régie par le code de la santé publique et le code de la sécurité sociale. Est ce le cas de nos fournisseurs ? Evidemment et heureusement non ! Ils sont assujettis au code du commerce ! Nos syndicats n’auront de cesse de répéter que la santé bucco dentaire n’est pas un commerce. Cela exclu donc l’industrie de tout rapport avec les partenaires sociaux !

A quoi joue le COMIDENT ?

Quel praticien pourrait accepter que son syndicat représentatif perde son âme, qu’il fasse fi de sa vocation en acceptant d’abandonner aux industriels une partie de sa mission d’interlocuteur légitime pour négocier des conventions avec les organismes d’assurances maladie ?

A quoi joue le COMIDENT ?

Notre ordre est le garant de l’éthique et de la déontologie. C’est la mission que l’État lui confie. Nous avons donc le devoir moral de nous insurger quand le COMIDENT ose prétendre devenir le leader du secteur dentaire sur le plan de l’éthique !

Que le COMIDENT dialogue avec les représentants de la profession, cela est naturel. C’est au travers de ces échanges loyaux que les représentants des chirurgiens dentistes ont vocation à maîtriser notre environnement. Que des règles éthiques puissent être définis dans nos rapports clients-fournisseurs, conformément au code du commerce, cela est aussi naturel.

Mais le mélange des genres est un exercice dangereux.

A quoi joue le COMIDENT ?

Que chacun au sein de la filière restent à sa place. Nous n’avons pas l’impudence d’expliquer aux industriels la manière de gouverner leurs entreprises. L'UJCD-Union Dentaire exige en retour qu’ils respectent leurs clients, à savoir nous, chirurgiens-dentistes, et les institutions qui les représentent, ordre et syndicats représentatifs.

En aucun cas, le COMIDENT ne doit devenir "le centre du monde" dentaire !

http://www.ujcd.com/comident/

Ndlr : L’APD avait eu la même réaction, reprise dans un édito, mais semble-t-il sans écho puisque notre Association a été considérée comme « Persona non grata » au Dental Forum, alors que le Comident et la CNSD étaient les invités d’honneur aux conférences politiques de cette manifestation.









Laurent Munerot, Président de l'UNPPD, de la CMA91, de la CRMA Ile de France.... a été élu Président de la Fédération Européenne des Prothésiste Dentaire ( FEPPD ) le 13 mai 2016


2013-2016

2016-2019

President

Hilde Wahlen (Belgium)

Laurent Munerot (France)

Vice President

Laurent Munerot (France)

Antionio Ziliotti (Italy)

Secretary General

Pierre Zammit (Malta)

Pierre Zammit (Malta)

Treasurer

Hana Dohalova (Slovakia)

Gilbert Weis (Luxembourg)

Council Member



Patrik Jonson (Sweden)

Nouveaux adhérents :

Remplissez le formulaire sur : http://www.apd-asso.fr/5.html

Nous vous téléphonerons pour répondre à vos questions.




Cotisation 2016

Vous pouvez acquitter votre cotisation 2016 dès maintenant. Celle-ci est identique actuellement à celle de l’année 2015 : soit 160 €..Vous recevrez dès réception de votre chèque, un reçu fiscal par mail.

Chèque libellé à :

Association Perspectives Dentaires 19, av Sainte Marie 94160 Saint Mandé
Tél. pour les adhérents :



Mentions légales
Association Perspectives Dentaires ( loi 1901)
19 av Sainte Marie 94160 Saint Mandé
Email : contact@apd-asso.fr
France Prothèse Dentaire
19 av Sainte Marie 94160 Saint Mandé
Email : contact@france-prothese-dentaire.fr
Tél : 01 77 01 60 60 (adhérents)

Si vous souhaitez ne plus recevoir la newsletter, vous pouvez vous désinscrire ici.

Avatar du membre
ralebol
Messages : 67
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 09:36
Contact :

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar ralebol » jeu. 30 juin 2016 12:26

c c.GIF
c c.GIF (34.02 Kio) Vu 1146 fois

Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 791
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar BenDenturo » jeu. 30 juin 2016 13:46

Et encore un concerto en B molle de l'APD ...... 35 ans après ses dirigeants reprennent nos arguties et nos revendications sans rien apporter de plus ..... du bla bla bla qui ne fait pas avancer la condition des prothésistes .
Rien de concret !
Rien de nouveau !
L'APD va t'elle demander à ses adhérents de mettre devant leur labo d'énormes pancartes sur lesquelles ils afficheront leurs tarifs ? (1)
L'APD va t'elle demander à ses adhérents de faire une opération portes ouvertes aux consommateurs patients ?
L' APD va faire la grève de la fabrication ?
L'APD va t'elle dénoncer le monopole honteux des dentistes face à la presse ?
L' APD refuse les denturos comme adhérents , cela va t'il changer ?

NON ! NON ! Le bureau de l'APD tel un petit roquet va encore un peu aboyer , mordre le bas de la blouse des dentistes .... puis la queue entre les jambes ces révolutionnaires vont vite rentrer à la niche , après avoir mendier , les oreilles basses, un os à ronger à leurs donneurs d'ordres .
Les dentistes hurlent que le technicien dentaire clinique, que les hygiénistes dentaires et que le denturologistes vont bientôt avoir le droit d'exercer en France, et que faut l' APD au lieu de bondir sur la loi Sapin II ? Que dalle, du flou artistique, il n'est que de lire sa réponse à notre courrier que vous trouvez à l'onglet courrier à l'unppd Mr Macron et autres .... !

LA VOYOUCRATIE DENTAIRE PEUT DORMIR TRANQUILLE , L'APD et l'UNPPD veille !!!!

(1) Il faut savoir que les esclaves prothésistes, petits labo ou labo géants, se cachent leurs tarifs entre eux .... et se " fauchent " les clients sans états d'âmes !!!

toto 1789

Re: L' UNPPD demande le para médical !

Messagepar toto 1789 » ven. 26 août 2016 17:56

L'UNPPD en pleine révolte durcit sa position sur la séparation des actes , un bonde en avant vers l'indépendance de la profession de prothésiste .
Allez visiter la page du prothésiste Bastien Deloge sur facebok , le ben est en pleine forme ! :focus:


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités